Déportation rémunérée

De
Publié par

Cette pièce présente le drame des villages meurtris par des conflits liés à l'exploitation des ressources naturelles, source de problèmes d'accès à l'eau et aux terres cultivables, ainsi que de la précarité des conditions de vie des populations riveraines. C'est dans cet environnement que Sakayoh s'insurge contre la justice de son village, suite à la condamnation de Ndétiré, accusée de sorcellerie. Cette fiction aborde des sujets comme la protection des enfants, l'émancipation de la femme et les intérêts de l'individu face à la nécessité de la cohésion sociale et à la survie de la collectivité.
Publié le : samedi 7 mai 2016
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782140008931
Nombre de pages : 152
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
MA DJIR ÉBAY EHERV É
Déportation rémunérée héâtre
Lettres camerounaises
Déportation rémunérée
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collection « Lettres camerounaises » présente l’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, cette collection s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Hubert ONANA MFEGE,Au fond du crépuscule, 2016. Calvin Blaise MANJIA,Un amour empoisonné, 2016. Ebenezer KOB-YÈ-SAMÈ,L’équation de mon pays. Jour et nuit / Buose na Bulu, 2016. Jules Darlin NAKEU TSAGUE,Le drépanocytaire, un malade victorieux, 2016. Mukoma LONDO,La fille du procureur, 2016. MASSONGO MASSONGO,En rime, de l’abîme à la cime,2015. Appolinaire NGANTI NGONGO,Laid comme Belzébuth,2015. Charles SOH,L’homme qui creusait, 2015. Jean-Baptiste MAPOUNA,Les pieds sur terre, 2015. Christiane Louise Félicité KADJI,Au pays de la magie noire, 2015. Dieudonné MBENA,Offrandes poétiques aux Mères, 2015. André LAM, Les étoiles voilées du Sahel, 2015. Désiré MBEKE,Le ventre de mon village, 2015. Grégoire NGUÉDI,Les ombres oppressantes, 2015.
M
ADJIRÉBAYEHERVÉ Déportation rémunérée Théâtre
Du même auteur
Le prix du pardon,théâtre, L’Harmattan, Paris, 2014. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08040-6 EAN : 9782343080406
À toi maman, Tarosmème Claire, pour ton cinquantième anniversaire de naissance !
Personnages
SAKAYOHou SAKA, un jeune révolté ne craignant rien au monde, orphelin, fils unique de sa mère ;HISSEIN,demi-frère aîné de Sakayoh, héritier de la descendance des forgerons du village ;ACHTA,épouse de Hissein ;NAKOYE,fils de Hissein ;MAN-NONou MANU, jeune esclave de la cour familiale de Hissein ;AMYAN,esclave de la cour familiale de Hissein, une vieille femme aveugle ;INNOCENT ,ami de Sakayoh, fils unique de Ninga ;NINGA ouBÔH-INO, homme de confiance du chef de village, un guerrier ;DJELGARAHou DJELLY,amie d’Innocent ;NGONSOUA,mère de Djelgarah; NADJI,frère aîné de Djelgarah ;YOTANB ou ÔH-DJELLY,père de Djelgarah,guerrier de haut rang ; NDJAN,chef coutumier, garant de la tradition, le plus jeune du cercle des sages ;GLEUH,l’initiateur du chef coutumier, le plus âgé du cercle des sages ;SOUou BÔHM,le chef de village ;NDÉTIRÉ,jeune dame accusée de sorcellerie ;TITOMONouTOMON,frère aîné de Ndétiré ;
SOURIAN,l’une des épouses du chef de village ;LE FONCTIONNAIRE,un fonctionnaire du consortium des sociétés pétrolières Espérance ; LA PILOTE,jeune dame, pilote du fonctionnaire ;L’INTERPRÈTE,jeune homme, interprète du fonctionnaire ;L’ÉQUIPE DES SAGES(Sye,Djaïg,Begue…),une équipe d’une dizaine d’hommes âgés ayant marqué le village de leurs empreintes en tant que cultivateurs, chasseurs ou pêcheurs et surtout en tant que guerriers, jouant le rôle de conseillers et de juges devant la cour du chef de village ; Des cavaliers, des militaires, des femmes et une foule.
8
ACTEI
Scène unique
Le premier jour
Sakayoh, Man-non, Hissein et Achta (Cour familiale, des nattes étalées pêle-mêle ; Man-non récupère çà et là des plateaux, passant d’une natte à une autre. À l’entrée de la cour, des bois superposés tiennent lieu de barrière. Sakayoh les enjambe en pivotant sur un bras et entre. À l’horizon, le soleil se couche).
Sakayoh(monologuant) Dites-moi à quoi nous sert la vie, à voir la méchanceté des hommes et la misère du monde. (Un temps). Chose étonnante, il y en a qui, par quel génie on ne sait, parviennent à lui donner sens et à y vivre comme si de rien n’était ! (Allègre, à Man-non! Le). J’ai un cadeau pour toi, Manu cadeau le plus précieux que je n’aie jamais eu. Il est si précieux qu’il n’a pas de prix, je t’assure ! Sais-tu de quoi il s’agit ? (Rire). La richesse du pauvre ! Un beau discours ! (Il s’en va dans une chambre et ressort aussitôt).Mademoiselle, c’est à toi que je m’adresse. Un discours, mieux un sermon du bas de la chaire ! Tu vas voir, ça n’a rien d’ennuyeux ni de moralisant. C’est un discours libérateur, voilà ! Tu sais, les choses les plus précieuses ne sont pas celles au montant faramineux, mais bien au contraire, celles qui n’en ont pas carrément ! Sinon, qui pourrait s’en procurer ? Les riches, mais seulement eux… Ah, j’allais oublier, les plus forts aussi, les plus rusés également !...(Il repart précipitamment dans la chambre, pendant que Hissein fait son entrée dans la cour).
HisseinMa douche, Man-non.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.