Chasseuse de vampires (Tome 1) - Le sang des anges

De
Publié par

Elena, une chasseuse de vampires inégalable ; Raphael, un Archange intraitable : avec ce cocktail détonant, Nalini Singh nous offre un premier tome à couper le souffle, en plein cœur de New York.
"Je suis Elena Deveraux et j’ai beau être la meilleure chasseuse de vampires du moment, je ne suis pas sûre d’être à la hauteur de mon prochain job. Mon employeur étant le terrifiant Raphael, Archange à la beauté redoutable, je n’ai aucun droit à l’erreur… même si c’est mission impossible. Cette fois, ce n’est pas un simple vampire rebelle que j’ai à chasser. C’est un Archange déchu. Quand les Archange jouent, les mortels cassent."
Publié le : mercredi 20 novembre 2013
Lecture(s) : 14
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290084168
Nombre de pages : 484
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Chasseuse de vampires 1
·yg
Û êÉ àÛÈÛ àÛx îîonŝ Jàî Û
Le soufle de l'Archange CHasseuse de vampires 2 W9677
La coMpagne De lAchange Chasseuse de vaMpires 3 W9887
La laMe de lAchange CHasseuse de vampires 4 W10178
Nalini SIngh
CHASSEUsE DE VaMPiREs 1
' TrĀduït de L ĀmèrïcĀïN pĀ luÇe ïÇheL
Titre orIgînal AnGEL BLOOD : A GUILD H U n T E R NOVEL
É d i teur origîàl  Thé Bérkléy Publŝhig Gou. Péguï Goup (U Sa) I  c 
© N à l    Si gh, 2009
PouR la taducIon {a1çaIsE © É d iios J'ài lu 2011
oRsque Elena expliquait à ses inteRlocuteuRs que son métieR était de chasseR les vampiRes, leuR pRe­ mièRe Réaction était invariablement d'avoiR le soufe coupé. Puis, de demandeR : « Vous vous baladez paR tout en plantant des pieux pointus dans le cœuR putRide de ces démons ? >  Bon, d'accoRd, les teRmes utilisés n'étaient pas tou­ jouRs systématiquement les mêmes mais le sentiment expRim é, lui , ne aRiait p a s . Cela donnait envie à Elena de se lanceR à la pouRsuite du conteuR stupide dusiècle, qui , le pRemieR, avait inventé cette fable, et de l'exteRmineR. Bien sÙR, les vampiRes s'en étaient déj à pRobablement chaRgés  apRès que les pRemieRs d'entR eux euRent fini dans ce qui passait à l'époque pouR un seRvice d'uRgence hospitalieR. Elena ne plantait pas de pieux dans le cœuR des vam­ piRes . Elle les tRaquait, les enfeRmait dans des sacs et les Renvoyait à leuRs matRes  les anges. CeRtaines peRsonnes appelaient ceux qui faisaient ce métieR des chasseurs de pRime, mais si l'on se îait à sa caRte de la Guilde, elle avait une « licence pouR chasseR vam­ piRs et cRéatuRes associées  ce qui faisait bien » d'elle un chasseuR de vapiRes, avec les avantages que cela compoRtait, et paRmi lesqels une pRime de 7
risques . Cette dernière était très généreuse. ŚÙrement pour compenser le fait que les chasseurs se retrou­ vaient de teps à autre avec la jugulaire arrachée . Malgré cela, Elena décida quelle avait besoin dune augmentation lorsque le muscle de son mollet com­ mença à montrer des signes de protestation  elle était coincée dans le recoin exigu dune impasse du Bronx depuis les deux dernières heures . Cétait une silhouette féminine trop grandĬ dotée de cheveux si pâles quils en étaient presque blancs , et dyeux aux reflets dargent . Śes cheveux étaient un vrai pro­ blème. Śelon ansom, son ami par intermittence, elle pourrait aussi bien porter un gyrophare . Comme une teinture ne tiendrait pas plus de deux minutes, Elena possédait ½ne impressionnante collection de bonnets en laine . Elle était tentée de baisser celui quelle portait en ce moment même jusquà sn nez, mais elle eut le sentiment que cela ne ferait que renforcer laspect malodorant de ce coin oid et humide de New ork Ce qui lamena à penser aux vertus des pincenez . . . l y eut un bruissement derrière elle . Elle pivota . . . pour se retrouver face à un chat en chasse, ses yeux argentés se reétant dans la nuit. Śatisfaite que lanimal soit ien ce quil semblait être, elle reporta son attention sur le trottoir, se deman­ d an t si s e s propres yeux b rillaien t d e la m ê m e manière que ceux d u chat. Cétait une bonne chose quelle ait hérité de la peau sombre et dorée de sa grandmère marocaine, sinon elle aurait ressemblé à un fantôme . Nom e Dieu, o estu ? marmonnatelle en se « » baissant pour se masser le mllet. Ce vampire lavait entranée dans une sacrée chasse  conséquence de 8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi