//img.uscri.be/pth/0700b602e401000ca7ad2232c5d6cee3cbd01e23
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Un amour de patronne

De
113 pages
Deux femmes qui évoluent dans des univers sociaux bien différents, toutes deux jeunes et belles, très attirées l’une par l’autre mais s’en défendant comme elles le peuvent, finiront par se retrouver pour tenter de créer un bonheur bien précaire. Loin des études de caractères ou des analyses sociales, cet ouvrage se veut un cri d’amour, l’expression d’une passion débordante, déraisonnable, mais profonde, émouvante et belle. Et, bien que l’érotisme y ait la part belle, l’essentiel demeure le drame humain.
Voir plus Voir moins

Un amour de patronne
Bilitis
Un amour de patronne





ROMAN EROTIQUE











Le Manuscrit
www.manuscrit.com












© Éditions Le Manuscrit, 2005
20, rue des Petits Champs
75002 Paris
Téléphone : 01 48 07 50 00
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-5507-6 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-5506-8 (livre imprimé)





À la vraie Christine, qui m’a servi de modèle ;
à Évelyne qui m’a tant aidée
dans mes moments difficiles,
à ma tendre Natacha sans qui
la vie serait si différente.





À toutes celles et tous ceux qui tentent de surmonter la difficulté
d’aimer ‘autrement’, en dépit des préjugés, et qui ne renoncent pas
face aux obstacles encore nombreux qui parsèment notre chemin.

BILITIS


1. Un nouveau chef de cabinet.

La nouvelle était enfin tombée : le ministre venait de
remercier son chef de cabinet. À notre étage, celui des
hôtesses d’accueil, l’annonce ne surprit guère. Les
bavardages allèrent bon train lors de la sacro-sainte
pause du déjeuner : chacune y allait de son
commentaire.
– Oh ! moi je n’ai jamais pu encadrer ce pignouf ! clama la
plantureuse Sonia. Et elle ajouta : Avec ses petits yeux
porcins qui fouinaient partout… Hou là ! hou, le vilain !…
Cette condamnation lapidaire provoqua un éclat de
rire général.
– Qu’est-ce qu’il était moche ! enchérit la petite Suzanne,
se libérant visiblement d’un poids.
– Moi, il m’a toujours fait penser à mon ancien prof de
maths ! affirma Françoise, la préposée au téléphone.
Mylène, une petite rousse au visage constellé de
taches de son s’adressa à moi :
– Il t’a sûrement draguée, Dominique, non ? Elle appuya
sa question d’un regard insistant.
Un lourd silence tomba et tous les regards
convergèrent dans ma direction. Je ne savais plus où me
mettre. Je maudis cette petite sotte de Mylène qui
n’avait pas pu s’empêcher… Avec son petit visage de
souris, elle faisait un peu penser à Marlène Jobert. Elle
me fixait de son air têtu, visiblement impatiente
d’obtenir enfin – par la force – réponse à une question
qu’elle m’avait maintes fois posée et que j’avais toujours
éludée. Mylène était plutôt du genre pot de colle. Elle
m’avait devancé de quelques mois au Ministère et,
depuis le jour où j’avais pris mon poste à l’accueil, elle
9

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.