Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Beautiful Paradise - Volume 7-9

De
167 pages
Pourquoi est-ce que la terre entière semble m'en vouloir ? Qu’est-ce que j'ai fait, à part tomber amoureuse de l'homme le plus merveilleux qu'il m'ait jamais été donné de rencontrer ? William, cet aventurier au cœur dur comme la pierre, ce milliardaire qui m'a ouvert son âme, sa vie, sa maison… Jamais je ne le quitterai. Et ce ne sont pas ces menaces, écrites en lettres de sang sur la coque du bateau de William, qui m'en empêcheront !



***




Heather Powell est une toute jeune auteur puisqu’elle est encore étudiante ! Originaire de Seattle, elle a décidé de ne pas attendre la fin de ses études pour se lancer dans l’écriture, passion qui l’habite depuis l’enfance. Elle a situé l’action de son premier roman, Beautiful Paradise, dans les Bahamas, pays qu’elle connaît bien pour avoir eu la chance d’y passer quelques années avec son père quand elle était enfant.


Cette édition est complète et non censurée, il n’y a pas de scènes coupées.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Deus Ex Machina

de nhetic

Kiss me (if you can) - Volume 5

de editions-addictives

Nuit après nuit

de editions-ada

Extrait
1. Les lettres sanglantes

« Je suis là pour anéantir ton bonheur. »

Impossible de penser à autre chose. Ces quelques mots semblent imprimés sur mes rétines et défilent à la manière d’une enseigne publicitaire, agressifs et criards. Nous venons de remonter sur le bateau. Installée au fond de l’une des luxueuses banquettes du cockpit du Richard Parker, le somptueux voilier de William, une serviette nouée autour de mon corps, je me sens assaillie par une multitude de questions, tandis que j’entends mon amant passer des coups de fil, donner des instructions, organiser les recherches.


Il parle de sa voix ferme, inébranlable, d’homme habitué à ce que l’on ne discute pas ses ordres, mais même pour William, la situation semble compliquée. C’est à peine perceptible, mais il y a cette tension des maxillaires lorsqu’il parle. Infime, si légère que je pourrais presque douter de moi-même, mais non : je le connais, désormais. Je sais que je ne me trompe pas.

Qui a bien pu écrire ces mots de sang sur la coque du Richard Parker ?

Et quand ? Lorsque nous fêtions joyeusement mon anniversaire, hier soir ? Ce matin, pendant que nous dormions ?

Et surtout, pourquoi ?

Il y a quelques minutes encore, nous étions deux amoureux transis, heureux et émerveillés de s’être avoués enfin l’un à l’autre que nous nous aimions. Ce genre d’amour unique qui n’arrive qu’une fois dans la vie. Sans doute même pas si souvent…

Et cette question qu’il m’a posée… J’ose à peine y penser…

Lorsque William raccroche, c’est pour s’installer à côté de moi, une serviette roulée sur ses hanches. Négligé parfait, hanches parfaites. Je ne peux m’empêcher de me couler entre ses bras, encore paniquée, mais ivre d’amour.

S’il est inquiet, il sait parfaitement endormir mes soupçons. Tout, dans son comportement, semble dire que la question est réglée, qu’il n’y a plus de problème. Comme s’il ne s’était rien passé…

Je ne dis rien. Je sais qu’il veut me protéger et il est inutile que je lui montre à quel point cela m’inquiète. D’une certaine manière, il le sait, de toute façon. Je me force à sourire.

Ses doigts jouent tendrement avec les boucles de mes cheveux mouillés lorsqu’il me dit : – Je suis persuadé que ce n’est rien, Solveig. Une mauvaise blague, au plus. D’ici quelques heures, tout sera réglé et nous pourrons écrire une lettre de réclamation à cette personne à l’humour mal placé, pour la sommer de nous rendre le moment parfait qu’elle nous a volé.

Une fois encore, je souris. Rien n’est plus inattendu et plus charmant qu’un trait d’humour de la part de William Burton.

Toi aussi, tu me connais bien, mon amour…

Sans rien dire, je me love contre lui plus étroitement encore. Je voudrais que chaque centimètre de ma peau soit en contact avec la sienne…

– Mais nous en aurons tant d’autres, des moments parfaits, mon ange… poursuit-il doucement, en déposant un doux baiser sur l’arrondi de mon épaule.
– Et si c’était Maria Lima ? dis-je tout à coup, en me redressant pour lui faire face, incapable de chasser cette idée de ma pensée.

Maria Lima, cette briseuse de vie. Cette malade. Celle qui lui a causé la grande cicatrice qui barre douloureusement son corps, après l’avoir enlevé et martyrisé. Elle, encore, qui m’a suivie, m’a menacée d’un revolver avant que William ne me sauve in extremis… Je hais cette femme. Et pire que tout : elle me fait peur. Je la sais capable de tout.

Après un court silence, William tranche :
– Impossible. La nuit où elle t’a agressée, Cole et Matt l’ont conduite eux-mêmes dans une maison psychiatrique, où elle reçoit des soins et une surveillance constants. Ce genre de maison est plus sûr qu’une prison, Solveig.
– Mais alors qui ? demandé-je, pleine d’incertitude, après avoir éprouvé une nanoseconde de soulagement.

– Je ne vais pas tarder à le savoir, assure-t-il avec une maîtrise parfaite. Je n’apprécie pas qu’on vandalise mon bateau et le coupable saura à qui il a affaire, crois-moi.

Je suis impressionnée par son calme. Le mien n’est qu’apparent. Lui semble parfaitement convaincu que tout cela n’est qu’une broutille.


Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.