Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 5,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

suivant
Approche-moi & Séduis-moi
OLIVIA CUNNING
U N E N U I T A V E C L E S S O L E R E G R E T - 1 & 2 Approche-moi & Séduis-moi
Traduit de l’anglais (ÉtatsUnis) par Diane Hamilton
Titres originaux TRY ME TEMPT ME Éditeur original Vulpine Press
Olivia Cunning, 2012 Pour la traduction française Éditions J’ai lu, 2013
Approche-moi
1
Debout devant le miroir des toilettes publiques, Mélanie remarqua la petite lueur dans les yeux de Nikki. Oh, merde ! Qu’est-ce que sa copine mijotait ? Elle n’avait aucune envie de supporter son cinéma, ce soir. La longue route jusqu’à Tulsa, le cauchemar pour trouver une place de parking, le billet trop cher acquis auprès d’un revendeur à la sauvette avant de piétiner deux heures dans la queue et dans le froid, tout cela avait mis Mélanie de mauvais poil. OK, admit-elle : elle était même d’une humeur massa-crante. Ses cheveux paraissaient avoir été pris d’assaut par un raton laveur enragé, et ses orteils, enfermés dans des sandales à lanières à hauts talons, semblaient être assaillis de coups de pioches donnés par des mineurs en modèle réduit. Nikki, pour sa part, avait l’air aussi impeccable qu’à l’ordinaire, mis à part cette troublante lueur de sournoiserie qui brillait dans ses immenses yeux bleus. Mélanie, qui s’apprêtait à se remettre du rouge à lèvres, arrêta son geste avant que le tube atteigne 9
ses lèvres. Son alarme spéciale « Nikki-est-sur-le-point-de-nous-attirer-des-ennuis » venait de retentir. — Que signifie ce regard ? demanda-t-elle. — C’est le grand soir ! lança Nikki. Elle glissa l’une de ses soyeuses mèches châtaines derrière son oreille, et pivota pour admirer son meil-leur profil dans le miroir. En fait, ses deux profils étaient aussi splendides l’un que l’autre, mais Mélanie n’avait jamais réussi à l’en convaincre, ni à la persuader qu’elle méritait plus qu’une aventure d’une nuit avec un minable. Oui, Nikki valait mieux que ça ! — Tu as déjà dit ça hier, fit remarquer Mélanie en se concentrant sur l’application de son rouge à lèvres. Nikki esquissa une grimace en l’observant et tira une brosse de son sac pour tenter d’arranger un peu sa tignasse. Bonne chance, ma belle. Si Mélanie portait ses cheveux relevés la plupart du temps, c’était pour la simple et bonne raison que seules les pinces les plus solides parvenaient à met-tre un peu d’ordre dans ses longues boucles lui des-cendant jusqu’à la taille. Aujourd’hui, Nikki lui avait suggéré de les détacher, arguant qu’elle était superbe ainsi. Cependant, Mélanie savait fort bien qu’en compagnie de Nikki, personne ne la trouverait jamais belle – c’était une évidence depuis leurs années de fac. Les hommes étaient irrémédiable-ment attirés par Nikki. Mélanie, elle, restait dans l’ombre. C’était devenu une habitude. Tendant les bras vers elle, Nikki s’attaqua avec détermination à son épaisse chevelure, mais les picots de la brosse s’accrochèrent aussitôt dans un enchevêtrement de nœuds. Poussant un petit soupir 10