//img.uscri.be/pth/a178c6b6ec958b53d486f4d92335b2c204201183
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Les Mémoires de Lola

De
28 pages

Une petite chienne douée de parole ? Et pourquoi pas ! La voici adoptée par une charmante vieille dame. Avec une couverture confortable placée près du radiateur, Lola commence une vie très agréable avec sa nouvelle maîtresse. Elle passe aussi du temps chez les grands enfants de celle-ci, dont notamment « grand frère » qui possède un vaste jardin où s’ébattent poules, canards, sans oublier l’oie Margo. C’est d’ailleurs là qu’elle passera quinze années de son existence lorsque sa chère maîtresse se retrouve à l’hôpital. Dans cette nouvelle demeure, Lola doit faire le difficile apprentissage de la solitude, car le couple s’absente durant toute la journée, mais elle découvre aussi avec joie de nouvelles expressions telles que « aller travailler en bas » ou « rentrer la voiture ». De nouvelles aventures attendent Lola : c’est les vacances et avec elles le plaisir de jouer dans le sable, les longues promenades sur la plage, le bonheur de retrouver son panier familier les pattes fourbues. Et la montagne aussi, avec la folle excitation de courir dans la neige !


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-414-11913-4

 

© Edilivre, 2017

Dédicace

 

Dédicace :

Je dédis ce livre à mes 3 petits enfants, Madeleine, Aristide et Léopoldine.

Chapitre 1
En route pour l’aventure

J’étais la petite dernière de la portée. Mes frères et sœurs avaient quitté la cage en verre de l’animalerie et je restais seule, à attendre. Attendre quoi, au fait ?

Attendre qu’une famille se décide à m’acheter. Eh oui, j’étais à vendre…

Personnellement, j’avoue que je me serais bien donnée, contre beaucoup d’amour.

Je ne me suis pas présentée : chienne de type croisé papillon, noire, toute noire avec un plastron blanc et quelques poils blancs aux pattes qui me faisaient office de petites chaussures. Je suis très fière de ma queue en panache, que j’ai souvent voulu attraper en tournant sur moi-même sans jamais réussir. On m’a toujours trouvée mignonne et attendrissante, ce qui me remplissait de fierté.

Je désespérais de plaire quand un jeune couple s’intéressa à moi. Je m’approchai tout de suite de la vitre avec le regard malheureux des chiens comédiens en espérant les attendrir. Ce fut chose faite : on vint me chercher. Ouf, j’étais sauvée ! Leur tête me plaisait… Comme de nombreux jeunes couples, ils allaient me considérer comme leur enfant et là, c’est la belle vie assurée, tout au moins jusqu’à l’arrivée des autres enfants à deux pattes. La transaction faite, c’est-à-dire le chèque donné, on me mit un collier – mon premier cadeau – je fus aspergée d’un horrible parfum, et en route pour l’aventure. J’étais contente bien sûr de ne plus être seule mais je n’étais pas très rassurée quand même. Un panier très confortable m’attendait dans la voiture, on m’aida à m’y installer ; la dame s’installa même à mes côtes et me caressait car j’étais parcourue de tremblements. La peur de l’inconnu sans doute. C’était mon premier voyage, j’ignorais alors que j’en aurais fait beaucoup d’autres par la suite.

Chapitre 6
Les chats de la famille

Je connus trois chats dans la famille.

Zezette, habillée...