Garder son élan, jeter son couteau

De
Publié par

Avec du recul, nul n'a jamais vu drame plus dérisoire. A quoi rêvons-nous ? Quand Nina avorte, elle est contente, elle se sait fertile. Mieux, ça réveille en elle sa liberté et sa créativité artistique. Elle s'autodéclare à présent "sculpteuse". Sally, la femme de ménage de l'hôpital, Dominic, son copain d'un temps, et Toma qu'elle épousera ne seront alors ses compagnons de route que dans la mesure où ils auront une vision active de notre monde.
Publié le : mercredi 1 juin 2005
Lecture(s) : 258
EAN13 : 9782296398108
Nombre de pages : 77
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

GARDER SON ÉLAN, JETER SON COUTEAU

« L'instant théâtral » Collection dirigée par Luc Dellisse Cette collection existe depuis février 2005. Elle publie en priorité des textes qui unissent modernité littéraire et sens des situations dramaturgiques. Elle attache une attention particulière aux fables d'aujourd'hui, qui rendent compte de manière stylisée du réel « ici et maintenant ». Elle accueille également des traductions de textes contemporains méconnus et marqués par la vérité scénique. Déjà paru Pierre TAMINIAUX, Le bord, 2005.

@ L'Harnlattan, 2005 ISBN: 2-7475-8373-2 EAN: 9782747583732

Régis MOULU

GARDER SON ÉLAN, JETER SON COUTEAU

Postface de

Michel AZAMA

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris France

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti 15 10214 Torino ITALIE

Avant toute représentation, il est conseillé de demander l'autorisation et de s'informer sur les droits d'auteurs à envisager auprès de la Cie du Chercheur d'Arbres au 3 Rue de l'Abbaye, 94100 Saint-Maur Des Fossés - Tél: 01 55 96 05 01

Photo en couverture: collection R. MOULU.
Portrait de Régis Moulu peint par Luc-François GRANIER.

Du même auteur,

Théâtre

- Femmes - L'Huître

se désaltérant, éditions Le Chercheur d'Arbres, 2004 Décapitée, éditions Le Chercheur d'Arbres, 2004 est une Mort nécessaire (forme courte),
de la Gare, revue n° 1 , 2003 en 3 D (forme courte), éditions

- Avignon - 2 Faces - Bientôt

éditions de la Gare, n° 12, 2002

ma Bouche vaudra très cher (forme courte), d'Arbres,

éditions de la Gare, n° 11, 2001

-Chercheurs
Poésie

éditions Caractères, 2001

- Un Coucher

de Cerise,

éditions Librairie Galerie Racine, 2001

& TeXles en ligne sur. .. http://regis.moulu.free.fr

4 ROLES (par ordre d'apparition) * Nina: jeune femme. A la responsabilité d'un magasin. A pour copain Dominic avec lequel elle ne vit pas. * Sally (Sam) :femme d'une quarantaine d'années, sans enfant. Technicienne de surface en milieu hospitalier. * Dominic (Dom) : homme. Chômeur. A pour copine Nina avec laquelle il ne vit pas. A pour ami Tom à qui il n'a jamais présenté Nina. * Toma (Tom) : homme d'une trentaine d'années. Ouvrier devenu chef de l'atelier contrôle qualité. Homme à femmes, il n'en est pas moins célibataire confirmé. Possède la chienne Conica. Ami de Dom. * et la voix off d'une enfant.

NOTES DE L'AuTEUR

J'ai décidé d'écrire une pièce de notre époque, celle sur laquelle nous ne devrions pas avoir encore assez de recul. Donner à notre réalité tout son vivant nécessite l'exposition d'un drame. De le traiter avec dérision, c'est-à-dire avec ce moyen de relativiser qu'est l'humour, trahit cette pleine conscience qu'on peut avoir de nos égarements. A défaut, la radicalité des comportements ou le traitement limite de certains thèmes sont faits pour conduire le spectateur au juste sursaut. Est-ce à dire qu'en 2005 on continuerait toujours à se dégénérer comme pour mieux saisir le socle de notre existence? Quoi qu'il en soit, je ne cesse de rêver au fait qu'on puisse grandir, croyance éclairée ou conscience des consciences à l'appui.

ACTE I Scène 1 - Un avenir sans enfant.
Il était une fois nulle part, comme l'est cette chambre d'hôpital dans laquelle se trouve Nina. Elle est ce qu'on se plaît à appeler une ''patiente''. Nina est alitée sur du matériel de second choix. Autour d'elle, une femme en blouse marron clair, Sally, a commencé à nettoyer ce lieu transitoire,. cette dernière sent la lavande. Nina : Je suis contente, je suis fertile! Sally: Vous ne dormez plus? Nina: Oui, je suis consciente, je crois que j'ai de nouveau toutes mes forces... en plus d'être fertile! ... en tout cas jusqu'à aujourd'hui! Un tel instant ne s'oubliera pas (elle prend en main des ciseaux; elle les affectionne). Oh, comme je suis contente! Je vais pouvoir partir, tout est bien! Sally: J'espère pour vous. Mais vous n'avez pas de peine? Vous avez tout digéré? Nina: Oui, ça va, j'ai assez dormi, je vous dis! Ai-je l'air d'être marquée? Sally: Je ne sais pas, je trouve ça monstrueux: comment pouvez-vous vous réjouir, j'ai vu votre dossier sans le faire exprès! (pleurs) En plus, vous ne venez pas pour la première fois, à votre âge! Et pourquoi avoir autant attendu? Je ne vous félicite pas.
Sally devient très troublée. Après un temps.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.