Le Moko

De
Publié par

Une lettre anonyme, deux gendarmes : René-Étienne est arrêté au Mont-Salvat où il s’est réfugié au moment de la vente des Eucalyptus, la propriété de sa grand-mère chez qui il vivait après le divorce de ses parents. Il a quinze ans et se retrouve en prison. Les épreuves que, dès lors, il va devoir traverser pourront sembler inimaginables.
Dans la colonie pénitentiaire de Mettray où il est envoyé, la condition des petits bagnards était telle que, à la suite d’un reportage mené par Alexis Danan, Léon Blum, alors président du Conseil, décida de créer une commission d’enquête. Ce qu’elle allait découvrir derrière les portes de la « Colonie agricole de Mettray » entraînerait l’abolition de ce régime de détention. On était alors sous le Front populaire.
Bagnard, René-Étienne cesse d’être 1’« enfant du Mont-Salvat » pour devenir le « Moko ». Quand il sera libéré, il aura presque dix-huit ans.
Par-delà l’aspect spectaculaire de cette aventure, j’ai voulu montrer, non seulement comment la société française pouvait traiter des adolescents au nom du droit, mais encore que tout divorce laisse des blessures inguérissables. Les peurs et les souffrances de René-Étienne, si exemplaires et exceptionnelles soient-elles, doivent être prises ici pour un témoignage qui tient à la réalité autant qu’au cœur.
Publié le : dimanche 1 janvier 2012
Lecture(s) : 15
EAN13 : 9782226017352
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Moko
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.