//img.uscri.be/pth/0902692fee852d84843b15d29c151a3d90a46d51
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Les Mésaventures du petit Paul

De
48 pages

La maman du petit Paul avait beaucoup de
chagrin. — Son petit garçon n’était pas bon. — C’était
une tête à l’envers.

Quand sa maman grondait le petit Paul, il pleurait bien, tant qu’il pouvait. On l’aurait cru corrigé pour le reste de sa vie et sa maman se reprenait à espérer.

Mais dès qu’elle avait le dos tourné, Monsieur Paul ne pensait plus à rien qu’à faire le polisson, sans jamais s’inquiéter de ce qui pouvait s’ensuivre.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
À propos deCollection XIX
Collection XIXest éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.
Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF,Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes class iques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse… Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces e fonds publiés au XIX , les ebooks deCollection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.
Mick Noël
Les Mésaventures du petit Paul
LES MÉSAVENTURES DU PETIT PAUL
La maman du petit Paul avait beaucoup de chagrin. — Son petit garçon n’était pas bon. — C’était une tête à l’envers.
Quand sa maman grondait le petit Paul, il pleurait bien, tant qu’il pouvait. On l’aurait cru corrigé pour le reste de sa vie et sa maman se reprenait à espérer. Mais dès qu’elle avait le dos tourné, Monsieur Paul ne pensait plus à rien qu’à faire le polisson, sans jamais s’inquiéter de ce qui pouvait s’ensuivre. — Heureusement tout n’est pas rose dans le métier de garnement. On le verra par la suite de cette histoire.
Quand sa petite sœur dormait, on disait à Paul de n e pas faire de bruit. — Eh bien, c’était le moment qu’il choisissait pour courir dan s les chambres, en faisant un tapage d’enfer avec sa trompette de fer-blanc. Triste instrument que la trompette dans les mains d’un méchant enfant !