Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les mondes de la magie du Diadème

De
115 pages
Score, Helaine et Pixel se rapprochent du centre puissant du Diadème; ils sont maintenant sur Dondar, une belle planète où le ciel est de couleur pourpre et l'herbe bleue et où vivent des licornes intelligentes. C'est là aussi qu'habite un magicien hostile et ses monstres magiques, qui sont résolus à détruire les trois jeunes
magiciens. Mais la bataille suprême que doit engager le trio est à venir lorsqu'ils doivent affronter la Triade, les maîtres du Diadème qui cachent un secret atroce et qui ne veulent rien de moins que l'âme du trio.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

John Peelescents,est l’auteur de nompreux romans à succès Pour adol notamment des li-vraisons des sériesStar Trek,Are You Afraid of the Dark? et Where in the World is Carmen Sandiego? Il est également l’auteur de nompreux romans de science-fiction, d’éPouvante et à susPens e, très aPPréciés Par le Puplic.
M. eel hapite les confins extérieurs du Diadème, s ur une Planète aPPelée communément «Terre».
Copyright ©1997, 2004 John Peel Titre original anglais:Book of magic Copyright ©2006 Éqitions AqA Inc. pour la traquctio n française Cette publication est publiée en accorq avec Llewel lyn Publications, St. Paul, MN Tous qroits réservés. Aucune partie qe ce livre ne peut être reproquite sous Quelle Que forme Que ce soit sans la permission écrite qe l’éqiteur sauf qans le cas q’un critiQue littéraire.
Éqiteur:François Doucet Traquction: Magqa Samek Révision linguistiQue: Nicole Demers et Anqré St-Hilaire Révision: Nancy Coulombe Graphisme:Sébastien Rougeau Illustration qe la couverture: ©2004 Bleu Turrell/Artworks Illustrations intérieures reproquites avec l’autori sation qe Scholastic, Inc. ISBN 2-89565-400-X Première impression: 2006 Dépôt légal: 2006 BibliothèQue et Archives nationales qu uébec BibliothèQue Nationale qu Canaqa
Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, uébec, Canaqa, J3X 1P7 Téléphone: 450-929-0296 Télécopieur: 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com
Diffusion Canaqa: Éqitions AqA Inc. France: D.G. Diffusion Rue Max Planck, B. P. 734 31683 Labege Ceqex Téléphone: 05.61.00.09.99 Suisse: Transat - 23.42.77.40 BelgiQue: D.G. Diffusion - 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada Participation qe la SODEC.
Nous reconnaissons l’aiqe financière qu gouvernemen t qu Canaqa par l’entremise qu Programme q’aiqe au qéveloppement qe l’inqustrie qe l’éqition (PADIÉ) pour nos activités q’éqition.
Gouvernement qu uébec - Programme qe créqit q’impô t pour l’éqition qe livres -Gestion SODEC.
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.com
Autres livres de la série Diadème de John Peel
o N1 Le livre des noms
o N3 Le livre de la magie
o N4 Le livre de Tonnerre
o N5 Le livre de la Terre
o N6 Le livre des cauchemars
o N7 Le livre de la guerre
o N8 Le livre des océans
o N9 Le livre de la réalité
À David Levithan,
pour ses nombreuses contributions
Prologue
Sarman s’assit sur son trône, l’air maussade. Le trône, taillé dans un immense diamant, brillait de tous ses feux dans la grande s alle. En face du siège se trouvait un grand miroir poli sur lequel dansaient des image s que Sarman regardait d’un air absent. Autour de la salle, les Ombres se contorsio nnaient, en attente des ordres du Maître.
— Ils deviennent trop bons, dit Sarman d’un ton son geur, en caressant sa barbe noire. Il secoua la tête.
— Et pourtant ce ne sont que des enfants qui vienne nt à peine d’apprendre la magie. Dans quelle mesure peuvent-ils exceller dans le domaine?
— Ils ne sont pas de taille à lutter contre vous, S ire, murmura l’Ombre la plus proche. Personne ne l’est, même pas les Trois qui règnent.
— Les Trois quirégnaient, corrigea Sarman. Je suisl’Uniquequi règne maintenant. Ne l’oublie jamais.
L’Ombre battit en retraite en gémissant, car elle s e rendit compte qu’elle venait de faire une erreur qui risquait de lui être fatale. Heureusement pour elle, Sarman avait d’au-tres chats à fouetter.
Dans le miroir, il apercevait la forme des trois pe rsonnes qu’il étudiait. «Score, Pixel et Hélaine», dit-il doucement. Un gamin des rues de Terre, un accro de l’ordinateur de Calomir et une guerrière d’Ordin, q ui se déguisait au début en garçon. Qui se serait attendu à ce qu’ils deviennen t de grands magiciens? Et pourtant, c’est exactement ce qu’ils sont en train de faire. Ils ont vaincu et tué cet imbécile d’Aranak. Ils ont combattu les trolls et l es lutins, et se sont liés d’amitié avec ces mêmes lutins et avec quelques centaures. C ’est sans précédent dans n’importe quel des mondes!
Oui, ces trois étaient beaucoup plus dangereux qu’i l ne l’avait cru, mais ils demeuraient indispensables à l’exécution de ses pla ns. Sarman avait saisi le pouvoir, mais ce dernier l’épuisait trop pour qu’il réussisse à le conserver. Il était prisonnier de sa propre forteresse, enchaîné à son propre trône. Il n’existait qu’une façon pour lui de se libérer et de parcourir le Dia dème, qui était maintenant sien par droit de conquête!
Il avait besoin de ces trois sales mômes ici, où il pourrait les tuer et absorber leur pou-voir.
Ils étaient maintenant sur Dondar, qui n’était qu’à une courte distance du centre du Diadème où il les attendait. Il lui fallait s’assurer que les trois viendraient à lui.
— Ombres! cria-t-il. Venez ici!
Il y eut un sifflement et un bouillonnement, et les Ombres, aussi vite qu’elles le purent, se précipitèrent pour prendre les ordres du Maître. Sarman détestait devoir compter sur elles, car elles n’étaient pas particul ièrement intelligentes, mais il
nédait, il était réduit à observer les’avait pas le choix. En dépit du pouvoir qu’il poss enfants dans son miroir et à les faire espionner pa r de sombres agents qui les orientaient dans la bonne direction.
— Allez à Dondar, ordonna-t-il aux Ombres. Surveillez les trois jeunes. Assurez-vous qu’ils se dirigent vers mon portail. N’interve nez pas à moins que ce ne soit nécessaire, mais ils doivent absolument venir ici. J’ai besoin d’eux!
Il baissa la voix et regarda les Ombres tour à tour.
— S’ils ne s’amènent pas ici, peu importe la raison , je vais, de mes propres mains, vous réduire en lambeaux avant de vous tuer. Je sui s certain que vous me comprenez bien. Partez maintenant! Mettez-vous au travail et assurez-vous que ces sales mômes seront bientôt ici!
Les Ombres émirent un sifflement pour indiquer qu’e lles avaient bien compris et se dirigèrent en se contorsionnant vers le portail men ant à Dondar. Elles feraient de leur mieux pour exécuter les ordres du Maître. Bien tôt, et il espérait que ce serait très bientôt, Sarman aurait les trois enfants sous son autorité.
Il pourrait alors les vider de leur pouvoir et les tuer. Il recouvrerait sa liberté!
Il n’en avait plus pour longtemps à attendre…