Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Âmes captives

De
18 pages


En 1870, Athénaïs, romancière et femme de lettres, vit près de Sedan avec son mari le député Adolphe de Pierrepont et son jeune fils Nicolas. Passionnée par le mouvement spirite dont le courant venu d’Angleterre agite les esprits, elle jure à l’homme qui partage sa vie un amour... éternel.



De nos jours, Sacha Grasset, jeune antiquaire, vit dans l’est de la France avec sa mère et sa sœur, exerçant en secret un pouvoir particulier. Une existence que sa rencontre avec Aurélien Lefèvre, député européen franco-belge, pourrait bien bouleverser à jamais.



Deux destins féminins apparemment sans rapport, qu’une mystérieuse croix d’argent va lier. Inexorablement.



5,0 sur 5 étoilesUne romance mêlant enquête et surnaturel - Maëlle A.


5,0 sur 5 étoilesSublime! - Addiction Livresque


5,0 sur 5 étoilesUn vrai coup de coeur - Words of love


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Emilia
Ton cœur pour un café
Editions
Dreamcatcher
Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ne saurait être que fortuite.
« Le code de la propriété intellectuelle et artistique n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faites sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »
Droits d’auteurs © 2017 Editions Dreamcatcher
Abby
Comme chaque matin, je n’ai plus que quelques pas à faire avant de la voir. Je remonte la fermeture de ma veste, et baisse les yeu x, mes cahiers sous le bras. Aujourd’hui, j’ai souligné mes yeux d’un léger trait de crayon noir, et mes paupières d ’un fard assez clair. Je me trouve tout juste un peu plus jolie que d’habitude, mais quand je pousse la porte du café, je comprends que je ne sui s pas rassurée pour autant. Je n’ai jamais eu confiance en moi, et peu importe le jour ou l’endroit, ça ne changera pas.
Je suis le genre de fille qu’on ne regarde pas, parce qu’elle ne veut pas être vue, parce qu’elle se fond dans la masse, parce qu ’elle rase les murs, parce qu’elle est dans son monde. Je n’ai rien fait, sauf être quelqu’un a ux traits passe-partout, des traits arrondis, ceux d’une enfant qui n’a pas réellement grandi, des yeux verts que je ne lève que pour regarder la pluie tomber, mais que je ferme rapidement par peur des jugements. Pourtant, il y a peu, j’ai enfin décidé de m’accepter, j’ai compris que j’avais moi aussi le droit d’aimer. Même si ce droit, certains penseront que je l’ai volé, et que pour ça, je ne mérite pas d’exister. Tout simplement parce que je suis une fille qui en aime une autre, mais dans notre monde peu de gens le tolèrent. Cela m’a freinée pendant quelques années, mais j’ai enfin décidé d’assumer et, il y a quelques semaines en rentrant dans ce café, j’ai compris que j’avais bien fait.
Comme...
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin