Douze femmes pour une scène

De
Publié par

C'est l'histoire tout d'abord très simple et très riante d'une compagnie de théâtre amateur uniquement constituée de femmes. Alors qu'elles sont à la recherche du texte qui leur permettra, à toutes de jouer dans le spectacle de l'année, vient se greffer la perspective d'une expulsion de leur lieu de répétition. La municipalité a en projet de vendre le théâtre, peu rentable, à une commerçante en recherche d'expansion. A l'idée de perdre leur seule part de joie et de liberté, les douze femmes vont alors entrer en lutte.
Publié le : mercredi 1 décembre 2004
Lecture(s) : 327
EAN13 : 9782296381254
Nombre de pages : 110
Prix de location à la page : 0,0065€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Douze femmes pour une scène

Théâtre des 5 Continents Collection dirigée par Kazem Shahryari et Robert Pouderou
Déjà parus
159 - Nicky RIVERS, L'Anthropologue, 2004. 158 - Estelle FAYE (avec Benjamin BUR), Le côté bleu du ciel, 2004. 157 - Paule BECQUAERT, Le Jugement Secret, 2004 156 - Thérèse AOUAD BASBOUS, Attends Attends, 2004. 155 - Gilles IKRELEF, U N, 2004. 154 - Kazem SHARRY ARI, Jean BOLGER, Départ et Arrivée, 2004. 153 - Gonzague Phélip, Les murs des cartes, 2004. 152 - Jean-Pierre PELAEZ, Polit'Circus, 2004. 151 - Jean LARRIAGA, La Nacelle, 2004. 150 - Alain-Kamal MARTIAL, Zakia Madi, La Chatouilleuse, 2004. 149 - Laurent CONTAMIN, Dédicace, 2004. 148 - Randal DOUC, Les hommes désertés, 2004. 147 - Alain-Kamal MARTIAL, La rupture de chair, 2004. 146 - Claude DES PRESLES, La dame de Coventry, 2004. 145 - Michel ECOFFARD, Commediante Tragediante, 2004. 144 - François BESSET, Parole gardée, 2004. 143 - Robert POUDEROU , Un pavé dans les nuages, 2004. 142 - Jean-Mac WEBER, Ce que vivent les loups, 2004 141 - Didier MERILHOU, Au seuil de l'éternité, 2004 140 - Marc TAMET, Morceaux de Sucre: corps et désaccords,2003 139 - Kang-Baek LEE, Chaos et ordre dans un musée et Bijou et femme (Tome II), 2003 138 - Kang-Baek LEE, Trois, L'oeuf et le Guetteur (Tome /), 2003 137 - Oscar MANDEL, Le triomphe d'Agamemnon, 2003. 136 - Claude BROUSSOULOUX, Trilogie sécuritaire. Courtes pièces, 2003. 135 - Olivier APERT, A la vie, à la nuit, 2003. 134 - V AROUJAN, A Plus, 2003. 133 - Hafedh DJEDIDI, Les sept grains du chapelet, 2003. 132 - Robert POUDEROU, La tranchée, 2003.

Gérard LEVOYER

Douze femmes pour une scène
Comédie en 8 tableaux

@ L'Harmattan,

2004

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Italia s.r.l. Via Degli Artisti 15 10124 Torino L'Harmattan Hongrie Konyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest ISBN: 2-7475-7510-1 EAN: 9782747575102

Une femme a le droit de monter à l'échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune. OlvmDe de Gou!!e Nulle poésie concernant le peuple n'est authentique si la fatigue n'y est pas et la faim et la soif issues de la fatigue. Simone Weil
Nous voulons de la vie au théâtre, et du théâtre dans la vie. Jules Renard

Personnae:es

JUDITH FONTAINE JACQUELINE EMILIE JOLY PASCALE CHANTAL MICHELE MAÏFA JOSETTE SIMONE ANNIE LAURENCE Mr AICARD MmedeBECHENEL LA JOURNALISTE

DESCRIPTION DES PERSONNAGES (simple indication)

JUDITH: physique masculin, cheveux courts et tirés, corps mince, lunettes à grosse monture, pantalon. Elle n'est pas caricaturale mais parle avec fermeté, comme quelqu'un habitué à l'autorité. Elle est en même temps très patiente et très à l'écoute des autres. JACQUELINE: la mamie du groupe, elle a toujours fait du théâtre, connaît tout sur tout (et sur toutes), est pointilleuse sur la politesse, sur le respect. Elle veut tout prendre en charge et rêve de chouchouter chacun...ce qui ne l'empêche pas d'envoyer des piques à tous propos. EMILIE: la futile, la superficielle, très préoccupée de son physique, de sa tenue, elle ne sait rien ou croit savoir et se trompe. Elle ne connaît pas grand chose au théâtre mais veut être sur une scène pour qu'on la voie. Elle est gentille, timide, influençable. Mais volontaire et déterminée. PASCALE: la joviale. Elle peut être très corpulente, mal fagotée, sans soin et malpropre mais pas par nature. C'est une femme au foyer, qui a six enfants dont trois petits. Elle fait du théâtre pour sortir de chez elle une fois par semaine et vivre quelque chose avec des copines. C'est une rigolote, généreuse, nature, serviable.

12 CHANTAL: bon chic, bon genre mais sans ostentation. Elle travaille dans un ministère, gagne bien sa vie, adore ses enfants et être enceinte. Elle est pétulante mais presque à l'excès, elle parle vite et beaucoup, fait mille choses en même temps mais n'en termine aucune, n'est pas concentrée, trouve tout formidable. Elle fatigue son entourage mais ne s'en rend pas compte. MICHELE: l'intello, la trentaine, enseignante, fumeuse, elle a un look marginal, porte un piercing, les cheveux teints. Elle est assez renfermée, ne se lie pas facilement. Elle mange bio et fait parfois des stages en communauté. Elle est très nonchalante, parle d'une voix molle. MAÏF A: elle parle avec un accent indéfinissable, on sait qu'elle vient d'un pays étranger mais les avis divergent, Afrique du nord, Amérique du sud, Europe de l'est, Asie de l'ouest? On pense qu'elle a subi un grave traumatisme alors on ne lui parle jamais de son passé et du coup le mystère plane autour d'elle. Elle semble à la fois calme et dure.

JOSETTE: la dépressive, toujours entre deux séjours en clinique, elle boit et prend des médicaments ce qui donne parfois des effets fâcheux. Elle a du mal à comprendre ce qui se dit et fait souvent répéter. On a le sentiment qu'elle flotte au-dessus des choses. Elle a vécu un temps sur les trottoirs. Copine avec Pascale. SIMONE: la seconde mamie du groupe mais veut paraître plus jeune que Jacqueline. S'habille jeune, se maquille, est exubérante, provocante, dit des grossièretés, bref c'est la honte du groupe. Sauf que sur scène elle déborde de naturel et possède le sens du comique.

13

ANNIE: la fofolle, toujours pleine d'énergie physique. Il faut qu'elle se défoule. S'habille souvent en training. Quand elle parle, elle ne fmit jamais ses phrases, a du mal à expliquer ce qu'elle veut dire, s'embrouille, remplace les mots qui ne viennent pas par des onomatopées. Du coup elle s'énerve et va se défouler en faisant des pompes, de la corde à sauter ou de la boxe contre son ombre. LAURENCE: fille de Jacqueline, la trentaine, inquiète pour sa mère, pour sa santé; elle est entrée dans la police à la suite d'une déception sentimentale et travaille dans une brigade de prévention. Elle entretient de curieuses relations de dépendance avec sa mère, elles se chamaillent souvent toutes les deux comme un vieux couple. M. AICARD: fringuant, direct, efficace. Il a la jovialité du méridional et la sécheresse du politicien. Il fait très centriste arrogant. On le sent un peu machiste et arriviste. Mme de BECHENEL : femme d'affaires potelée, énergique, décideuse. La réussite sociale est toute son ambition. Elle tient à sa particule qui vient pourtant de son mari. LA JOURNALISTE: jeune pigiste, baroudeuse, vêtue de vêtements d'homme, d'un gilet rempli de poches. Elle est sensible à la cause des femmes.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.