Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Obsession

de pandorica

L'ingénue !

de biaujaud

Vous aimerez aussi

Quand sonne minuit
Du m êm e auteur aux Éditions J'ai lu
é L E FiL R O U G E DU D SIR " 9334
Liaisons sulfureuses : S O U V E NIRS " 940 É D SIR " 99 È 3-MYST R E " 9395
Nuits blanches : 1L ' H O MM E D E M IN U IT " 9654
LISA MARiE RICE
NUItS BLANCHES- 2 Quand sonne minuit
ROMAn
TraduI de l'amérIcaIn par Agathe Nabet
Tire origia MiDNiGHT RUN
Édieûr origia Eora's Cave Publishing, Inc.
©Lisa Marie Rîçe200 Poûr a radûcio fraçaise ©Édîtïons Jaîlu,0 Il
1
'ÉntrepôtPortan, Orégon Saéi 1 2 Écébré, inuit
É lle ress emblait à une princesse perdue dans la forêt, qui essaie d e retrouveR le chemin d u château Alors que diable fabRiquait-elle àl 'Entrépôt? e lieutenant yLer oRrison, que tous ses collè gues de la brigade cRiMinelle de ortland appe l a i e n t  u d , é c l u s a u n e gorgée d e l a b i è R e d o n il n'avait pas envie , puis touRna la tête du côté d la rincesse, qu'iL n'avait p a s quittée des yeux de la soirée. Élle était d e l'autre côté du com ptoiR en forme de Û  e proîl, occupée à regarder Les danseuRs et à bavarder avec son amie aux cheveux roux . a rous s e ,  u d lavait d éj à calcul é e  C 'éta it l  troisième soir de suite qu'il l a voyait àl 'Entrépôt une bote de nuit qui avait la Réputation d'être L a p l u s ch au de de ortLan d , e t d o n t l a c Lien tèle s e co m p o sait à parts égaLes de cadres et d e voyous qui ayaient j oyeusem ent ensembl e , que ce so it 7
p o u r s ' é c l a t e r s u r la p I s t e de d a  s e ou p o u r s e défocer das l e s toIlette s  'amIe de la PrIcesse traVaIllaIt das ue tour de bureaux quecoque et VeaIt àl 'Entrépôtpour éVacuer le stress et pre­ dre du o temp s  Bud coaIssaIt le gere Û g e re q u I  ' é t a I t p a s du t o u t c e l u I de l a PrIces s e  P a s celuI de B u d   o  plu s  ïl étaIt là uIquemet pour raI so s profe ssI oel e s  e tat qu 'expert local du CrIme orgaIsé IteratI oal  Du C O ï et es affaIres de m eurtre s  O u I Bud apparteaIt à u uIVers aussI Itéressat qu'explosIf. Û uI Vers pour lequel IL s'étaIt toujours seTI faIt C'étaIt la troIsIèe soIrée d'alée qu'Il passaIt à l 'en trép ô t .B e l u s oV  u  et T e  d a I t ïe V g u é  I ïl a balace quI  e ŝ'étaIt p a s motrée  BelusoV étaIt l e b e a u frèRe d e IKtor u z I   le c h ef d e l a m afIa sIbérIe  e relocal I s é à P o rtla  d  quI V eIlla It a u  é ve l o p p e m e  t d es affa I r e s s u r l a c ô te O u e s t   a s œ u r d e B e L u s o V   a t I a  a  é t a I t l ' é p o u s e d e uzI  a semaIe précédeTe  elle aVaIt atterri au Geeral ospItal de Portlad soufat de cotu sIos multIples Sur ue ItuItIo Bud aVaIt éplu ché toutes l e s ad m IssIo s des hôpItaux das u rayo de cet cIquaTe KIlomètres et déIché ue usse dot la descrIptIo correspodaIt à celle de atIa a  a d m Ise à de ombreu s e s reprI s e s p ou r des blessures dIvers e s  E  pLus d 'être u trua d'eVergure IteatIoale IKtor uzI tabassaIt RégulIèremet sa fem m e BelusoV avaIt demadé que sa sœur et luImême b é  é fI c I e  t du p r o g ra m m e de p r o t e c t I o  d e s témoIs  e t s'étaIt egagé à fourIr e cotrepar tIe es IformatIos sur IKtor u zI aIsI que 8
sur so fer de lace amérIcaI Paul Carso Ieu de redezVous pour les égocIatIos:lEntrépôt, o persoe e eur prêteraIt attetIo Cela faIsaIt des aées que Bud 'accomplIssaIt plus c e gere d e m I s s I o  d ' I  fIltratI o   maIs Il aVaIt accepté cellecI parce que uzI étaIt sus­ p e c t é du m eu rtre d e tr o Is d e ses Iform ateurs  uzI et Carso allIés IdIspesables de la mafIa sIb éI ee sur la c ô te O u e s t  fIguraIet tout e haut d e sa lIste persoelle d e s pourrItures à cof er Bud s'étaIt juré de les arrêter et e églIgeaIt aucue pIste susceptIble de le meer jusqu'à eux a p r e m I èe fo I s qu ' I l a V a It e  t e  d u p a r l e r d e C a rs o   c ' é t a I t d a  s l e c a d r e d u m e u rtr e d'ue prostItuée à BeaVerto So corps aVaIt été retrouVé das ue pIèce sas feêtre et VerrouIllée o o l'aVaIt laIssée mourIr de faI m  So dos pré s e  t a I t d e s m a r qu e s de fo u e t d o  t c e r t a I  e s remotaIet à plusIeurs aées seo le rapport du m é d e c I lég I s t e  Au co u rs de s o  a g o  I e  l a femme aVaIt graVé l e om d e Paul Carso sur so bras aVec a poIte d'u clou rouIllé Bud étaIt allé trouVer Carso l'u  des hommes les plus rIches de Portlad  das so bureau sItué au quaratI è m e e t d e r  Ie r é t a g e d 'u  e t o u r d e grad sta d I g  ïl e  é t a It re s s o rtI I  t I m e m e  t coVaIcu de sa culpab IlIté    et s a  s la m oIdre preuVe pour étaYer sa coVIctIo DepuIs ce j our c o ffrer u z I  e t C a r s o  é t a I t deveu s a raI s o  d e VIVre  e t c ' é t a I t u  I q u e m e  t p o u r c e l a q u 'I aVaIt supporté troIs soIrs de suIte la musIque toI­ truate et la bIère allogée d'eau del 'Entrépôt.Û s acrIfIc e dérIsoIre e  regard d e l'arre sta tIo  d e deux poIssos aussI gro s 
9
 aleureusemet BelusoV 'aVaIt touj ours pas poIté le ez. Ce quI au fod se compreaIt. Balacer IKtor uzI étaIt extrêm emet dagereux . uzI aVaIt la réputatIo de suspedre les tratres à l'orgaIsa TIo à u crochet de boucher et de les regarder se VIder de leur sag.Àl'eure qu'Il étaIt soIt BeLusoV se terraIt das u tro u  trembat de peur soIt Il se VIdaIt d e so  sag qu elque part . D a s u  cas c o m m e das l ' autre  I l  e VIedraIt p a s . Pas ce soIr. Peutêtre m êe j am aIs. ïL étaIt temps de retrer. Bud aVaIt glIssé das le cofe de sa VoIture ue petIte VaIse coteat des aaIres de rechage . ïl aLlaIt passer le weeK-ed sur la côte .ÀïLAstorIa . loueraIt ue chambre das u m oTel et s'offrIraIt u peu de bo temp s . Sas doute aVec cette ser Veuse quI traVaIllaIt das leinéroù Il s'étaIt arrêté ue foIs. acY. acY . . . quelque cose. Û e j olIe fIll e  très caude au lIt et quI 'aVaIt pas gradchose das la tête . Pas trop baVarde o p l u s  heureu s e m e  t . C haqu e fo I s qu'Il étaIt aLlé l a trouVer I l s aVa I e  t b a I s é com m e d e s la p I s  m a  g é p o u r r é c u p é r e r l e s c a lo r Ie s p e r du e s  e t remIs l e couVert . OuaIs c'éTaIt ça qu'IL allaIt faIre . ouler jusqu'à AstorIa et baIser tout Le weeKed. ïl e se décIdaIt pourtat pas à partIr. ïl regarda autour de luI posa les Yeux sur la PrIcesse et se d e m a  d a à qu o I e l l e p ouVaIT b I e  p e  s e r . S o  a tte  tIo  aVaIt été atTIrée par u  c o u p l e q u I s e teaIt a u bord d e l a osse. Bud surprIt l'Istat exacT où la PrIcesse réalIsa que le couple e quesTIo étaIt e traI de tIrer u 1 0

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.