L'hôte aveugle retrouve la vue

De
Publié par

"L'hôte aveugle retrouve la vue" sur laquelle s'acharne la critique arabe, puise son essence critique dans le passé grec pour tracer la perversité du présent. Librement inspirée de "Ploutos" d'Aristophane, la pièce de Etman s'avère être "nécessaire", pour se référer à Rilke, dans cette période que traverse le monde arabe. Cette critique "à l'antique" d'un auteur égyptien contemporain, professeur de lettres classiques, traducteur d'Homère et grand comparatiste, n'est pas sans effet de surprise.
Publié le : vendredi 1 avril 2005
Lecture(s) : 257
EAN13 : 9782296395640
Nombre de pages : 78
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

L'Hôte aveugle retrouve la vue

(Ç) L'Harmattan, 2005 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Italia s.r.l. Via Degli Artisti 15 10124 Torino L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-8247-7 EAN : 9782747582476

Ahmed ETMAN

L'Hôte aveugle retrouve la vue

Traduction et préface de Dima El HUSSEIN!

Traduction revue par Salwa LOTFI

L'Harmattan

Théâtre des 5 Continents Collection dirigée par Kazem Shahryari et Robert Pouderou
Déjà parus 167 - Jacques MONDOLONI, Voyages,2005. 166 - Carlotta CLERICI, L'Envol, 2005. 165 - Jean-Michel BROUSTAIL, Conversations, 2005. 164 - Gérard ASTOR, Leila"""Enki suivi de Fragments pour un art poétique, 2005. 163 - Mohamed BOUNOUARA, Violon dingue, 2005. 162 - Marc TAMET, Dans la forêt le ciel est noir, 2004. 161- Voland SIMON, Chute libre. Pièce en six tableaux, 2004. 160 - Gérard LEVOYER, Douze femmes pour une scène. Comédie en 8 tableaux, 2004. 159 - Nicky RIVERS, L'Anthropologue, 2004. 158 - Estelle FAYE (avec Benjamin BUR), Le côté bleu du ciel, 2004. 157 - Paule BECQUAERT, Le Jugement Secret, 2004 156 - Thérèse AOUAD BASBOUS, Attends Attends, 2004. 155 - Gilles IKRELEF, U. N., 2004. 154 - Kazem SHARRY ARI, Jean BOLGER, Départ et Arrivée, 2004. 153 - Gonzague Phélip, Les murs des cartes, 2004. 152 - Jean-Pierre PELAEZ, Polit'Circus, 2004. 151 - Jean LARRIAGA, La Nacelle, 2004. 150 - Alain-Kamal MARTIAL, Zakia Madi, La Chatouilleuse, 2004. 149 - Laurent CONTAMIN, Dédicace, 2004. 148 - Randal DOUC, Les hommes désertés, 2004. 147 - Alain-Kamal MARTIAL, La rupture de chair, 2004. 146 - Claude DES PRESLES, La dame de Coventry, 2004. 145 - Michel ECOFFARD, Commediante Tragediante, 2004. 144 - François BESSET, Parole gardée, 2004. 143 - Robert POUDEROU , Un pavé dans les nuages, 2004. 142 - Jean-Mac WEBER, Ce que vivent les loups, 2004 141 - Didier MERILHOU, Au seuil de l'éternité, 2004 140 - Marc TAMET, Morceaux de Sucre. Corps et désaccords, 2003

Remerciements à Mme Amal El Sabban, professeur-adjoint à la faculté des Langues (Université Aïn Chams).

Publications

du même auteur

Théâtre
-Cléopâtre éprise de paix (1984). L'Harmattan (pièce traduite en italien, en anglais et en grec).

-Al Hakim ne suit pas le cortège. Organisme égyptien du livre, Le Caire, 1988 (Présentée au théâtre de Louxor en 1990 et à l'Opéra du Caire en 1991. Traduite en italien). -Les Noces de la nymphe des bibliothèques. Organisme public de la culture, Le Caire, 2000 (Traduite en italien et en français). -Les Chèvres d'Oxyrhynchus. Al Markaz Al Handassi, Le Caire, 2000 (Traduite en français).
- Une belle femme dans la prison de Socrate. Dar Al Thakafa, Le Caire, 2004.

Livres, articles, essais, traductions et études comparées publiées en arabe, en grec moderne, en anglais et en italien, notamment dans le domaine des littératures arabes et grécoromaines.

PRÉFACE
« L'étude des mœurs, la peinture des caractères, la satire des tares et des travers humains, le grand théâtre comique. » LEAUTAUD

L'écriture est une rencontre. L 'Hôte aveugle retrouve la vue est la rencontre de deux civilisations, de deux siècles et de deux auteurs, deux figures de proue dans l'arène du théâtre comique. Ce sera alors l'occasion pour le lecteur d'approfondir sa réflexion critique et son imagination avec la pièce sans pour autant plonger dans l'illusionnisme aristotélicien longtemps combattu par Brecht. L 'Hôte aveugle retrouve la vue puise son essence critique dans le passé grec pour dessiner les traits de la perversité du présent. Librement inspirée de Ploutos d'Aristophane, la pièce de ETMAN s'avère être « nécessaire », pour se référer à Rilke, dans cette période que traverse le monde arabe. Le mythe est mis au service du dévoilement de la réalité vécue au quotidien. La critique politique et sociale d'Aristophane fait entendre sa voix dans cette pièce. Cette critique «à l'antique» d'un auteur égyptien contemporain, professeur de lettres classiques, traducteur d'Homère et grand comparatiste, n'est pas sans effet de surprise. Le choix du titre, L 'Hôte aveugle retrouve la vue, n'est pas sans évoquer Ploutos d'Aristophane. Prônant les valeurs d'une société juste et équitable dans un monde alors en plein conflit, cette pièce témoigne de la continuité et de la modernité de la comédie aristophanesque. Cette liberté de ton et ce langage populaire varié, parfois même grossier, sont l'écho d'un esprit satirique à la fois venimeux et comique. C'est avec jubilation, dirais-je, que j'ai lu, traduit et même vécu l'Hôte aveugle. L'auteur ayant puisé son sujet dans l'actualité du jour en l'empruntant et l'associant à la fantaisie

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.