//img.uscri.be/pth/aa0ee61709b113ec8a92ac35f3589b2094a8a8b2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Dans la salle d'attente suivi de Le corps des hommes et David Vincent les a vus

De
10 pages


Dans la salle d'attente

Ca fantasme dur chez le dentiste



Le corps des hommes

Quoi de plus excitant qu'une statue d'homme grec ?



David Vincent les a vus

Quand un cadre supérieur dort chez l'habitant





Voir plus Voir moins
couverture
Galatée de Chaussy

Dans la salle d’attente

suivi de

Le corps des hommes

et

David Vincent les a vus

12-21

Dans la salle d’attente

Et me revoilà, moi, trop conne, dans la salle d’attente de ce con, non pas parce qu’il est le meilleur dentiste du coin, ni parce que son cabinet est à deux minutes de mon bureau. Mais parce qu’il a un beau cul.

Bon, OK. Accessoirement, j’ai mal. Ce que j’ai dit à la gourde. Y a urgence. « Le Docteur accepte de vous prendre entre deux patients. » Me prendre ? Vraiment ? Et puis de quels patients parle-t-elle ? De cette blondasse pétasse ? De ce beau gosse féroce ? C’est l’avantage d’un cabinet à la Défense. Y a que des cadres qui raquent. « Le Docteur n’est pas conventionné. » Tu m’étonnes !

Putain, c’que j’ai envie de baiser ! Évidemment, dit comme ça, ça sonne un peu cru. Mais ça change des bullet points.

— Quelles sont les prévisions de l’entreprise dans le cadre d’un Plan à Moyen Terme ?

— Les chances de me faire sauter avant samedi prochain ?

— Par ce blondin qui a sûrement une Aston Martin à la place de la queue ?

En attendant, il passe devant toi ma chérie. (Oh le joli cul !) « Et moi alors ? » « Va falloir être patient, mademoiselle. » Ben oui, c’est ce que je suis, non ? Un patient. Impatient. Tellement impatiente !

Pffffff ! Ça va durer des plombes. Ça dure toujours des plombes. Le Docteur sait se faire désirer. Pas moi manifestement. Heureusement, le Docteur sait rendre l’attente agréable. Il vient de refaire entièrement sa salle d’attente. Quel bon goût le Docteur a ! Et quel argent ! Faux plafonds laqués ; moquette et canapés coordonnés ; posters de voitures et d’avions aux murs. Vrrrroum… ! Le Docteur est un grand garçon.

Est-ce que les filles lèchent mieux ? Celle-là, qu’est-ce qu’elle vaut au pieu ? J’ai plus de seins qu’elle. Ça devrait lui plaire, non ? A minima, je veux ses doigts dans ma culotte. Comme ça sans rien dire. Genre, je continue à lire Voici. Mais d’une seule main. Et de l’autre je te fais mouiller ma jolie. Tu sens ? Y a pas à dire, elle sait y faire. Elle touche à peine, ça s’ouvre tout seul. Y met un doigt puis deux. Putain arrête ! Tu vas me faire jouir !

« Mademoiselle Machin ? » Je serai la suivante. Vu qu’il n’y a plus personne d’autre que moi. Tu parles d’une urgence ! Merci, Herr doctor de votre sollicitude ! Je pourrais crever la bouche ouverte. Normal, vu qu’on est chez le dentiste. On a toujours la bouche ouverte.

« Bonjour ! » Un type vient d’entrer. J’espère qu’il a pas vu la bite dans mes yeux. Ça craint ! Je préférais l’autre. Rendez-moi le blondin ! Celui à l’Aston Martin. Le v’la assis. Il a de jolies mains. Bon point pour lui. Et de longs doigts. J’adore ça.

Rien ne s’oppose à ce que je l’allume. C’est vrai ! Je pense à ce gars qui va lâcher un bras pour de pauvres implants. Moi je dis qu’il a droit à un extra. Mes jolies jambes croisées bien haut. Hello ? Pas d’effets. C’est les posters qui lui font tourner la tête. Faut peut-être que je fasse du bruit ? Brrrrrrrrr (l’avion). Vrrrrrroum (facile à reconnaître).

Mais voilà qu’une revue glisse à terre. Je la ramasse et, ce faisant, lui présente mes fesses à peine voilée d’une culotte tellement transparente. C’est parce qu’elle est trempée vous savez. Sinon ça serait abuser, une telle transparence !

« Monsieur Truc ? »

Non ? Lui aussi ? Il me passe devant ? Sans me passer dessus ? Mais que faut-il faire ? Crier misère ? « Aaaaaah ! – Quoi ? – J’ai mal ! – Le Docteur va bientôt vous prendre. » Des promesses, toujours des promesses ! J’ai droit au Docteur moi aussi ! Lui mettre une main au cul, arracher sa blouse, lui lécher le torse, lui rouler une pelle, sentir sa queue contre ma cuisse et sa cuisse entre les miennes, ses mains sur mes fesses, ses doigts dans ma bouche « Mordez s’il vous plaît », lui coller ma langue, sentir son haleine de Docteur des dents, l’aspirer jusqu’à plus soif. « Rincez ! »

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.