//img.uscri.be/pth/e66ea35c9289086a987361ea446624ef9eefcac8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le petit abécédaire du Métro Paul Hitain à la Martinique

De
266 pages
Le petit abécédaire du Métro Paul Hitain n'est pas une étude sociologique sur la communauté métropolitaine de la Martinique. Un regard seulement, qui est celui du Métro Paul Hitain. Un personnage fictif, bien sûr, qui, au-delà de son auteur auquel il ressemble inévitablement, se veut le portrait composite de tous les Métropolitains que cet auteur, métropolitain lui aussi, a pu observer, rencontrer ou fréquenter durant les quarante-trois années qu'il a passées à la Martinique.
Voir plus Voir moins
GérardOulion
18/12/15 15:46
Le petit abécédaire du Métro Paul Hitain àla Martinique
Gérard Oulion Le petit abécédaire du Métro Paul Hitain àla Martinique
Du même auteur: Le voleur d’horizon,roman, Éditions L’Harmattan, 1993 Laporte ouverte,roman,Éditions du Roure, 2002 Le dynamiteur de pissotières,roman,КÉditions Amalthée, 2011 Un chemin semé d’épines,roman,Éditions du Roure, 2013
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07752-9 EAN : 9782343077529
A mes trois fils et mes deux petites filles tous nés à la Martinique. Tous mes remerciements à Jean Gibert de Peyredeyre, plus simplement dit Jeannot, pour la réalisation de la couverture, à Gégé pour son implication, à Patrick pour son avis critique, à Martha pour son aide technique et à Minouche pour son travail de correction.
En guise de préface. Je déteste toute forme de généralisation ou de typologie. Il est si facile, à partir de son expérience particulière, de formuler des postulats pour accréditer des théories à prétentions universelles. C’est ainsi que se fabriquent les idées reçues, les opinions toutes faites, les sophismes, les simplifications qui nourrissent le terreau sur lequel prospèrent l’intolérance, la xénophobie et le racisme. Ce petit ouvrage n’a donc pas la prétention de brosser un portrait de la communauté métropolitaine aux Antilles. Je ne suis pas sociologue et quand bien même le serais-je, je n’ai mené aucune étude, rassemblé aucun témoignage, dressé la moindre statistique sur ses particularités, ses us et coutumes, ses manières de penser et d’appréhender son environnement géographique, humain et culturel. Je suis métropolitain d’origine mais compte quarante-trois années de vie à la Martinique, voilà mon seul viatique. Quarante-trois années d’observations et de vécu, d’évolution, d’insertion progressive, d’intégration dans une société et une culture qui sont devenues les miennes au point que je n’aurais pas d’autre formule pour me définir que celle, apparemment paradoxale, de Martiniquais-Métropolitain. De cette dualité sont nées ces lignes. Car c’est la part martiniquaise de moi-même qui, dans cet ouvrage, voudrait regarder la part métropolitaine. Un regard, seulement, jamais un jugement, même si ce regard ne se refuse ni à l’humour, ni à la satire. Il se nourrit bien sûr de mes propres expériences. Comment en serait-il autrement ? Mais il n’est pas pour autant autobiographique. Il est celui du Métro Paul Hitain. Qu’on me pardonne ce mauvais jeu de mots mais je n’ai pas trouvé mieux
9