Lettre au roi, à l'occasion de son voyage en Alsace ; par un paysan du Kochersberg

Publié par

G.-L. Schuler (Strasbourg). 1828. France -- 1824-1830 (Charles X). [7] p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : mardi 1 janvier 1828
Lecture(s) : 5
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LETTRE
AU ROI,
A L'OCCASION DE SON VOYAGE EN
ALSACE.
UN PAYSAN DU KOCHERSBERG.
STRASBOURG,
chez G. L. SCHULER, Imprimeur, rue des arcades,
1828.
LETTRE
AU ROI,
A L'OCCASION DE SON VOYAGE EN ALSACE.
Notre adjoint me disait comme-ça : tu n'es qu'un
paysan, et tu veux écrire au Roi ! — Eh, pour-
quoi pas, lui ai-je répondu, un paysan est un
homme comme un autre ; si CHARLES X est le
Père des Français, je suis aussi un de ses enfans.
D'ailleurs le Roi m'a pris la main, je ne vois pas
pourquoi il ne lirait pas ma lettre.
A propos de poignée de main, SIRE, je Vous jure
que la mienne me démangera longtemps encore
du plaisir que Vous m'avez fait: sur la route, là,
moi à cheval, et le Roi dans son carrosse, devant
tout le monde.... Ah, VOTRE MAJESTÉ, je n'oublierai
jamais un pareil moment. Mais, en bonne con-
science, SIRE, je crois avoir un reproche à me
faire, j'y allais de si bon coeur, que je crains d'a-
voir serré trop fort... Pourtant je suis bien sûr que
Vous ne le prendrez pas en mal.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.