//img.uscri.be/pth/03fc892c9c62a9917b9992b1421658da3b10088c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Le Milliard des émigrés

De
46 pages

Eh ! eh ! Messieurs les Blancs ! Messieurs les Royalistes ! Messieurs les Réactionnaires de la veille ! Anciens nobles, marquis, vicomtes, barons, chevaliers, ducs et pairs ! Champions de la noblesse française ! A la rescousse ! Montjoie et St.-Denis ! Sus aux vilains !

En voilà bien d’une autre ! Ces damnés Démocrates, ces Jacobins de Républicains rouges ne se sont-ils pas tout-à-coup mis en tête une idée diabolique !

Allons ! un peu de courage à la poche !

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
À propos deCollection XIX
Collection XIXest éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.
Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF,Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes class iques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse… Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces e fonds publiés au XIX , les ebooks deCollection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.
Amédée Dijon
Le Milliard des émigrés
LE MILLIARD
DES ÉMIGRÉS
Eh ! eh ! Messieurs les Blancs ! Messieurs les Roya listes ! Messieurs les Réactionnaires de la veille ! Anciens nobles, marquis, vicomtes, barons, chevaliers, ducs et pairs ! Champions de la noblesse française ! A la rescousse ! Montjoie et St.-Denis ! Sus aux vilains ! En voilà bien d’une autre ! Ces damnés Démocrates, ces Jacobins de Républicains rouges ne se sont-ils pas tout-à-coup mis en tête une idée diabolique ! Allons ! un peu de courage à la poche ! L’affaire e st minime. Il ne s’agit que de la restitution d’un toutpetit milliardvous avez honnêtement volé au trésor public, sous que la glorieuse restauration des Bourbons et le règne paternel du bon roi Charles X.... Que le diable ait son âme ! Ce milliard, la majorité d’une chambre complaisante et vendue aidant, vous ne l’avez ni plus, ni moins, pris dans la poche de ce pauvre peu ple que si je m’en allais quérir vos écus dans le fond de votre bourse pour mon bon plaisir et celui de mes amis. Allons, allons, encore une fois, un peu de courage à la poche ! Aussi bien c’est pour décharger vos consciences que nous demandons qu’il en soit ainsi ; et encore pour alléger, d’autant les dettes de la République... El le a besoin d’aide, notre jeune République ; or, nous vous avons toujours tenus pour bons patriotes et, depuis 1848, à votre dire, pour excellents Républicains ; vous ne lui refuserez pas ce léger service. Je n’aime pas à aller par les chemins ténébreux, aussi je ne puis vous cacher combien ce projet me sourit. D’abord c’est justice, l’historique de l’affaire me permettra de le prouver aisément. Puis c’est utile, avantageux pour le pays ; profitons-en. A ce double titre, mes amis et moi, je vous en prév iens, ne lâcherons pas pièce facilement. Tenez-vous pour avertis.