Liaisons sulfureuses (Tome 1) - Souvenirs

De
Publié par

La vie n’a pas épargné Caroline Lake. Après avoir perdu ses parents, puis son jeune frère, elle doit rembourser d’énormes dettes. Dans la petite ville où elle a grandi, elle vivote en accueillant des hôtes dans sa propriété de Greenbriars. C’est là que débarque en pleine tempête de neige un inconnu qui se présente sous le nom de Jack Prescott. Ex-ranger, il revient d’Afrique et demande à loger chez Caroline qui, contre toute prudence, accepte. Malgré ses airs sombres et inquiétants, il a tout de suite éveillé en elle un désir inavouable. Elle ignore qu’il la connaît bien, et qu’il est encore plus dangereux qu’elle ne le soupçonne…
Publié le : mardi 8 juillet 2014
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290062456
Nombre de pages : 322
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Souvenirŝ
LIsA MARIE RICE
LIAISONS SULFUReuSES 1 -Souve.nirs
ROMAN·
TàDÛIt Dè 'àMICàI pà AgàtHè NàBt
Titre original DANGEROUS LOVeR
RÉd Avon a Imprit of HarpÉrCôlîs PubishÉrs
© Lisa Maîé Ricé, 2007
Pour la tradUction fRançaise ©ÈdiTiôns J'aî u 2010
Ce livre est dédié à tous ceux qui ont des rêves irréalisables Puissent-ils tous se réaliser !
POlOgUé
Summe;ille foyer pour sans-abI St. Jude veille de Nol
l aVait besoiN de Voir ÇaroliNe Comme il aVait besoiN dair et de lumière Plus que Cela même e graNd gaçoN émaCié Vêtu de halloNs se redressa au-dessus du Corps saNs Vie de soN père qui gisait iNerte, sur le sol de CimeNt glaCé du foyer SoN père était mouraNt depuis loNgtemps  ïl aVait été mourNt presque toute sa Vie eN fait Quelque Chose eN lui aVait touous refusé de ViVre e gar­ çoN Ne se souVeNait plus de la derNière fois quil laVait Vu popre et sobre l N'aVait pas de mère. l Ny aVait jamais eu qu'eux deux père et fils dériVaNt duN foyer à uN autre sy iNCrùstaNt jusqu'à Ce qu'oN les jette à la ue. e gaçoN resta uN momeNt debout les yeux baissés Ves le seul pareNt qu'il ait jamais eu mort daNs uNe mare de saNg et dexCrémeNts PersNNe NaVait eNCore réalisé qu'il était mort PersoNNe Ne faisait jamais atteNtioN à eux Ni Ne les regardait à moiNs dy être obligé. es autres VagaboNds eux mêmes les ideNtiaieNt Comme des iNférieurs et les éVitaieNt e garçoN embrassa d'uN regard tous Ces Visages fùyaNts Ces yeux riVés sur le sol
9
out le moNde se fiChait que soN poiVRot de pèRe se RelèVe ou NoN. out le moNde se fiChait de Ce que faisait soN iLs  L N'y aVait RieN pouR lui iCi. ieN. l fallait quil Voie ÇaRoliNe. l fallait qu'il dégueRpisse eN Vitesse aVaNt quoN déCouRe que soN pèRe était moRT. PaRCe que, eNsuite, la poliCe et les seRViCes soCiaux VieNdRaieNt le CheR­ CheR. l aVait dixhuit aNs, mais il Ne pouVait pas le pRouVeR. Ét il Ne saVait que tRop bieN CommeNt maR Chait le système. ÔN le déClaReRait pupille de l'Ètat et oN le bouCleRait daNs uN oRphelINat. N. a, jamais. Plutôt mouRiR. e gaRçoN se diRigea VeRs l'esCalieR pouR soRtiR du foyeR daNs l'aiR glaCial et humide de Ce début de soiRée. ÛNe Vieille femme leVa les yeux quaNd il passa deVaNt elle et ses paupièRes louRdes palpitèReNt loRs­ qu'elle le ReCoNNut. Susie. Susie lédeNtée. ÇoNtRai­ RemeNt à soN pèRe la Vieille Susie N'était pas peRdue daNs les VapeuRs de l'alCool. Ç'étaieNt les pRofoN deuRs bRumeuses de soN pRopRe espRit qui l'absoR-baieNt.  ÇhoColatChoColat, BeN ? Caquetatelle aVaNt de plisseR ses lèVRes CRaquelées suR uN souRiRe eCto­ plasmique. l aVait uN jouR paRTagé aVeC elle uNe baRRe de Cho Colat oeRTe paR ÇaRoliNe Depuis Susie lui eN RéCla maIt Chaque fois qu'elle le Voyait Ci, oN le CoNNaissait sos le Nom de BeN. DaNs le foyeR pRéCédeNt  PoRtlaNd, peutêtRe ?  soN pèRe l'aVait appelé DiCk. aubleR du RéNom du Res­ poNsable du foyeR leuR peRmettait de gRatteR uN peu de temps. Jamais assez, CepeNdaNt. es VioleNtes Cises de Rage de soN pRe quaNd il aVaibu fNis­ saieNtujouRs paR useR la patieCe des éNéVoles et oN les jetait dhoRs
1 0
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Introduction, Difficultés orthographiques

de Enseignement-du-francais-et-litterature

La mort au soleil

de GilbertGallerne