FAUSTO ET LES ANGES

Publié par

Nous sommes à l’orée du 3e millénaire, quelque part dans un vague terrain de banlieue méditerranéenne : Paradis Park. Un arbre chétif, le jujubier, s’étiole : sa seule distraction c’est Fausto qui vient là promener son chien Ariel tous les soirs à la tombée de la nuit. Les surprennent deux anges fugueurs : Orféo, l’ange-nain bavard, rieur, batailleur, cruel et drôle. L’accompagne Izé, l’ange au féminin. Tous les deux se sont échappés de la Divine Comédie, profitant du chaos d’une bataille céleste.
Publié le : mardi 1 janvier 2002
Lecture(s) : 270
EAN13 : 9782296300859
Nombre de pages : 112
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Fausto et les Anges

Collection Théâtre des 5 Continents dirigée par Maguy A/bet et Kazem Shahryari
Dernières parutions

79 -Varoujan, Judith et Holopherne, 2001.. 80 - Florent Couao-Zotti (coédition L'Harmattan/Ndzé), La diseuse de Mal-espérance,2001. 81 - Alain Lefevre, Le Secret, 2001. 82 - Marie-Benoît Ployé, La lune sans barreaux, 2001. 83 - Carlo Goldoni (adapt. Claude des Presles), La Locandiera, 2001. 84 - Ali Badri, Ziba, l'oiseau des Quatre Sources, 2001. 85 -Florent Couao-Zotti, La diseuse de mal-espérance, 2001. 86 - M. Arriz- Tamza, Le soupir du Maure (collection Horizons), 2001. 87 -Patrick Mons, Un strapontin pour la lune, 2001. 88 -Jean-Claude Villain, Labrys, 2001. 89 -Nazly Sadeghi, La sœur, 2001. 90 -Gwénaël de Boodt, Théséeaux îles ou l'utopie détroussée, 2001. 91 - Jean Baumgarten, Allergie française, 2001. 92 - Mohamed Salmawy, La dernière danse de Salomé, 2001.

93 - Jean-JacquesVaroujan,La Voleused'histoires, 2001.
94 -Abdelhadi Said, Infarctus ou les mots décroisés, 2001. 95 - Gérard Astor, Des Siècles à Grenade, 2001. 96 - Bernard Yameogo, Tengembiiga ou le dernier rendez-vous, 2002. 97- Grégory Evrard, Un père, une mère, un fils: un mythe! Une histoire d'Œdipe, 2002. 98 - François Martinez, Chava, 2002. 99 - Dermot Bolger, Prodige à Ballymun, 2002. 100 -Abdelhadi Saïd, Infarctus ou les mots décroisés, 2002. 101 - Oscar Mandel, L'Arc de Philoctète, 2002. 102 - André De Baecque, Je vous embrasse..., 2002. 102 bis - Carlotta Clerici, La mission, 2002. 103- Ebrahim Makki, Ainsi parlait Anatole France, 2002. 103 bis - Victor Kathémo, L'empereur Hibou l'Affreucain, 2002. 104 - Varoujan, Pour trois femmes (seules), 2002. 105 - Julie VlREL, La Sarrazine, 2002. 106 - Vera FEYDER, Le mélampyre, 2002.

Fausto et les Anges
Ecriture: Musique: Dominique Patrick Chante Boronat

L'Harmattan

~L'Hannattan,2002

ISBN: 2-7475-3142-2

Prologue
Arrivée des Anges: Izé, Orfeo Chuchotements, puis...

C1 sono messagl .;> C 1 sono messagl .;> Y a-t- il .... ....
des messages?

Orfeo .

:

.

Izé: No... No message... Niente. (Un temps) Seulement des yeux! (Un temps) Orfeo : Silenzio! Que disent les yeux? (Un temps) Izé: On écoute... Les yeux. Orfeo : Origliate ocehi. (Un temps) Corne sono i loro volti ? Leurs visa... Izé: Leurs visa-ges ! Orfeo Comment sont-ils? (Un temps) Izé: Par là... Orfeo : V olti e oeehi d' uecelli. Visages et yeux d'oiseaux. (II rit)

Izé: Di qua... Orfeo : Visages et yeux de poissons. (Un temps) Izé: ln lontananza, il ritmo dei pensieri... Che volano... Orfeo : Au loin, le battement des pensées qui s'envolent. Izé: Silenzio ! Orfeo : Come è cominciato tutto questo ? Raconte, Izé, comment tout cela a commencé. Dall' inizio ! Oui, oui. Yes, yes, ya ya-tutto-si, si ! Tout, absolument tout. Izé: Ouvre tes yeux, Orfeo, petit amour... Ce sont des hommes, des vrais! Domini soli... ! De tout petits hommes... ! Orfeo : Seulement des hommes? (II rit)

10

Izé: Non c'è niente da ridere ! Ce n'est pas drôle! Grfeo, si tu t'agites trop, bientôt notre fugue là-haut se signalera. L'armée des anges toute entière nous rejoindra. Fini notre beau voyage. Orfeo : Mesdames et Messieurs, je suis celui qui anno... ! (IZé lui bouche la bouche). Pourquoi ne veux-tu pas que s'échappent de mon souffle les premières paroles? Izé: Piano! Grfeo. Nous avons notre temps! Orfeo : Les paroles s'envolent de lèvres en lèvres aussi loin que les bouches peuvent les porter. Vite, vite! Pronto! Je dois les capturer. Juste le temps de les attraper dans mon piège à paroles. Izé: Grfeo, petit frère. Ils nous regardent, eux aussi. Ce n'est pas l'heure encore de tout dire de notre arrivée ici même. Orfeo : Petit homme... Jette-moi un regard que je vois ce que ça fait d'être regardé comme ça pour la première fois!

Il

D'ici, Izé, je vois tout: le trou noir des visages, la petite ride du temps qui frémit sur la joue de ce monsieur à lunettes! J'en vois un qui dort au lointain. Ohé! Ce n'est pas le moment de dormir, mon brave! L'heure est venue de notre atterrissage. A nous, les Anges, sur votre terre bleue! A nous, l'amour !
Izé : (Essayant de le retenir) Pas encore, Orfeo. (Un temps) Au début, Messieurs et Mesdames,

nous étions...

Orfeo : Oui, c'est une très vieille histoire sortie d'un très vieux livre.. . Nous ne sommes ni vieux, ni jeunes, ni femmes, ni hommes, ni livres, ni feuilles, ni chairs! (Sifflement) Izé: Orfeo ! Orfeo ! Ecoute! Il arrive! Pronto! A peine le temps de disparaître aux yeux de ceux qui regardent et de ceux qui écoutent. Pas même le temps d'arrêter le temps! Viens vite, Orfeo, laisse place à celui que nous attendons. (!Js aboiements du chien au lointain se rapprochent, bruissements de crépuscule. Orfeo et IZé
disparaissent)

12

Première

journée

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.