Les frères McCloud (Tome 5) - Au coeur de l’extrême

De
Publié par

Traquée par des paparazzis, Becca Cattrell embarque dans un ferry direction Frakes Island. Il est tard, l’île est déserte et Becca s’offrirait bien un bain de minuit… Justement, la piscine attenante à la propriété privée d’un certain millionnaire, absent en ce moment même, est un puissant appel à une baignade interdite. Mais quand un ténébreux inconnu la surprend, entièrement nue, puis la soumet à un véritable interrogatoire, la jeune femme est effrayée. Pourtant, lorsque Nick lui offre un baiser sensuel, elle se surprend à le lui rendre. Méfiance toutefois, le danger rôde aux alentours…
Publié le : mercredi 3 septembre 2014
Lecture(s) : 5
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290089408
Nombre de pages : 578
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Shannon McKenna
Si elle rêvait de devenir chanteuse, elle est finalement devenue auteur. C’est en secret qu’elle a écrit son premier livre, publié en 2002, alors qu’elle était employée dans une compagnie d’assu-rances. Spécialisée dans les romances contemporaines à sus-pense aux accents érotiques, elle est célèbre notamment pour sa sérieLes frères McCloud.
Au cœur de l’extrême
Du même auteur aux Éditions J’ai lu
LES FRÈRES McCLOUD 1 – Derrière les portes closes Nº 9836 2 – Au-delà de la trahison Nº 10025 3 – Hors de contrôle Nº 8347 4 – L’aube de minuit Nº 10523
SHANNON McKENNA Les frères McCloud - 5 Au cœur de l’extrême
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Émilie Terrao
Vous souhaitez être informé en avantpremière de nos programmes, nos coups de cœur ou encore de l’actualité de notre siteJ’ai lu pour elle?
Abonnezvous à notreNewsletteren vous connectant surwww.jailu.com
Retrouveznous également sur Facebook pour avoir des informations exclusives : www.facebook/jailu.pourelle
Titre original EXTREME DANGER Éditeur original Brava Books, published by Kensington Publishing Corp., New York
Shannon McKenna, 2008 Pour la traduction française Éditions J’ai lu, 2014
1
Une petite fête de fiançailles, disait l’e-mail. Une soi-rée intime, en petit comité, dans la maison de campa-gne familiale de la future mariée, à Endicott Falls. Ah… Il devait y avoir au moins une cinquantaine de personnes agglutinées sur la terrasse. La fête battait son plein, au son de la musique qui s’échappait des puissantes enceintes. L’amour était résolument à l’hon-neur, ce soir. Aucun doute n’était permis. Nick détestait les mariages. Tout ce qui s’y rapportait le rendait nerveux, y compris lorsqu’il s’agissait d’unions heureuses. Y compris lorsque les futurs mariés étaient si follement amoureux que de petits oiseaux semblaient voler au-dessus de leurs têtes, comme dans les dessins animés. En fait, ce genre de mariages l’insupportait encore plus que les autres, pensa Nick, tapi derrière un rosier, à l’entrée de la pièce. Plus vous quittiez terre, plus la chute était rude. Et Sean ne touchait vraiment plus terre ce soir. Quant à Liv… Elle riait, les yeux emplis d’amour, pen-dant que Sean lui faisait goûter son gâteau. Ils siro-taient leur champagne, chacun dans le verre de l’autre, le visage éclatant de bonheur. Nick sentit une boule se former dans sa gorge. Il avait l’impression de regarder un film où les héros sont sur le point de se faire dévorer par un requin. Ils batifolent gaiement dans les vagues et 7
pendant ce temps…Tadam, tadam… Il n’avait jamais compris comment on pouvait apprécier ce genre de film. De son côté, il faisait tout pour éviter cette émo-tion. Il avait eu sa dose pour toute une vie. Il serra les dents, scrutant la pièce à la recherche de Tamara. Elle était la seule raison pour laquelle il avait accepté de venir à cette foutue fête, et la seule raison qui le poussait à y rester. Il ne pouvait manquer une occasion de lui soutirer des informations sur Vadim Zhoglo… même si l’opération comportait des risques. La dernière fois qu’il avait essayé, elle avait menacé de lui couper les testicules pour s’en faire un collier. Il songea à cette perspective désagréable tout en observant Davy McCloud, l’un des frères du futur marié, occupé à convaincre sa femme enceinte jusqu’aux yeux de danser avec lui. Ses tentatives restè-rent vaines, mais un baiser passionné, à la limite de la décence, sembla l’apaiser. Une vraie bande d’exhibitionnistes, tous autant qu’ils étaient. Il y avait quantité de jeunes femmes célibataires ce soir, nombre de décolletés plongeants et de regards aguicheurs. Quelques-unes s’étaient même stratégique-ment positionnées dans sa ligne de mire. Dans une autre vie, il aurait profité de la situation sans aucun scrupule. C’était avant que son existence devienne un enfer. À cette époque, il avait du succès avec les femmes, du moins dans les débuts de la rela-tion. Il avait suffisamment de charme pour les conduire dans son lit, et était suffisamment doué pour qu’elles ne regrettent pas de l’y avoir suivi. Malheureusement, c’était tout ce qu’il avait à offrir, et ces dames ne tar-daient pas à s’en apercevoir. Au bout d’un certain temps, l’histoire devenait lassante. Quoi qu’il en soit, il ne comptait pas gaspiller son énergie en ressassant ce genre de pensées ce soir. Deux jeunes filles le bousculèrent en passant la porte, le 8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.