//img.uscri.be/pth/1c638f4971ecb7f8270a45eb9e2e0961255ac47d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Amour cloîtré

De
111 pages
La vie est ainsi faite et une fois que les dés du destin sont lancés, le jeu de la vie commence et il est impossible de le contrôler. Pourquoi existe-t-il encore de nos jours des crimes impunis dans notre Société ? Quelle est la motivation de l'héroïne pour garder espoir ? C'est tout simplement le fait de croire encore en l'amour, malgré son sentiment d'être une erreur de la nature et le fait que son premier émoi d'adolescente reste inaccessible. Mais l'amour la guette de près et elle finira par le rencontrer.
Voir plus Voir moins

Amour cloîtré Romantik 74
Amour cloîtré

Roman érotique






Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2006
www.manuscrit.com
ISB : 2-7481-7745-2 (livre numérique)
ISB 13 : 9782748177459 (livre numérique)
ISB : 2-7481-7744-4 (livre imprimé)
ISB 13 : 9782748177442 (livre imprimé)









CHAPITRE N I.


La musique s’emballait à un rythme effréné
et tout le monde se déhanchait sous l’emprise
de la dernière chanson qui passait en boucle sur
les ondes de radio de cet été là.
Je restais sagement assise au comptoir du bar,
mon verre à la main, observant mes deux
meilleures amies entraînées par les garçons et
laissant leurs deux corps se fondre dans
l’ambiance de la piste de danse.
Sandra et Camille, mes deux amies, m’avaient
emmenée passer la nuit au Dancing Club dans
l’espoir de me voir comme elles ; heureuse mais
surtout amoureuse. Elles avaient toutes les deux
dix-huit ans, moi je n’en avais que dix-sept, et
c’était grâce à elles que j’avais pu rentrer dans ce
club et bien entendu… boire de l’alcool !
J’en étais déjà à mon troisième verre de
whisky, et comme c’était la première fois que je
buvais de l’alcool, ma vision commençait à se
troubler. Mais je m’en fichais. Tout ce que je
9
désirais, c’était de faire comme tout le monde
en l’espace d’une soirée pour me sentir normale
au moins une fois dans ma vie.
Je sortis de la poche de ma jupe mon paquet
de cigarettes. Je ne savais pas combien j’en avais
fumées aujourd’hui ni combien il m’en restait.
Je l’ouvris et là… Vide ! Mon paquet était vide,
autant que semblait être mon cœur.
Même si la soirée battait son plein, je me
sentais toujours aussi seule, toujours aussi vide,
même translucide. Sandra et Camille ne savaient
pas la vérité sur moi, et je ne comptais pas la
leur avouer, du moins pas maintenant. Tout ce
qu’elles désiraient, c’était que je sois comme
elles, sortir avec des garçons et goûter aux
plaisirs charnels. Mais moi, je le voulais sans
vraiment le vouloir. Il est vrai que je désirais
devenir comme toutes les filles de mon âge et
rattraper les années perdues, mais d’un autre
côté, je ne souhaitais pas agir contre ma nature
et mes sentiments.

Il y avait un homme d’une vingtaine d’années
qui m’observait depuis un long moment, assis à
l’autre bout de la salle. Que me voulait-il ? Je l’ai
alors vu s’avancer vers moi et je détournais
mon regard pour ne pas croiser le sien. Il s’assit
à mes côtés.
10
« Bonsoir, ravissante demoiselle, me déclara-
t-il avec de grands airs de romantique démodé.
Quel est votre délicieux prénom ?
– Je m’appelle Marie.
– Quel agréable prénom. Le mien est Joshua.
Puis-je me permettre de vous offrir un verre ?
– Non merci. J’ai déjà bu trois whisky et je
commence à avoir la tête qui tourne.
– C’est sans doute les douloureux effets de
l’alcool, ou mon irrésistible charme qui agit sur
vous ».
Je ne sus quoi lui répondre. S’il savait la
vérité sur moi, il ne m’aurait jamais lancé une
telle phrase. Je trouvais sa technique d’approche
totalement ennuyeuse et déprimante.
C’est alors qu’il sortit de sa poche un paquet
de tabac à rouler, des feuilles à cigarette, ainsi
que des filtres. J’avais très envie de lui
demander de me rouler une cigarette mais ma
timidité me bloquait. Je me lançais quand
même.
« Je suis gênée de vous demander ce service,
mais voudriez-vous me rouler une cigarette s’il
vous plaît ? Mon paquet est vide.
– Aussi vide que votre âme je présume ? Bien
sûr, mais faites attention car ce tabac est très
fort ».
11

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.