Le Printemps du Corpus

De
Publié par

«Le Printemps du Corpus appartient à une série dont trois volumes ont déjà été publiés, dont plusieurs autres, peut-être, le seront ; quelques-uns, déjà constitués, ne sont pas destinés à l'être. Il existe, parallèlement au projet, et qui en est la première condition, un ensemble de quelque deux ou trois mille pages, non destiné à la publication, auquel on se réfère sous le nom de Corpus. On peut regarder cet ensemble comme celui des notes de travail qu'auraient recueillies un auteur, ou plusieurs supposés collaborer, sur le cours d'un nombre indéterminé années. La définition de cet auteur, ou de ces auteurs, lui-même ou eux-mêmes relevant de la fiction, peut faire l'objet de beaucoup parmi les notes dont se constitue le Corpus.»
Publié le : jeudi 13 octobre 2011
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782818011799
Nombre de pages : 195
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Printemps du Corpus
DU MÊME AUTEUR
Chez le même éditeur
DANS LA TOUR, 1984 TROIS CAPITAINES, 1987 PARMI DAUTRES, 1991 LECTURE PUBLIQUE SUIVIE DUN DÉBAT, 1994 MODÈLE RÉDUIT, 1999 BIS REPETITA, 2000 LESPERSONNAGES, 2000
Danielle Mémoire
Le Printemps du Corpus
Roman
P.O.L e 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6
© P.O.L éditeur, 2001 ISBN : 2-86744-826-3 www.pol-editeur.fr
A Michelle Grangaud
N/Ref 010141200130
Mademoiselle,
Paris, le 21 mars 1996
à Mlle Latimier Parisienne des Eaux/Eau et Force Service Clients 171 bis, rue de Charenton 75012 Paris
Votre courrier du 01-03-96 m’apprend, au retour d’un voyage à l’étranger, que la possibilité de régler en plusieurs temps une lourde facture a été
7
consentie par vos services à la copropriété dont je suis le syndic. Je souhaite confirmer auprès de vous mon e acceptation des termes proposés (2 échéance le 20-e 04-96, 8 761,49 F ; 3 échéance le 20-05-96, 8 761,00 F). Il va de soi que j’en respecterai scrupuleuse-ment les dates, et les quarante-neuf centimes. En vous remerciant de ce que vous avez pu nous manifester de compréhension, je vous prie de croire, mademoiselle, en l’assurance de ma considé-ration.
Le 22 mars.
Brioine
– Mais ces pages, a dit Archambaud Blot, qu’ils brûlèrent dehors… – Du moins le tentèrent-ils, ai-je dit : beaucoup réchappèrent. – J’y vois pour ma part, a dit Archambaud Blot, une sorte de rite païen. Ils sont extrêmement primi-tifs à bien des égards, quoiqu’ils soient aussi de grands écrivains. – Ou un seul d’entre eux, ai-je dit.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant