Le murmure des anges

De
Publié par

Il arrive parfois que l’appel de la chasse, le hasard ou la destinée réunisse deux êtres en apparence incompatibles… Que se passe-t-il lorsque Ashwini et Janvier unissent leurs efforts pour retrouver un otage ? Qui se cache derrière le masque de Sara, l’implacable Directrice de la Guilde ? Après avoir été brisé, Noel saura-t-il saisir les chances qui s’offrent à lui ? Qu’en est-il de Galen et Jessamy, la redoutable enseignante du Refuge ? Traques, manipulations, pièges, jeux de dupes et de séduction : les anges nous murmurent tout de leurs secrets inavoués.
Photographie : © R. Lecomte / Plainpicture
Publié le : mercredi 12 février 2014
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290081341
Nombre de pages : 480
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
CHASSEUSE DE VAMPIRES
Le murmure des anges
Du même auteur aux Éditions J’ai lu
Le sang des anges Chasseuse de vampires – 1 Nº 9504
Le souffle de l’Archange Chasseuse de vampires – 2 Nº 9677
La compagne de l’Archange Chasseuse de vampires – 3 Nº 9887
La lame de l’Archange Chasseuse de vampires – 4 Nº 10178
La tempête de l’Archange Chasseuse de vampires – 5 Nº 10372
Nalini Singh
CHASSEUSE DE VAMPIRES
Le murmure des anges
TRADUIT DE LANGLAISTATSUNIS) PARLUCEMICHEL
Titre original : ANGEL’S FLIGHT
Angels’ Pawn :Nalini Singh, 2009 Angels’ Judgment :Nalini Singh, 2009 Angel’s Wolf :Nalini Singh, 2011 Angels’ Dance :Nalini Singh, 2012
Éditeur original : The Berkley Publishing Group. Penguin Group (USA) Inc.
Nalini Singh, 2012
Pour la traduction française : Éditions J’ai lu, 2014
Le pion des anges
1
1 — Quelle surprise de te voir,ma chère, déclara Janvier de sa voix traînante, la main posée sur l’encadrement de la porte de son appartement de Louisiane. Pour autant que je sache, personne n’a mis ma tête à prix. — Je ne suis pas une tueuse. Croisant les bras sur sa poitrine, Ashwini s’appuya contre le mur d’en face – encore ensommeillé et à demi vêtu, Janvier était délicieusement sexy. Il était aussi un vampire âgé de deux cent quarantecinq ans, capable de lui trancher la gorge sans que cela lui demande trop d’efforts. — Même si, te connaissant, il vaudrait sans doute mieux que j’en sois une, reprit la jeune femme. Un lent sourire vint étendre les lèvres du vampire. Son visage était un peu trop allongé, un peu trop méprisant pour être vraiment beau. Et pourtant… Janvier était l’homme sur lequel toutes les femmes se retournaient dans un bar. Il suscitait une attirance aussi fascinante que ses yeux sensuels et effrontés, de la couleur du bayou, tout en ombre et lumière derrière des reflets verts. — Tu me fends le cœur. Je pensais que nous étions amis, 2 non?
1. En français dans le texte.(N.d.T.) 2. En français dans le texte.(N.d.T.)
9
1 Non. (Elle arqua le sourcil.) Tu vas finir par me lais ser entrer ? Il haussa les épaules ; les muscles de son torse ondulè rent avec une puissance que la plupart des gens ne devine raient pas à sa façon de bouger, tout en grâce et en charme. Mais Ashwini savait exactement à quel point il était rapide et coriace – elle lui avait donné la chasse à trois reprises ces deux dernières années, et chaque fois, ça n’avait pas été une mince affaire. — Ça dépend, réponditil, étudiant avec nonchalance le corps de son interlocutrice. Tu es ici pour me passer à tabac une fois de plus ? — Relève les yeux. Son regard malicieux rencontra celui de la chasseuse. — Tu n’es pas marrante, ma douce. Il n’y avait qu’avec Janvier qu’elle s’autorisait ce type d’échanges. Pour tous les autres, elle était complètement timbrée, et pas qu’un peu. — C’était une mauvaise idée. (Tournant les talons, elle salua le vampire d’un geste de la main.) On se voit la pro chaine fois que tu fais sortir un ange de ses gonds. Dans l’ordre normal des choses, la Guilde existait pour retrouver les vampires qui brisaient leur Contrat – celuici consistait à servir les anges pendant un siècle en échange de l’immortalité – et puis, il y avait Janvier… — Fais en sorte que ce ne soit pas cette semaine. J’ai du boulot, conclutelle. La main du vampire se referma sur la nuque de la jeune femme. Un contact chaud, étrangement doux. — Ne te comporte pas comme ça. Viens, entre. Je vais te faire un café. Elle aurait dû reculer, s’éloigner de là autant que possi ble. Mais elle l’avait dans la peau. Elle hésita une seconde de trop, et la chaleur du vampire s’infiltra en elle, vive et
1. En français dans le texte.(N.d.T.) 10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.