Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Les Diaboliques - J. Barbey d'Aurevilly

De
128 pages

Tous les outils et compléments nécessaires pour aborder l'étude de l'œuvre.

Voir plus Voir moins
SOMMAIRE
1 - REPÈRES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . 7
1 - CO N TEXTE H ISTO RIQ U E ET CU LTU REL. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .7 La valse des pouvoirs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .7 La vie artistique et littéraire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9 Tableau chronologique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11
2 - PRÉSEN TATIO N D E L’AU TEU R. . . . . . . . . . . .15 U ne jeune provinciale, libérale et athée. . . . . . . .15 Les études à Caen. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16 Les années parisiennes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17 Journaliste et écrivain. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17 Portrait d’un dandy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19
3 -LES D IA BOLIQU ES: CAD RE D E L’ŒU VRE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21 H istoire de la composition de l’œ uvre. . . . . . . . .21 Le scandale desDiaboliqu es. . . . . . . . . . . . . . . . . .23 L’observateur et le moraliste. . . . . . . . . . . . . . . . . .24
2 - ÉTU D E D U TEXTE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29
1 -LE R ID EA U CR A MOISI. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29 Résumé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30 Composition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .31 Les personnages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .33
2 -A NON JU S BEL A MOU LE PLU E D R D . . . . . . . .35 Résumé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .35 Composition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36 Les personnages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .38
3 -IMED A N S LE CR LE BON H EU R . . . . . . . . . . . . .41 Résumé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42 Composition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .42 Les personnages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44
4 -CA R TESESSOU S D E LE D D ’U N E PA R TIE D E W H IST. . . . . . . . . . . . . . . . . .47 Résumé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48 Composition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .48 Les personnages : effets de miroirs et portraits croisés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .52
5 -N D À U D ’ATH ÉESÎN ER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53 Résumé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53 Composition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .54 Les personnages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .57
6 -LA VEN GEA N CE D ’U N E FEMME. . . . . . . . . . . .59 Résumé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60 Composition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60 Les personnages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .63
3 - TH ÈMES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65
1 - LE D AN D YSME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65 D éfinition. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66 D andysme et littérature. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .66 D es élégants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .68 D es êtres d’exception. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .72 D es critiques de l’ordre établi. . . . . . . . . . . . . . . . .76 D e brillants causeurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .78
2 - L’ART D E LA D ISSIMU LATIO N. . . . . . . . . . . .79 Le masque de la fiction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .80 L’ambivalence du masque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .81 Le sphinx. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .85 Le dévoilement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .87
3 - LE D IABLE, PRO BABLEMEN T. . . . . . . . . . . . . .89 Le ciel en creux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .90 Le monstrueux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .93 Le fantastique de la réalité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .95
4 - ÉCH O S ET CO RRESPO N D AN CES. . . . . . . . . . . . . .99
1 - D ES RO MAN S AU X N O U VELLES. . . . . . . . . . .99 Le cadre narratif. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100 Le traitement du cadre géographique. . . . . . . .102 Motifs et personnages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104
2 - LES MO D ÈLES LITTÉRAIRES. . . . . . . . . . . . .105 Shakespeare. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .106 Byron. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .108 Walter Scott. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .110 Chateaubriand. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .112 La haine d’un certain réalisme. . . . . . . . . . . . . . .114
3 - CO RRESPO N D AN CES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115 Baudelaire et Satan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .115 Le dandysme selon H uysmans. . . . . . . . . . . . . . .116 Léon Bloy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117
5 - AN N EXES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119
1 -IA BOLIQU ESLES D EN IMAGES. . . . . . . . . . . .119 Peintures et illustrateurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119 Cinéastes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .120
2 - Q U ELQ U ES JU GEMEN TS CRITIQ U ES. . . .121 Les contemporains. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .121 e Lectures desDiaboliqu esauXXsiècle. . . . . . . .123
3 - BIBLIO GRAPH IE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .127
1
REPÈRES
Les six nouvelles qui composentLes Diaboliques furent écrites de 1849 à 1874.Le Dessous de cartes d’une partie de whistfut publié dès 1850, mais il fallut attendre 1874 pour que paraisse dans son intégralité le recueil définitif. Ce temps de latence fait des Diaboliquesuvre de la maturité de l’auteur.une œ Les vingt-cinq années de composition furent des années de bouleversements politiques et culturels.
1  CONTEXTE HISTORIQUE ET CULTUREL
La valse des pouvoirs Le Second Empire
La période qui s’étend de 1849 à 1874 est particu-lièrement riche en événements politiques. Elle voit se succéder une révolution, un coup d’État, une guerre et une insurrection. Le coup d’État du 2 décembre 1851 e marque la fin de la II République, instaurée le 25 février 1848, et le début du Second Empire.
REPÈRES7
L’homme qui est à l’origine de ce coup d’État est Louis Napoléon Bonaparte, qui se considère comme l’héritier de l’empereur. Son succès politique est dû à la fois au souvenir encore vivace de son grand ancêtre et aux critiques sévères qu’il adresse à la trop fragile et e trop courte II République. Son régime, par opposition à l’instabilité politique qui avait caractérisé le gouver-nement précédent, ne pouvait être qu’autoritaire. La Constitution de 1852 donnait quasiment tous les pou-voirs à celui qui allait bientôt se proclamer empereur. L’opposition était muselée. La censure devait assurer le maintien de l’ordre et de la moralité. C’est en 1857 qu’un procès pour outrage aux bonnes mœ urs fut intenté à Flaubert à la suite de la publication de Madam e Bovarydans laR evue de Paris. Charles Baudelaire, qui publia la même annéeLes Fleurs du mal, eut également à subir des poursuites, et son texte fut condamné à une censure partielle.
Mais la révolution industrielle s’accompagna d’une montée en puissance de la grande bourgeoisie. Louis Napoléon ne pouvait continuer à se mettre à dos les classes sociales les plus riches. Sous la pression écono-mique, il dut donc se résoudre, à partir de 1860, à infléchir son gouvernement dans le sens d’une plus grande libéralité. L’essor de la presse, dû à la fois aux découvertes techniques et à l’atténuation de la censure, permit aux partis d’opposition de trouver une nouvelle audience et le triomphe du Tiers-Parti aux élections parlementaires de 1869 fit perdre à l’empereur les rennes du Parlement. La guerre de 1870 vint consacrer la déchéance de la dynastie. La guerre de 1870 Le 18 juillet 1870, la France déclare la guerre à la Prusse. Les troupes françaises, mal préparées, essuient immédiatement de graves défaites et le désastre de
8LESDI A BOLI QU ES