l'amour vrai au féminin singulier

De
Publié par

L'amour, cette réalité humaine qui touche presque tous les hommes du monde. L'amour ne part-il que de l'homme vers la femme ? Doit-on aimer une personne par sa fortune ou par l'expression simple de l'amour ? La vie des enfants ne dépend-elle que des parents ? Telles sont les différentes questions auxquelles cette pièce de théâtre se propose de répondre.
Publié le : lundi 7 mars 2016
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782140004599
Nombre de pages : 128
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Justin M
L’amour vrai au féminin singulier Théâtre
L’amour vrai au féminin singulier Théâtre
Justin MINIMONA
L’amour vrai au féminin singulier
Théâtre
-Congo
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : ͻ͹ͺ-ʹ-͵Ͷ͵-Ͳ͸͸ͳ͹-ʹ EAN : ͻ͹ͺʹ͵Ͷ͵Ͳ͸͸ͳ͹ʹ
Aux jeunes de mon temps.
Avant-propos
Cette pièce est une œuvre que j’écris pour continuer de réclamer la liberté, les droits et la place de la femme et de l’enfant. En effet, cela fait plus d’un siècle que l’humanité a commencé à parler des droits de la femme et au moins plus d’un demi-siècle qu’elle le fait pour l’enfant. Cependant, depuis la prise de ces engagements dans la plupart des pays, les droits de la femme comme ceux de l’enfant sont encore bafoués.
Dans la plupart des pays, la femme est encore considérée comme un être non producteur. Elle ne peut rien apporter. On entend souvent dire : « la femme reste la femme ». Cette considération veut maintenir la femme dans un statu quo. Telle qu’elle était avant, telle qu’elle est toujours. On ne croit pas à son changement, à son développement et à sa participation à l’œuvre de la communauté.
Pendant qu’une portion de femmes lutte pour la condition féminine, de nombreuses par contre parado-xalement trouvent cette lutte comme non fondée devant les principes religieux et traditionnels ; elles se résignent à se sous-estimer. Que ce soit dans les foyers, les églises ou les services, la femme nous semble toujours déconsidérée. Sa contribution ici et là n’est pas appréciée à sa juste valeur.
Les notions d’égalité et de liberté prônées par les Nations unies ne profitent qu’à un petit nombre de femmes, le reste demeure soumis. Tant de femmes sont violées, opprimées, maltraitées et battues même dans les rues au vu des gens dans l’indifférence générale ; sans savoir comment se défendre. Les droits de la femme ne
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.