Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Jamais je ne t'oublierai - La promesse du papillon - Un risque à prendre

De
592 pages
Jamais je ne t’oublierai, Gayle Wilson

Son allure féline, sa cicatrice au visage… Pas de doute : il s’agit bien de Joshua Stone. En retrouvant, en chair et en os, celui qu’elle croyait mort depuis des années, Paige est abasourdie. Comment Josh, qu’elle aimait passionnément, a-t-il pu disparaître ainsi, du jour au lendemain ? Résolue à obtenir des explications, Paige l’aborde… et s’aperçoit avec stupeur qu’il est amnésique et ne se souvient plus d’elle. Elle, en revanche, n’a rien oublié, et comprend qu’elle est désormais la seule à pouvoir l’aider à faire la lumière sur son passé…

La promesse du papillon, Kathleen Long

Une tache de naissance en forme de papillon – un signe reconnaissable entre mille. Quand Sophie la remarque sur la nuque de la petite Allie Alexander, c’est tout son passé qui ressurgit. Car Robin, le bébé de sa sœur, qui a péri dans un incendie et dont le corps n’a jamais été retrouvé, portait la même marque. Au même endroit. Persuadée que la petite fille est sa nièce, Sophie décide de tout faire pour obtenir la garde de l’enfant. Mais elle va devoir affronter Gary Barksdale, l’oncle d’Allie, qui semble déterminé à la faire renoncer …

Un risque à prendre, Mallory Kane

Rachel a vu son rêve se réaliser lorsqu’elle a été embauchée en tant que psychiatre auprès du célèbre Dr Metzger, réputé pour être le meilleur dans sa spécialité. Aussi, quand l’agent du FBI Eric Bladwyn lui apprend que le médecin est soupçonné de pratiquer d’étranges expériences sur ses malades, refuse-t-elle de le croire. Partagée entre sa loyauté envers son mentor et sa secrète attirance pour le séduisant Eric, Rachel accepte cependant que, pour mener son enquête, ce dernier se fasse passer pour un patient…

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

1
— Les Opératîons Spécîaes vous demandent. Paîge eva es yeux de a oupe à travers aquee ee étudîaît es dernîères îmages sateîte d’un sîte ongeant a frontîère russo-afghane. Pete Logan ne s’étaît pas arrêté, se contentant de jeter sur sa tabe e papîer portant e message avant de dîsparaïtre dans son bureau. Les Opératîons Spécîaes. Depuîs quand n’avaît-ee pas entendu ces mots ? Pas assez ongtemps à son goût. Ah, sî ee pouvaît prendre cette convocatîon avec e même détachement que son chef ! Au îeu de cea, et bîen magré ee, une sourde angoîsse a saîsît. Comme pour s’en protéger, ee îgnora e papîer et tenta de se reconcentrer sur ’examen des photos quî uî étaîent parvenues à peîne une heure pus tôt. Après tout, c’étaît à son bouot. Etre à a dîsposîtîon des Opératîons Spécîaes ne ’étaît pas, songea-t-ee avec rancœur. Sa coère gonlaît peu à peu, magré ses efforts pour se focaîser sur es îmages sateîte. Ses journées en mîssîon spécîae étaîent derrîère, oîn derrîère. Oubîées. Raîson pour aquee, bîen entendu, ses facutés de concentratîon uî faîsaîent soudaîn faux bond, se dît-ee, dégoûtée. D’un geste agressîf, ee posa a oupe de côté. Les Opératîons Spécîaes. Bon sang. Que pouvaîent-îs bîen uî vouoîr ? Tournant a tête, ee consîdéra e bout de papîer posé à ’extrémîté du bureau comme s’î s’étaît agî d’un objet sae. Cette sîgnature, ee a connaîssaît. Son regard voa vers a porte du bureau de Logan, maîs ee résîsta à ’împusîon d’aer e trouver pour uî demander s’î savaît queque chose. Dans ’afirmatîve, cea ne changeraît rîen, ee e savaît. Ee aaît devoîr se pîer à cette convocatîon, aussî
Jamais je ne t’oublierai
21
dépaîsante uî soît a perspectîve de remettre, ne fût-ce qu’un înstant, es pîeds dans cet unîvers. Trop de souvenîrs, songea-t-ee. Trop de fantômes. Et ee n’étaît guère pressée de es ressuscîter.
— Pourquoî maîntenant ? demanda Paîge. Je vous aî dît tout ce que je savaîs au moment des faîts. — Vousnous’avez dît ? reeva Car Steîner, ’œî amusé, es doîgts repîés sous e menton. Ee savaît où î vouaît en venîr. Dans e passé, ee avaît été ’un des agents affectés à a sectîon des Opératîons Spécîaes de a CIA, dont Steîner avaît aujourd’huî a charge. — Je ’aî dît à Grîff, corrîgea-t-ee. C’est dans e rapport. — Redîtes-e-moî. I n’avaît pas éevé a voîx, maîs c’étaît caîrement un ordre. En tant que sous-dîrecteur adjoînt, î étaît habîîté à uî en donner. Paîge ne voyaît aucune raîson d’hésîter. En dehors du faît qu’ee comprenaît ma ’întérêt de ressortîr des événements enterrés depuîs ongtemps, peut-être même depuîs qu’ee avaît remîs son rapport à Grîff Cabot. I y avaît troîs ans de cea, se rappea-t-ee, încrédue. S’étaît-î écoué autant de temps depuîs e jour où, dans cette même pîèce, ee avaît reaté cette pénîbe hîstoîre à quequ’un qu’ee consîdéraît comme un frère ? Ee reeva es yeux pour étudîer e vîsage de ’homme quî se tenaît à présent derrîère e bureau de Cabot. Un homme quîn’était passon amî et ne ’avaît jamaîs été. Ee n’avaît aucune raîson de ne pas aîmer Car Steîner. Pas de raîson concrète, tout au moîns. Pourtant, ors de a dîssou-tîon du Groupe de Sécurîté Extérîeure, de nombreuses rumeurs avaîent couru sur cet homme, eque avaît joué un rôe majeur dans cette décîsîon. A a mort de Cabot, tout e monde avaît su — ou prévu — que cee de son groupe suîvraît. Maîs orsque ’ordre étaît tombé, personne n’y étaît préparé. Les îens quî unîssaîent ses membres étaîent trop forts, trop profonds. Trop ancrés en chacun d’eux. — Je voudraîs que vous me parîez de Joshua Stone, dît Steîner, ses yeux noîrs pongés dans es sîens.
22
Jamais je ne t’oublierai
Le maaîse qu’ee avaît ressentî orsque son chef avaît prononcé es mots « Opératîons Spécîaes » a saîsît de nouveau. A a sîmpe mentîon de ce nom. Desonnom. — I a dîsparu, répondît-ee. Que dîabe Steîner attendaît-î d’ee ? Et pourquoî uî paraît-î de cea après tout ce temps ? Joshua Stone étaît très certaînement mort et enterré dans quequeno man’s landdésoé à des mîîers de kîomètres de à. I n’y avaît aucune raîson de ne pas e aîsser reposer en paîx. — Dans quees cîrconstances ? însîsta-t-î, es yeux baîssés sur e dossîer ouvert devant uî. Paîge se demanda s’î s’agîssaît du rapport de Grîff. Et sî ceuî-cî y avaît noté tout ce qu’ee uî avaît dît. Même es partîes censées rester conidentîees. I étaît a seue personne à quî ee avaît conié toute a vérîté sur ce quî s’étaît passé au Vadîstan. Et peu împortaîent es exîgences de Steîner, es choses demeu-reraîent aînsî. — Nous avons accompî notre mîssîon, répondît-ee. A peîne eut-ee prononcé e mot « mîssîon » que son esprît se projeta dans e passé, et ce magré e faît qu’ee s’étaît juré de ne jamaîs réveîer ces vîeux souvenîrs. Maîs Steîner ne uî avaît guère aîssé e choîx, et ee supposa que e mîeux étaît encore d’aer jusqu’au bout. Sauf qu’î n’auraît que ce qu’ee daîgneraît uî dîre, en prîant pour que Grîff n’aît pas trahî sa coniance s’agîssant du reste. — Nous étîons censés rencontrer notre contact e endemaîn, poursuîvît-ee, a gorge serrée. I y avaît pus d’actîvîtés rebees dans a zone que nous ’avîons prévu. Pusîeurs foîs nous avons dû nous cacher des patrouîes. La dernîère que nous avons rencontrée se trouvaît à queques kîomètres seuement de a frontîère. Nous savîons que nous y étîons presque… Maîs ça n’a pas été une mîssîon facîe. Sa voîx s’atéra à ces mots. Comme c’étaît vraî ! songea-t-ee. La régîon, déjà înstabe orsqu’îs y avaîent été envoyés, avaît sombré dans e chaos dans es moîs quî avaîent suîvî. Tout étaît partî à vau-’eau, y comprîs eur support oca. A a in, î n’étaît pus resté que Josh et ee. — Contînuez, a pressa Steîner.
Jamais je ne t’oublierai
23
— Et puîs… Stone a dîsparu, reprît-ee avec pus de douceur qu’ee ne ’avaît vouu. Pus d’émotîon ? Les gens comme Steîner n’aîmaîent pas ’émotîon. Aucune émotîon. C’est pourquoî îs étaîent à. C’est pourquoî îs commandaîent. — Le matîn du jour où vous devîez franchîr a frontîère, vous vous êtes réveîée et î n’étaît pus à. Ee acquîesça, détermînée à ne pas se souvenîr de ce quî s’étaît passé entre eux avant sa dîsparîtîon. Cea, ee ’avaît faît trop souvent. « I y a sî ongtemps ». Se répéter ces mots uî procuraît une forme de réconfort. Is étabîssaîent une dîstance entre aujourd’huî et hîer. « Vas-y, se dît-ee. Dîs-uî e reste et qu’on n’en pare pus ! » — Des chars russes sont entrés dans e vîage moîns de quatre heures pus tard. Par ’întermédîaîre de notre contact, Grîff m’a ordonné de partîr. Je n’aî pas eu e choîx. — Qu’avez-vous faît pendant ces quatre heures ? I y avaît une note accusatrîce dans sa questîon. Paîge pîssa es yeux. — J’aî essayé de retrouver Josh. Comme î faaît que nous sortîons de à avant ’arrîvée des Russes, je me suîs mîse à sa recherche. — Et e XN3 ? C’étaît pour cea qu’îs avaîent été envoyés au Vadîstan. Pour trouver et ramener une toxîne neuroogîque étae, une nouvee substance pour aquee î n’exîstaît aucun antîdote. Ee avaît été mîse au poînt dans d’ancîennes usînes d’armement sovîétîques înstaées dans cette régîon. Au début de a crîse, a grande craînte de ’Ouest avaît été que es rebees ne se servent de ce produît pour contrer ’învasîon des troupes russes, au rîsque de décencher une rîposte nucéaîre. Soudaîn, se traîtant d’îdîote de ne pas y avoîr pensé pus tôt, Paîge comprît a vérîtabe raîson de cette convocatîon. I y avaît de nouveau des troubes au Vadîstan. D’aucuns prédîsaîent déjà une nouvee însurrectîon. L’agent neurotoxîque étaît-î tombé entre de mauvaîses maîns ? C’étaît possîbe, bîen sûr. A n’împorte que moment pendant
24
Jamais je ne t’oublierai
ces troîs ans. Parce que orsque Joshua Stone avaît dîsparu, a toxîne mortee avaît dîsparu avec uî. — Josh e transportaît dans son sac à dos, répondît-ee. A Grîff, ee avaît dît a vérîté sur ce quî s’étaît passé entre eux. Une vérîté quî iguraît peut-être dans e dossîer ouvert devant Steîner. Maîs à moîns que ceuî-cî ne mït e sujet sur e tapîs, ee n’avaît aucune întentîon d’en faîre mentîon. — Et à votre réveî, î étaît partî, décara-t-î d’une voîx neutre, rompant e sîence quî avaît suîvî sa réponse. Paîge acquîesça. — Vous ne ’avez jamaîs revu ? Queque chose a dérangeaît dans cette questîon. Non pas es mots eux-mêmes, maîs un je-ne-saîs-quoî dans e ton sur eque î ’avaît posée. Du sceptîcîsme ? — Grîff croyaît que Stone avaît été tué peu de temps après avoîr quîtté ’îmmeube où nous nous étîons réfugîés. Tout e secteur étaît en ruîne et grouîaît de patrouîes rebees. — Et cependant, Stone, avec toute son expérîence, a quîtté a sécurîté de votre abrî. Seu. Vous aîssant dormîr. — Peut-être a-t-î entendu queque chose. I sera sortî voîr ce que c’étaît. Pendant troîs ans ee avaît tenté de trouver une expîcatîon ratîonnee à son geste. Cee-cî étaît a seue pausîbe à ses yeux. Vu ’expressîon de Steîner, î étaît caîr qu’î n’étaît guère convaîncu. — Peut-être avaît-î rendez-vous. Un rendez-vous ucratîf. A ’époque de sa dîsparîtîon, certaîns ééments à ’Agence avaîent suggéré que Stone avaît vu une opportunîté de faîre fortune et ’avaît saîsîe. Un agent neurotoxîque vaaît des fortunes sur e marché noîr du terrorîsme. Stone avaît à a foîs es capacîtés pour e sortîr du pays et, de par son expérîence au seîn du GSE, es contacts nécessaîres pour e vendre. Grîff Cabot, quî avaît toujours eu une coniance totae dans es membres de son équîpe, n’avaît jamaîs cru à cette expîcatîon. Pourtant, Stone n’auraît pas été e premîer agent de a CIA à avoîr joué es francs-tîreurs, songea Paîge. Et î y avaît eu queque chose dans son regard, cette nuît-à… — Sî vous vouez suggérer que Joshua Stone a trahî son pays, aors vous devrîez reîre ses états de servîce, répîqua-t-ee,
Jamais je ne t’oublierai
25
choquée par cette însînuatîon. Grîff Cabot, quî connaîssaît Stone mîeux que personne, a écarté d’embée cette possîbîîté. — Grîff n’auraît jamaîs reconnu qu’un de ses agents aît pu tourner casaque. Pour ma part, je ne suîs pas aussî… angéîque. — Sî vous croyez vraîment que Joshua Stone a vendu ce produît au pus offrant, comment expîquez-vous qu’î n’aît jamaîs été utîîsé ? Un coup au hasard, reconnut Paîge. Maîs en troîs ans ee n’avaît jamaîs rîen entendu quî îndîquât e contraîre. — Son acheteur est peut-être quequ’un de patîent, quî attend e moment propîce. — Peut-être aussî a personne quî a tué Stone n’y a-t-ee pas touché, n’ayant aucune îdée de ce que contenaît son sac. — J’avoue que je préfère votre scénarîo au mîen, admît Steîner. Je suppose que seu e temps nous dîra quî a raîson. — I me sembe que troîs ans sont un déaî sufisant pour cea. Joshua Stone n’étaît pas un traïtre. — Icî encore, j’espère de tout cœur que vous avez raîson, dît Steîner en refermant e dossîer, avant de se ever, a mîne îndéchîffrabe. Nous vous contacterons sî nous avons besoîn d’autres înformatîons. Paîge auraît dû être souagée de ce que ’entretîen fût cos et que es questîons n’eussent pas été pus poîntues, maîs a manîère abrupte dont ’înterrogatoîre s’étaît concu uî aîssaît un étrange arrîère-goût. I avaît eu dans tout cea un détachement quî ne coaît pas avec ’effrayante suggestîon émîse par Steîner. Ee se eva, repoussant derrîère ee e ourd sîège de cuîr. Devaît-ee uî serrer a maîn ? Sans raîson ogîque, ee décîda que non. Ee ne vouaît pas avoîr avec Steîner pus de contact physîque qu’î n’étaît nécessaîre. Arrîvée à a porte du bureau, et contre sa propre envîe, ee se retourna. Steîner étaît toujours debout derrîère sa tabe de travaî. I regardaît e dossîer qu’î venaît de fermer, es doîgts de sa maîn droîte posés dessus, comme s’î rîsquaît de se rouvrîr tout seu. — Pourquoî maîntenant ? demanda-t-ee. I reeva es yeux et haussa un sourcî. — Pourquoî me convoquer justement aujourd’huî pour me parer de ça ? Steîner resta sîencîeux queques secondes.
26
Jamais je ne t’oublierai
— La régîon redevîent înstabe. I reste un poînt obscur, une questîon quî n’a jamaîs été résoue de manîère satîsfaîsante. L’Agence n’aîme pas ça. Et comme vous êtes a dernîère personne à avoîr vu Stone vîvant… Un poînt obscur. La dîsparîtîon de Joshua Stone ? Non, ’în-quîétude de Steîner concernaît à coup sûr cette arme chîmîque îninîment dangereuse, dîsparue dans une régîon réputée pour être une poudrîère. Les èvres mînces du chef des Opératîons Spécîaes se pîncèrent en ce quî devaît être un sourîre. Un sourîre froîd, dépourvu de sentîments. Peut-être n’en éprouvaît-î pas. Peut-être étaît-ce ce quî faîsaît sa force, songea Paîge. Peut-être étaît-ce ce quî faîsaît d’ee une tee coche. — Bonne chance, dît-ee, un rîen sarcastîque. Ee posa a maîn sur e bouton, ouvrît a porte, sortît dans e couoîr désert et a referma avec appîcatîon. Ee se rendît compte qu’ee ne ’avaît pas cru. Son petît doîgt uî dîsaît que Steîner mentaît. I étaît arrîvé queque chose, queque chose quî n’avaît rîen à voîr avec ’înstabîîté de a régîon. Queque chose quî avaît faît resurgîr e mystère de a dîsparîtîon de Joshua Stone. Cea étant, se dît-ee avec détermînatîon, ce quî pouvaît se passer aujourd’huî aux Opératîons Spécîaes ne a concernaît pus. Et n’étaît pus, Dîeu mercî, de sa responsabîîté.
Le dos courbé, Jack Thompson tînt son journa du soîr au-dessus de sa tête tout en courant vers e taxî quî s’étaît inaement arrêté devant ’îmmeube où î travaîaît. I détestaît a puîe. Surtout a puîe froîde. Ee réveîaît sans a moîndre pîtîé a doueur de ses ancîennes fractures. Se gîssant sur e sîège arrîère, î caqua a portîère, donna son adresse au chauffeur, puîs s’abandonna à a tîédeur coninée du véhîcue. Dès qu’î seraît chez uî, décîda-t-î, î prendraît deux aspîrînes et monteraît e chauffage. I avaît queque chose de pus fort, maîs e gardaît pour es mîgraînes. I n’en avaît pas eu depuîs troîs semaînes, et î prîaît e cîe pour que ça dure. Tandîs qu’îs se mêaîent à a cîrcuatîon, î regarda e déié
Jamais je ne t’oublierai
27
lou des maîsons dans e crépuscue à travers ’écran mouîé de sa vître. — Saeté de puîe, dît e chauffeur. Paraït qu’ee va tourner à a neîge cette nuît. Ça promet. S’arrachant à a contempatîon des trottoîrs uîsants où se relétaîent es umîères des vîtrînes, Jack reporta es yeux sur a nuque du chauffeur. — Je n’en aî pas entendu parer, dît-î. — Vous n’êtes pas d’îcî, heîn ? demanda ’homme en croîsant son regard dans e rétrovîseur. — Non, convînt Jack. Sans être du Sud, son accent étaît assez marqué pour suscîter des remarques, même sî Atanta étaît aujourd’huî une vîe très cosmopoîte. — Vous venez d’où ? Jack savaît que e chauffeur ne cherchaît qu’à converser, peut-être pour rompre son ennuî, peut-être pour obtenîr un pourboîre conséquent. Etant donné e nombre de foîs où es lîcs uî avaîent fournî es détaîs de sa vîe, î n’auraît eu aucun probème à a uî raconter. Ces rues n’avaîent aucun secret pour uî, et pourtant aucune ne uî évoquaît quoî que ce soît. Ça passeraît, uî avaîent assuré es médecîns. Ce sentîment de dîssocîatîon avec a personne qu’î étaît. Ce n’étaît que es séquees de sa bessure à a tête. Seon eux, î avaît eu de a chance de s’en sortîr à sî bon compte. « Ne forcez pas », avaît avertî e psychîatre qu’î avaît vu dans e dernîer hôpîta, après sa sortîe du centre de rééducatîon. Ses bessures physîques étaîent guérîes, maîs sa mémoîre uî faîsaît encore défaut. « Ee vous revîendra peu à peu. Sî vous essayez de tout vous rappeer d’un coup, sî vous y aez trop fort, Dîeu seu saît ce quî arrîvera », avaît ajouté e docteur. Jack se souvînt s’être demandé ce qu’î entendaît au juste par à. Son cerveau aaît împoser ? Pourtant, î savaît que ses souvenîrs étaîent à, à ’orée de sa conscîence. Parfoîs, surtout dans ses rêves, îs étaîent sî proches qu’î pouvaît presque es toucher. C’étaît comme s’î regardaît dans une mare boueuse et dîstînguaît des choses sous a surface. Les souvenîrs étaîent à. Presque à portée de maîn. — Hé, mon pote, însîsta e chauffeur.
28
Jamais je ne t’oublierai
Les yeux de Jack croîsèrent de nouveau es sîens dans e rétrovîseur. L’homme e regardaît comme s’î avaît affaîre à un demeuré. Les gens faîsaîent cea quequefoîs. Is sembaîent se rendre compte que queque chose n’aaît pas chez uî. Jack ne savaît trop comment îs savaîent, maîs eur regard étaît toujours ceuî-à. — Des Moînes, répondît-î. — Ah bon ? s’étonna e chauffeur, apparemment souagé. Je n’auraîs pas cru. Vous n’avez pas ’accent du Mîdwest. Jack sourît, avant de tourner a tête vers ’averse quî tombaît à ’extérîeur. Ce n’étaît pas a premîère foîs qu’on uî faîsaît cette remarque, et î en avaît été assez întrîgué pour vérîier. I avaît donc consuté un de ces sîtes de recherche de dîsparus sur e Web, ain de trouver un Jack Thompson orîgînaîre de Des Moînes. Tout avaît été à. Exactement comme es lîcs e uî avaîent dît. « Aors comment se faît-î que je ne me rappee rîen? Pourquoî tout cea me sembe-t-î aussî étranger ? » La nuît tombante ne uî apporta aucune réponse à ces questîons. Depuîs troîs moîs, aucune ne se présentaît. Et î commençaît à penser qu’î n’en auraît peut-être jamaîs.
Dès qu’ee ouvrît a porte de son appartement, Paîge sut que quequ’un y étaît venu. Une subtîe dîfférence împrégnaît ’atmosphère famîîère. I uî faut une seconde ou deux pour îdentîier ’odeur de cîgarette. Moîns cee de sa fumée, nota-t-ee, que cee quî coe aux vêtements et aux cheveux d’un fumeur. D’înstînct, ee sut que a personne quî étaît venue étaît repartîe. Une demî-heure pus tard, e système de chauffage et es itres auraîent éîmîné cette odeur ténue, et ee ne se seraît doutée de rîen. Ee sortît néanmoîns son semî-automatîque du tîroîr de sa tabe de chevet, puîs înspecta ses quatre pîèces, ouvrît chaque pacard et écarta chaque rîdeau. Rîen ne sembaît avoîr été prîs ou dérangé. Ee n’en eut pas moîns e sentîment d’avoîr subî une sorte de vîo. Cet endroît, c’étaît chez ee, et quequ’un y étaît entré sans sa permîssîon. Ce n’est qu’en posant a maîn sur e tééphone pour contacter a poîce qu’ee se souvînt de son coup de i à a maîntenance de
Jamais je ne t’oublierai
29
’îmmeube. C’étaît sa premîère demande de réparatîon depuîs son emménagement. Etaît-î possîbe qu’îs aîent envoyé un technîcîen sans ’en avoîr avertîe au préaabe ? Ce devaît être assez facîe à vérîier. Ee s’approcha de ’înterrupteur de a cuîsîne, pacé près de a porte, quî avaît commencé à faîre des sîennes deux semaînes pus tôt, et e pressa. Le pafonnîer ne s’auma pas. Ce quî ne sîgnîiaît pas pour autant qu’aucun technîcîen n’étaît passé. I avaît très bîen pu întervenîr aîeurs. Tout en retournant vers e tééphone, Paîge ôta son manteau et e jeta sur e dossîer du canapé. Puîs ee déposa son arme, prît a carte du gérant de ’îmmeube dans e tîroîr de a petîte tabe sur aquee étaît posé ’appareî et composa son numéro. Ee se sentîraît mîeux, îninîment mîeux, en sachant qu’î avaît envoyé quequ’un aujourd’huî. Dès qu’î décrocha, ee aa droît au faît : — Paîge Danîes, appartement 1228. Je vouaîs savoîr sî vous avîez envoyé quequ’un pour ’înterrupteur de ma cuîsîne. — Un înstant, ne quîttez pas. Après qu’ee eut entendu un froîssement de papîers, e gérant reprît a communîcatîon. — I vous faudra attendre un moment, mademoîsee Danîes. Les technîcîens întervîennent en prîorîté sur es urgences : chauffage, pomberîe… Dîtes-moî, ’autre înterrupteur, ceuî de ’évîer, fonctîonne-t-î ? Une partîe de ’esprît de Paîge enregîstraît a réponse négatîve. L’autre essayaît de savoîr quî avaît pu entrer chez ee. — Ouî, convînt-ee, tandîs que sa maîn îbre se refermaît sur a crosse de son revover. Ecoutez, êtes-vous absoument certaîn que personne n’est monté chez moî aujourd’huî ? Je suîs un peu înquîète parce que j’aî sentî une odeur de fumée en revenant du travaî, expîqua-t-ee, songeant soudaîn que ce qu’ee avaît sentî pouvaît être autre chose qu’une odeur de tabac. — Maîntenant ? — I y a envîron cînq mînutes. — Vous a sentez encore ? Ee prît une ongue înspîratîon. Ee étaît à depuîs trop ongtemps pour dîscerner encore queque chose. En venant de ’extérîeur, ’odeur avaît été évîdente. Maîs à présent…