Les aventures de Northwest Smith

De
Publié par

Northwest Smith est le plus célèbre des aventuriers de l'espace. Baroudeur aux yeux couleur d'acier, il a traîné son cuir d'astronaute sur toutes les routes interplanétaires. Accompagné de son ami vénusien, le fidèle Yarol, il est prêt à affronter n'importe quel danger, pourvu qu'il y ait à la clé de quoi se payer quelques verres de segir-whisky. Pourtant, il n'est plus question d'argent lorsque la vie d'une belle jeune femme est en jeu. Mais si celle-ci est une Shambleau...
Ce recueil présente douze textes mettant en scène Northwest Smith, le personnage le plus attachant de C. L. Moore. On y trouve notamment 'Shambleau', nouvelle qui compte parmi les plus célèbres de l'histoire de la science-fiction.
Publié le : vendredi 30 novembre 2012
Lecture(s) : 17
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072457609
Nombre de pages : 561
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
F O L I O
S C I E N C EF I C T I O N
Catherine L. Moore
Les aventures de Northwest Smith
Traduit de l'américain par Georges H. Gallet et Sophie Collombet Traduction révisée et complétée par Sophie Collombet Préface de Serge Lehman
Gallimard
Titre original :
N O R T H W E S T O F E A R T H
© Carol Ann Rodriguez, 2007. © Éditions Gallimard, 2010, pour la préface et la traduction française.
Catherine Lucille Moore naît en 1911 à Indianapolis (ÉtatsUnis). « Shambleau », sa première nouvelle de sciencefiction, est publiée dans le magazineWeird Talesen 1933. Elle inaugure la série desAventures de Northwest Smith. Un an plus tard, toujours dansWeird Tales, paraît le premier texte mettant en scène Jirel de Joiry. En 1940, C. L. Moore se marie avec Henry Kuttner, auteur de sciencefiction et admirateur de ses écrits, qu'elle avait ren contré en 1936. La plupart desœuvres qu'elle publie par la suite, sous divers pseudonymes, naissent de leur collabora tion. Elle n'écrira d'ailleurs pratiquement plus après le décès de son mari en 1958. Elle s'éteint à Hollywood en 1987.
P R É F A C E
« Je te parleraidans mon propre langage »
Catherine Lucille Moore est née le 24 janvier 1911 à Indianapolis. Ses ascendances celtiques écossaises, galloises, irlandaisessemblent s'être exprimées très tôt sous la forme d'un goût pour le légendaire et le merveilleux aisément trans féré, le moment venu, à la sciencefiction. DansLe livre d'orqu'il a consacré à Moore en 1979, Alain Dorémieux reproduit cette mise au point autobiographique qui en rappelle d'autres (y compris celle de Philip K. Dick, citant lui aussi Le magicien d'Ozet employant les mêmes mots ou presque pour ressaisir l'émerveillement fonda teur) : « Dès que j'ai su parler, je me suis mise à raconter de longues histoires obscures à tous les gens que j'arrivais à entraîner dans un coin. Après avoir appris à écrire, je les ai rédigées, et je n'ai jamais arrêté depuis. J'ai été élevée avec un régime à base de mythologie grecque, de Magicien d'Oz et d'Edgar Rice Burroughs, alors je n'avais aucune chance de m'en sortir. Rien n'arrêtait mes ambi tions enfantines. Mes héros étaient des cowboys, des rois, des Robin des Bois, des Lancelot, des
12
Les aventures de Northwest Smith
Tarzan à peine déguisés sous d'autres noms. Cela a duré des années et des années, jusqu'au jour de sep tembre 1931 où j'ai succombé à une tentation de longue date et acheté un numéro du magazine Amazing Stories, dont le dessin de couverture mon trait des hommes à six bras se livrant une lutte à mort. Tout un domaine nouveau s'est ouvert à mes yeux éblouis, et j'ai eu l'envie irrésistible de m'y 1 consacrer . » De santé fragile, Moore connut une enfance solitaire, repliée sur ellemême, et une scolarité hachéeterrain classique des faiseurs de mondes. Elle finit cependant par prendre son envol et s'ins crire à l'Université en 1929, mais la crise la força à abandonner ses études et à travailler comme secré taire dans une banque. En dehors de ses heures de bureau, elle continua d'écrire, adressant en vain quelques manuscrits àAmazingetWonder Sto ries. C'est dansWeird Tales, magazine a priori plus intéressé par le fantastique et l'horreur, qu'elle finit par percer, en 1933, avec « Shambleau », deve nue depuis l'une des nouvelles les plus célèbres de l'histoire de la sciencefiction. Détail caractéristique : Moore signait sesœuvres, de façon qu'on ne puisse établir son sexe, C. L. Moore. De la première réaction de Farns worth Wrightle rédacteur en chef deWeird Tales« Que s'écriant : ce soit un homme, une femme ou un extraterrestre, c'est quelqu'un de
1. Cité inLe livre d'or de Catherine Moore et Henry Kuttner, o anthologie d'Alain Dorémieux, Pocket SF n 5061, 1979, p. 14.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant