Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Le Mariage de Figaro - Beaumarchais

De
128 pages

Tous les outils et compléments nécessaires pour aborder l'étude de l'œuvre.

Voir plus Voir moins
SOMMAIRE
1 - REPÈRES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 1 - FICHE SIGNALÉTIQUE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 2 - CONTEXTE HISTORIQUE. . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Louis XV et Louis XVI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Les ordres menacés par les classes . . . . . . . . . . . . . 9 La réaction des nobles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 La monarchie absolue en péril . . . . . . . . . . . . . . . 11 3 - BIOGRAPHIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Un apprenti horloger (1732-1754) . . . . . . . . . . . 12 L’entrée à la Cour et en littérature (1754-1770) . . 13 Procès et intrigues (1770-1774) . . . . . . . . . . . . . 14 Le triomphe (1775-1789) . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Dernières affaires (1789-1799) . . . . . . . . . . . . . . 16 L’œuvre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 4 - GENÈSE DE LA PIÈCE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Inspirations personnelles et littéraires . . . . . . . . . 19 La suite duBarbier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Une victoire sur la censure . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 2 - ÉTUDE DU TEXTE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 1 - RÉSUMÉ25. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Acte I : exposition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Acte II : comment la Comtesse se décide à résister . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Acte III : le procès . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Acte IV : le mariage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Acte V : sous les marronniers . . . . . . . . . . . . . . . 36 2 - SCHÉMAS ACTANTIELS ET PERSONNAGES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Le Barbier de Séville. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Le Mariage de Figaro. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 Figaro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Suzanne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Le Comte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 La Comtesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Chérubin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Marceline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Bartholo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Bazile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 Antonio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Fanchette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 3 - «GODDAM» OU « LE FOND DE LA LANGUE » (III, 5)52. . . . . . . . . . . . . . . . Tout dire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Révéler toutes les pensées . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Laisser parler l’âme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 4 - NAISSANCE DE LA MISE EN SCÈNE. . . . . . . . 58 Une action savamment minutée . . . . . . . . . . . . . . 58 Objets et costumes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 Maîtrise et extension de l’espace . . . . . . . . . . . . . . 62 3 - THÈMES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 1 - MAÎTRES ET VALETS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 Maîtres et domestiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 Almaviva et Figaro : un caractère et une condition 68 Des idées bourgeoises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70 2 - AMOUR, LIBERTINAGE ET CONDITION FÉMININE. . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 Amour et mariage, plaisir et libertinage . . . . . . . . 72 L’asservissement des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . 75 La rébellion des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 3 - UNE FOLLE GAIETÉ. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 Comiques de gestes, de situations et de caractères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81 Vivacité et pointes spirituelles . . . . . . . . . . . . . . . 83 « L’ancienne et franche gaieté » (p. 98) . . . . . . . . 85 4 - LA SATIRE DE LA JUSTICE. . . . . . . . . . . . . . . . 87 Une justice formelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 Les hommes ne naissent ni libres ni égaux en droits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 Le verdict de l’argent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92
4 - ÉCHOS ET CORRESPONDANCES. . . . . . . . . . . . . 95 1 - MAÎTRES ET VALETS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 e Plaute,Asinaria,III95. . . . . . . . . . . siècle av. J.-C.
La Bruyère,Les Caractères. . . . . . . . . . . 96(1688) . Alain-René Lesage, Turcaret (1709) . . . . . . . . . . 97 Montesquieu,Lettres persannes. . 98, LXXIV (1721) Marivaux,La Fausse suivante(1724) . . . . . . . . . . 99 Marivaux,L’Île des esclaves. . . . . . . . . . 100(1725) . Marivaux,Le Jeu de l’amour et du hasard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101(1730) . Denis Diderot,Jacques le Fataliste et son maître(1765, publié en 1778) . . . . . . . . 103 Denis Diderot,Encyclopédie, article « Autorité politique » (1751) . . . . . . . . . 104 Beaumarchais,Le Barbier de Séville(1775) . . . . 105 Jean Genet,Les Bonnes. . . . . . . . . . . . 106(1947) . 2 - MOZART ET DA PONTE. . . . . . . . . . . . . . . . . 107 3 - LIBERTINAGES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 Molière,Dom Juan. . . . . . . . . . . . . . . 108(1665) . Crébillon fils,Les Égarements du cœur et de l’esprit, ouMémoires de Monsieur deMeilcour(1736) . . 109 Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses(1782) . . . . . . . . . . . . . . 110 Colette,Le Blé en herbe(1923) . . . . . . . . . . . . . 111 Henry de Montherlant, Le Démon du bien. . . . . . . . . . . . . . . . 112(1937) . 4 - FIGARO : UN PERSONNAGE ROMANESQUE. 113 Alain-René Lesage,Gil Blas de Santillane (1715-1735) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Jean-Jacques Rousseau,Les Confessions(1782) . . . 114 Stendhal,Le Rouge et le Noir(1831) . . . . . . . . . 115 André Malraux,La Condition humaine. 116(1933) .
5 - ANNEXES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119 1 - JUGEMENTS CRITIQUES. . . . . . . . . . . . . . . . 119 Sainte-Beuve,Causeries du Lundi(1853) . . . . . . 119 Beaumarchais n’est pas un révolutionnaire . . . . . 120 Vers un « théâtre total » . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120 La psychanalyse et Beaumarchais . . . . . . . . . . . . 121 Un monologue romanesque . . . . . . . . . . . . . . . . 122 2 - GLOSSAIRE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123 3 - ORIENTATIONS BIBLIOGRAPHIQUES. . . . . 126
1
REPÈRES
1  FICHE SIGNALÉTIQUE
Rédigée pour l’édition de 1785, la préface du Mariagerépond non seulement aux critiques et aux censures, mais aussi aux contrefaçons qui ont nui à la pièce. Beaumarchais donne enfin une édition définitive duMariage. C’est ce texte qui fait référence.
Il existe néanmoins plusieurs versions de la pièce dont on a conservé différents manuscrits. L’un appar-tient à la Bibliothèque nationale, et contient beaucoup de variantes. Le deuxième est conservé par la famille de Beaumarchais. Le troisième, constitué de corrections ou d’ajouts au deuxième manuscrit, se trouve à la Comédie-Française.
La préface parle d’une première version de la pièce, « restée cinq ans au portefeuille ». Le repère étant l’ac-ceptation de la pièce par les Comédiens Français en 1781, il s’agirait d’une version de 1776. Il aurait donc existé une première version duMariage, bien ancienne par rapport à la date à laquelle Beaumarchais s’est décidé à porter sa pièce à la Comédie-Française. Quoi qu’il en soit, entre cette première lecture du 29 sep-
REPÈRES7
tembre 1881 et la première représentation du 27 avril 1784, la censure a fait subir de nombreuses modifica-tions à la pièce, forçant ainsi Beaumarchais à présenter différentes versions de cette dernière.
Tant que l’œuvre se heurtait aux refus du roi, elle ne rencontrait que l’obstacle de la censure. Une fois son succès manifeste avec les premières représentations de 1784, elle a dû affronter les contrefaçons et les paro-dies. C’est pourquoi Beaumarchais a fait imprimer son édition originale en 1785 avec la préface, qui a désor-mais toujours accompagné le texte.
Le texte définitif est une pièce en cinq actes qui tient à la fois de la comédie et du drame. L’acte I est consti-tué de 11 scènes, l’acte II de 26, l’acte III de 20, l’acte IV de 16 et l’acte V de 19. Le nombre de scènes, beaucoup plus important que dans la tradition théâ-trale classique, laisse présager à lui seul qu’il s’agit d’une pièce à la dramaturgie particulière en son temps.
2  CONTEXTE HISTORIQUE Louis XV et Louis XVI Beaumarchais connut les règnes de Louis XV et de Louis XVI. Louis XV (1710-1774) était l’arrière-petit-fils de Louis XIV et devint roi à sa mort en 1715, sous la régence du duc Philippe d’Orléans. Il fut sacré à Reims en 1722 et déclaré majeur en 1723. À sa mort, en 1774, c’est un petit-fils âgé de vingt ans qui lui suc-céda. Louis XVI fut détrôné en 1792 et guillotiné le 21 janvier 1793. C’est donc sous le règne de Louis XV que naquit Beaumarchais, et sous celui de Louis XVI qu’il écrivitLe Mariage.
8LEMARIAGE DEFIGARO