//img.uscri.be/pth/d29b9f8f8a6e9c883f089c96b3ba10c91b367891
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Le Syndrome de Gramsci

De
116 pages
Le «syndrome de Gramsci» serait la première manifestation d’un cancer de la langue dissimulé sous la dénomination anodine de «trou de mémoire». Mais un cancer implosif : «... une plaie dévorante, une plaie dans laquelle tout le langage peu à peu se précipite, une plaie blanche, qui absorbe toute la substance que d’ordinaire la langue transforme et réhabilite sans arrêt...» Ce que met en jeu ce roman, ce qu’il interroge sans répit, est au cœur même de la langue, au cœur même de la vie, à l’endroit précis mais toujours insaisissable, mouvant, où le corps, le langage, la pensée réalisent dans leur coïncidence la conscience de soi et du monde et où celle-ci, aussi bien, se défait.
Voir plus Voir moins
LeSyndromedeGramsci
DUMÊMEAUTEUR
auxéditionsP.O.L Onzeromansd'oeil Journalduregard LaReconstitution PortraitduMonde L'Ombredudouble
auxéditionsFataMorgana Unemesseblanche Souvenirsdupâle LeDoubleJeudutu (encoll.avecJeanFrémon) D'unemainobscure LeChâteaudeHors
auxéditionsFlammarion LesPremiersMots TreizeCasesduje Magritte Le19octobre1977 DictionnairedelaCommune (2vol.coll.«Champs») URSSallerretour Poèmes 1 LaChutedestemps
OlivierDebré David Géricault
auxéditionsGallimard LeChâteaudeCène AndréMasson LaChutedestemps
auxéditionsHazan Matisse
auxéditionsRyôan-Ji (AndréDimanche) MarseilleNewYork TrajetdeJanVoss
auxéditionsTalusd'Approche LeSenslaSensure LaRencontreavecTatarka
auxéditionsUnes Fablespournepas Extraitsducorps LeLieudessignes
BernardNoël
LeSyndromedeGramsci
Roman
P.O.L 8,villad'Alésia,Paris14e
@AccordÉdition,pourlaversionoriginalede LeSyndromedeGramsci,inMémoireblanche,1993 @P.O.Léditeur,pourlaprésenteédition1994 ISBN2-86744-403-9
Rassurez-vous,jeparlerai.Autantrecon-naîtrequejenepeuxplusfaireautrement.Je vousparleraipourtouteslesraisonsquevous savezetpourtoutescellesquenousallons découvrir.J'admetsquecettedécisionme surprendjedésiraissansdoutelaretarder jusqu'àlarendreinutile.Envérité,sonmotif persisteilendevient mêmeobsédant.Ne croyezpasqu'unmystèresoitenjeunon, rienqu'uneconfidence,àmoinsdequelque glissementinattendu.J'aimeassezvotrepro-
vocation,ellen'auraitpasétésuivied'effet cependant.Résistern'estpastoujourslameil-leuredéfensevousm'enavezvous-même montrélaleçon.Le plussimpleseraitdevous laisserentrevoirlaperspectivepuisquevous saveztrouverleschemins.Ilsetrouvequeje n'aperçoisrien,quejesubis,quejesouffre,et quevoilàjustementcequim'a donnécevisage inexplicable.Aussi,pardonnez-moi,jenepou-vaisqu'êtreévasif,cequi,jevousl'accorde, n'étaitpasuneraisonpourparaîtrefuyant.Vos reprochesm'ontfaitundevoirdem'expliquer. Ilsepeutquej'ai voulumoi-mêmecette situationpourrendreinévitablel'explication. M'auriez-vouspoursuivisijen'avaissouligné madérobaded'uneexpressionqui,forcément, allaitpiquervotrecuriosité?Jamaisaupara-vant,jen'avaisparlédu«syndromede Gramsci»,alorsquejeparlesouventtrop souventpeut-êtreaujourd'huidecerévolu-tionnaireitalien,desesécritspolitiques,deson journalsurtout.Vousm'avezconcédéqu'il