Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Emma X, Secrète et insoumise - L'intégrale

De
329 pages
Quand l’homme qui hante vos nuits vous fait le pire des chantages, comment résister ?





Dans la vie, Emma sait ce qu’elle veut ! Propre sur elle, polie et discrète la journée, sa vraie nature se révèle le soir. Emma se transforme alors en femme sûre d’elle séductrice et fière de ses atouts.


Elle s’est fixé deux règles :


• protéger son secret


• rester libre et insoumise.


Alors pour elle, l’amour s’apparente à des rencontres avec des hommes qu’elle ne reverra jamais. Et ça lui suffit. Mais c’était sans compter sur cet homme troublant, capable de tout pour l’approcher, même du pire des chantages…





***





– Je croyais qu’on en avait fini, toi et moi. Tu as obtenu ce que tu voulais, alors pourquoi ce numéro ?


– Oh, non ! On est loin d’en avoir fini.


– Mais qu’est-ce que tu veux, à la fin ?


– Je te l’ai dit : toi. Je veux que tu sois tellement folle de moi que tu n’aies plus que mon prénom à la bouche.


– À d’autres, Ethan. Ça n’arrivera jamais. Pas la peine de te fatiguer.


Il s’approche et ôte sa main de la poche de son jean.


– Tu n’as rien compris, Emma. Que tu me repousses autant est justement ce qui me motive à te courir après. Tu es un véritable défi pour moi. Un défi que j’arriverai à relever, ce n’est qu’une question de temps. On sait tous les deux que je te plais. Quand vas-tu l’accepter ?


Je ris jaune et m’exclame :


– Ça, jamais.


Il s’approche de quelques pas. Je recule pour garder la même distance entre nous.


– Tu vois, Ethan, je n’aime pas les mecs imbus d’eux-mêmes.


– Ah ? C’est ce que tu penses de moi ? s’exclame-t-il tout sourire.


– Carrément.


Il s’approche encore un peu.


– Attention, Ethan, j’ai un joli crochet du droit.


– Ça, merci, je l’avais remarqué.


Il sourit encore. Merde, mais qu’est-ce que je dois faire pour lui faire perdre son calme ?


– J’ai l’impression que tu en redemandes…, murmuré-je. Ta joue droite serait-elle en manque ? Je peux l’assortir à l’autre, s’il n’y a que ça pour te faire plaisir.


Il grimace, mais son visage n’a rien de méchant.


– Allez, assieds-toi avant que je m’énerve ! m’intime-t-il en rejoignant la table.


Je souris à mon tour en croisant les bras sur la poitrine.


– Serais-tu en train de me menacer ?


– Tu crois ?


Il me fait le sourire white, celui qu’il doit réserver à ses greluches, et ouah… je dois dire qu’il est carrément à tomber. Sans vraiment le réaliser, je m’installe face à lui.


– On ne t’a jamais dit que t’étais exaspérant ?


– Si, tous les jours. Et toi ?


Il nous sert un verre de vin puis lève le sien pour trinquer. Je l’imite.


– Mais ne va pas croire que je t’apprécie !


– Jamais je n’oserais…





***





Vous trouverez réunis les volumes 1 à 3 de la série.





Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l’extrait d’une autre romance.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Plaisirs interdits

de presses-du-chatelet

Tourments #2

de juno-publishing

Extrait
– Mais c’est que t’es vachement sex, Vick ! Où tu avais caché tout ça ?
– Jules a proposé son travail à une petite galerie d’art à Paris. Et ils ont adoré ! Ils vont exposer quelques-uns de ses projets.
– Et tu l’as laissé faire ? Ça m’étonne de toi, Vick. C’est une chose de faire des photos pour le plaisir, mais de là à exposer ta nudité à des centaines d’inconnus…
– Eh bien, je me suis dit qu’il était temps de prendre des risques.
– Quoi ? m’exclamé-je en riant. Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de Vicky ? Tu ne prends jamais le moindre risque. Tu es sûre de ce que tu fais ?

– Regarde ces photos, Emma. Elles sont magnifiques. On ne me reconnaît même pas. Personne ne saura qu’il s’agit de moi.
– Chérie, je t’assure que l’on te reconnaît bien. Et oui, elles sont magnifiques, je ne peux pas dire le contraire.
– De toute manière, je ne serai pas la seule modèle. Il en a quelques autres. Il fait beaucoup de nus et il commence à se faire un nom dans le milieu.

Je veux bien le croire. Il est sacrément doué, le con.

– D’ailleurs, à ce propos, continue-t-elle sur un ton gêné, j’ai une petite faveur à te demander.
– Laquelle ?
– Jules aimerait te prendre en modèle.

Je m’arrête net.

Moi, en modèle pour ses nus ?

Hors de question.
– Tu n’as même pas pris la peine d’y réfléchir.
– C’est tout réfléchi, ma chérie. Je refuse que des inconnus me voient nue.
– Pourtant, ça ne te gêne pas au Libertin.
– Je suis toujours habillée au Libertin, Vick. Je te l’accorde, souvent très peu, mais mes seins et mon cul sont toujours un minimum couverts.
– Qu’est-ce qui te dérange vraiment ?

C’est une très bonne question. Il me faut quelques instants pour mettre le doigt dessus.


– Concrètement ? Je ne suis pas pudique, loin de là, et tu le sais, et je n’ai aucun problème avec mon corps. Mais je refuse qu’on associe mon corps à mon visage. Imagine un instant qu’un collègue de boulot, ou pire, mon patron, se rende à cette expo. Je serais définitivement grillée chez Holding.
– Et si je t’assure l’anonymat ? Si j’exige de Jules qu’il ne prenne jamais ton visage en photo ?
– Eh bien, peut-être qu’à ce moment-là, j’y réfléchirai plus longtemps…