Les Partitions d'une époque, Volume 1

De
Pendant cinq ans, André Paiement et ses collaborateurs ont veillé à la création de cinq pièces de théâtre produites par la Troupe de l’université Laurentienne et par le Théâtre du Nouvel-Ontario. Ces pièces mettaient en scène pour la première fois, les réalités des communautés françaises du Nouvel-Ontario. Affirmation identitaire, elles ont servi de point de ralliement à l’expression culturelle franco-ontarienne moderne.
Pour commémorer ce jaillissement créateur, mais également dans le but de donner à cet auteur et à son œuvre – ainsi qu’à tous ceux qui l’ont appuyé, qui y ont contribué – la place qu’ils méritent, Prise de parole offre cette nouvelle édition, fouillée et de qualité, qui regroupe dans le volume 1 : les pièces « Moé j’viens du Nord,’stie » (1971), « Et le septième jour… » (1971), « À mes fils bien-aimés » (1972) et « La vie et les temps de Médéric Boileau » (1973) ; et dans le volume 2 : « Lavalléville » (1974) et l’adaptation du « Malade imaginaire » de Molière (1975). Les volumes sont complétés d’une préface de Joël Beddows, de documents photographiques, d’un choix de jugements critiques, d’une biographie de l’auteur, d’une bibliographie détaillée ainsi que des partitions musicales des chansons.
Publié le : mardi 30 octobre 2012
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894235706
Nombre de pages : 284
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
LESPARTITIONS DUNEÉPOQUE LESPIÈCESD’ANDRÉPAIEMENT ETDUTHÉÂTREDUNOUVEL-ONTARIO (1971-1976)
Volume I
Extrait de la publication
DUMÊMEAUTEUR
Les pièces publiées dansLes partitions d’une époque, volumes I et II— à l’exception de l’adaptation duMalade imaginaire de Molière et du plan de rédaction duBienvenue Nineteen Eighty-Four— ont originalement été publiées en 1978 par les Éditions Prise de parole. La collection «Théâtre complet d’André Paiement» comprenait trois volumes: • Volume I :Moé j’viens du Nord, ’stie, suivi deEt le septième jour...etÀ mes fils bien-aimés; Volume II :La Vie et les Temps de Médéric Boileau; et • Volume III :Lavalléville[1983, 1978, 1975].
André Paiement
LESPARTITIONS DUNEÉPOQUE LESPIÈCESD’ANDRÉPAIEMENT ETDUTHÉÂTREDUNOUVEL-ONTARIO (1971-1976)
Volume I
Préface de Joël Beddows
Théâtre
Bibliothèque canadienne-française Prise de parole Sudbury, 2004
Données de catalogage avant publication (Canada) Paiement, André, 19501978. Les partitions d’une époque : les pièces d’André Paiement et du Théâtre du NouvelOntario, 19711976. — Rééd. (Collection BCF) Publ. à l’origine sous le titre: Théâtre. Sommaire complet: v. 1. Moé j’viens du Nord, ’stie — Et le septième jour... — À mes fils bienaimés — La vie et les temps de Médéric Boileau. v. 2. Lavalléville — Adaptation du Malade imaginaire de Molière. ISBN 2894231326 (v. 1). — ISBN 2894231385 (v. 2) I. Titre. II. Collection : Bibliothèque canadiennefrançaise (Ottawa, Ont.) PS8581.A48A19 2004 C842’.54 C20049023004
En distribution au Québec :
Diffusion Prologue 1650, boul. LionelBertrand Boisbriand (QC) J7H 1N7 4504340306
Ancrées dans le NouvelOntario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine. La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier. La Bibliothèque canadiennefrançaise est une collection dont l’objectif est de rendre disponibles à coût modique des œuvres importantes de la littérature canadiennefrançaise. Photographies à l’intérieur : Doug Kinsey, p. 137; Michael Gallagher, p. 138140, Raymond Leriche, p. 141143, Cédéric Michaud, p. 144148. Photographie en page de couverture: Cédéric Michaud. Photographie de l’auteur sur la couverture arrière : Michael Gallagher Conception de la couverture : Christian Quesnel Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2004 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2
ISBN 2894231326 Extrait de la publication ISBN 9782894233290 (PDF)
Afin de finaliser cette édition, nous avons fait appel à la générosité et à la mémoire de nombreuses personnes. Sans leur concours précieux, nous n’aurions pu vous offrir des documents aussi complets. Un grand merci! donc, à madame Thérèse Paiement et Rachel Paiement, Marcel Aymar, Louise Beaudoin, Pierre Bélanger, Dave C. Burt, Micheline Fournier-Thibault, Jean-Paul Gagnon, Michael Gallagher, Stéphane Gauthier, Normand Glaude, Dominique Lafon, Donald Laframboise, Raymond Leriche, Kate Mensour, Cédéric Michaud, Robert Paquette, Danielle Perrin, Normand Renaud, Gaston Tremblay, Mélanie Tremblay et Guy Warin; Marthe Brown et les Archives de l’Université Laurentienne, et l’équipe du Théâtre du Nouvel-Ontario.
Extrait de la publication
ANDRÉPAIEMENT, REVUETCORRIGÉ?
Cette réédition du théâtre complet d’André Paiement représente en quelque sorte la prochaine étape dans un processus visant la consécration de l’auteur, processus lancé en 1978 au moment de la publication, sous forme de coffret, de la majeure partie des textes attribués à sa plume. Compte tenu du rôle de catalyseur joué par Prise de parole dans le grand projet qui a déjà fait de Paiement le « père fondateur » d’un mouvement artistique, il n’est pas étonnant — diront sûrement certains — de voir la doyenne des maisons d’édition franco-ontariennes offrir à ses lecteurs, vingt-cinq ans plus tard, une version « revue et corrigée » des pièces qui ont eu autant de résonance dans le paysage culturel de l’Ontario français. De l’aveu des instigateurs de la première édition, ce coffret a été conçu à la hâte et dans l’émotion, peu de temps après la mort tragique de Paiement. Cette réalité, jumelée à la jeunesse de l’équipe éditoriale de l’époque, explique en large partie les carences et les inexactitudes présentes dans ces premiers livres. Au moment de leur parution, le désir de rendre hommage à leur ami primait clairement sur tout autre considération, même déontologique. Comment expliquer autrement que par son ascendant sur le milieu théâtral sudburois la décision d’attribuer à Paiement la création de toutes
7
Extrait de la publication
les pièces, alors qu’il était bien connu que la plupart d’entre elles étaient issues d’un processus collectif de création? Au sein des équipes, Paiement assumait habituellement le rôle de scribe, mais il n’était très certainement pas l’auteur unique de la plupart des textes. Ce n’est qu’en feuilletant ces premiers livres que l’on découvre, par exemple, queEt le septième jour…est « une création collective multimédia » et queÀ mes fils bien-aimésa été écrite par Paiement à partir d’un canevas conçu par Daniel Jacques, Michael Gallagher et André Paiement. Si l’on se fie aux pages titre et aux pages couverture des livres, on serait porté à croire que toutes les pièces du coffret ont été créées uniquement par Paiement. Par conséquent, au moment d’entreprendre cette nouvelle édition en 2001, nous nous étions donné comme mission d’établir aussi précisément que possible les distributions des équipes de création, comme le veut la norme éditoriale actuelle. Les noms de tous les auteurs des créations collectives ont été ajoutés et ce, pour redonner à tous ceux et celles qui ont contribué à chacun des projets la reconnaissance qu’ils méritent. À l’époque, nous n’étions pas conscients de l’ampleur du travail qui serait à faire, un travail qui dépasserait largement la simple identification des créateurs des productions. Une comparaison des manuscrits originaux répertoriés dans le Fonds d’archives du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) aux versions publiées en 1978 a révélé de nombreuses anomalies : l’omission malencontreuse d’une page complète dansEt le septième jour…, l’homogénéisation des temps de verbe dansLa Vie et les Temps de Médéric Boileau— quand la juxtaposition entre le passé et le présent faisait incontestablement partie du projet d’écriture —, la modification des divisions entre certaines scènes dansMoé j’viens du Nord, ’stieetEt le septième jour…,et l’ajout, sans raison apparente, de signes de ponctuation et de marques d’interrogation dans l’édition deLavallévillede 1978. En continuant nos recherches en vue de la présente
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant