Jeunes filles en fleurs (Tome 2) - L'héritière

De
Publié par

Humble couturière soumise aux caprices de ses clientes, Prudence Bosworth côtoie le beau monde sans qu’on lui accorde un regard. Jusqu’au jour où elle hérite d’une fortune colossale. Désormais, les prétendants se bousculent, mais seul le duc de St. Cyres trouve grâce à ses yeux. Cet homme est pourtant un irresponsable, acculé au mariage à cause de ses dettes, doublé d’un cynique qui anesthésie son mal de vivre dans l’alcool et le libertinage. Comment trouver la félicité conjugale dans de telles conditions ? Car Prudence n’en démord pas, elle fera un mariage d’amour.
Publié le : mardi 8 juillet 2014
Lecture(s) : 11
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290061572
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
aura ee Guhrke
Laura Lee GUhrke a exercé plusieurs métiers avant de se consacrer entièrementàlécriture. AujoUrd'hUi auteure de quinze romans, elle est devenUe une figUre essentiele de la romance historique Son écritUre fluide et rythmée ses personnages très travailés et son taent poUr restituer latmosphère victoriennelui ont permis de gagner le ITA Award de la meileUre noUvele historiqUe en Éest le deuxième tome de sa sérieÉÛÉŚ ÉŚ É ÉÛŚ.
'héritière
dû mêmé àûéû àûx èîîôŝ 'àî û
es trÈsors De DaPHnÈ w 7604 sous CHaCun De tes Baïsers w 789 es noCes De a Passïon W8074
jeunes fïes en feurs 1. ET IL l'EMBRASSA w 9404
LAURALEE GUHRKE
JEUNES FiLLES EN FLEURS2 -'héritière
ROMAN
àûî é àmîçàî pà càhéîé béhé
Titre original:' THE WICKED WAYS OF A DUKE
Éditeu� original  Avon Books, an imprint of HarperCollinŝ Publîshers New YoRk
© Laura Lee Gûrke,2008
Pour la traduction française © Éditïons J'aï u,01
1
Le duc de St Cyres sombre de plus en plus dans la dépravation !llorgner sousjusqu à serait allé les robes des jeunes îlles lors d'un bal de charité. Nous sommes horriFIés !
es POtIns mOndaIns,
OpInIOn de Mlle PrudenCe OswOrth sur l'InCI­ dent en questIOn auraIt sans dOute été plus an­ Cée que Celle des jOurnaux de la bOnne sOCIété, maIs au COurs de la fameuse sOIrée, elle ne sOngea pas une mInute À Ce que les sCrIbOuIllards des jOuaux À sCandale auraIent À dIre. Elle étaIt bIen trOp OCCupée pOur s'en InquIéter. Çela faIsaIt maIntenant des semaInes qu'elle préparaIt énétIquement, aveC les COuturIères de l'atelIer de Madame MarCeau, les rObes des jeunes fIlles élégantes quI venaIent passer la saIsOn À Ondres pOur faIre leur entrée dans la sOCIété Et j ustement, l'Ourlet d'une de Ces rObes étaIt déCOusu. SI seulement lady Alberta DenvIlle avaIt bIen vOulu se tenIr tranquIlle pendant qu'elle le réparaIt  - DépêCheZvOus, OswOrth  ady Alberta tIra aveC ImpatIenCe sur sa jupe. a sOIe blOnde éChappa aux dOIgts de PrudenCe
quI étaIt en tRaIn d'y fIxeR une gaItuRe de peRles mInuscules, et se déchIRa. - POuRquOI êtesvOus sI lente ? ÇOnsteRnée PRudence s'assIt suR ses talOns et cOntempla ce nOuvel accROc À la RObe qu'elle nIssaIt de RecOudRe epOussant de sOn Ont des mèches de cheveux humIdes de sueuR elle pRIt dans sa cORbeIlle sa bObIne de fIl d'OR et une paIRe de cIseaux.  Je vaIs essayeR de cOudRe pus vIte mademOI­ selle muRmuRatelle en s'eFORçant de gaRdeR l'aIR humble et déféRent quI cOnvenaIt À sa pOsItIOn - VOus aveZ IntéRêt À vOus pResseR ! e duc de St. ÇyRes m'a InvItée pOuR la danse suIvante et ce seRa peutêtRe l'événement le plus ImpORtant de ma vIe. ïl RevIent tOut juste d'ïtalIe et Il cheRche À se maRIeR vOus saveZ. PRudence ne le savaIt pas, et elle s'en mOquaIt. Çe bal étaIt le pRemIeR événement sOcIal ImpORtant de la saIsOn et les pRépaRatIfs avaIent été sI exté­ nuants ces deIeRs jOuRs qu'elle avaIt eu tRès peu de temps pOuR mangeR et se RepOseR. SauteR des Repas n'étaIt pas ce quI l'ennuyaIt le plus. En tant que pRemIèRe cOutuRIèRe dans le plus céèbRe ate lIeR de cOutuRe lOndOnIen, elle avaIt une cOnscIence aIguë de sa sIlhOuette vOluptueuse et s'effORçaIt d'en RéduIRe les cOuRbes POuR ce quI étaIt du sOm­ meI c'étaIt entIèRement dIFéRent. ïl luI taRdaIt de RegagneR sOn dOuIllet petIt appaRtement de Ittle ussell StReet et de se glIsseR dans sOn It ÔR ele savaIt qu'ele n'auRaIt pas le dROI de se RepOseR avant encORe ne bOnne dOuZaIne d'heuRes.  ÔuI mademOIselle. Ien sÛR. Çes muRmuRes serIles ne semblèRent pas apaI seR lady AlbeRta. a jeune fIlle pOussa un sOupIR excédé cROIsa les bRas, et tapa du pIed en faIsant claqueR le talOn de ses élégantes petItes mules de satIn.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.