L'inaccessible

De
Publié par

Jeune veuve naïve, Grace débarque à Londres et tombe dans un traquenard : droguée, elle se réveille en un lieu mystérieux, en compagnie d’un inconnu qui n’est pas plus libre qu’elle. Déclaré fou, Matthew Lansdowne est depuis onze ans sous la garde de son oncle. Ce dernier se montre très clair avec Grace : soit elle satisfait les désirs de son neveu, soit elle perd la vie. D’abord terrifiée, Grace fait la découverte de la volupté dans les bras de Matthew. Et bientôt, elle se surprend à redouter la liberté qui pourrait les séparer... 
Publié le : mardi 8 juillet 2014
Lecture(s) : 129
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290067024
Nombre de pages : 385
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Anna Campbell
Originaire de Brisbane, en Australie, elle a commencé la rédaction de son premier roman alors qu’elle n’était encore qu’étudiante. Diplômée de littérature, elle a exercé divers métiers et beaucoup voyagé ; elle a notamment vécu plusieurs années en Angleterre. Puis elle a choisi de revenir à ses premières amours : l’écriture et le continent australien, où elle vit désormais. Auteur de romances historiques, ce dont elle a fait sa spécialité, elle a reçu en 2007 le prix Romantic Times de la meilleure romance. Ses deux premiers livres,L’amour fouetL’inaccessible, se carac-térisent par des intrigues très sombres et sensuelles.
L’inaccessible
Du même auteur aux Editions J’ai lu
L’amour fou Nº 9388
ANNA CAMPBELL
L’inaccessible
Traduit de l’anglais (EtatsUnis) par Viviane Ascain
Vous souhaitez être informé en avantpremière de nos programmes, nos coups de cœur ou encore de l’actualité de notre siteJ’ai lu pour elle?
Abonnezvous à notreNewsletteren vous connectant surwww.jailu.com
Retrouveznous également sur Facebook pour avoir des informations exclusives : www.facebook/pages/aventuresetpassions et sur le profilJ’ai lu pour elle.
Titre original UNTOUCHED Éditeur original Avon Books, an imprint of HarperCollins Publishers, New York
Anna Campbell, 2007 Pour la traduction française Éditions J’ai lu, 2013
Remerciements
Tout d’abord, un grand merci aux nombreuses lec-trices qui m’ont contactée après mon premier livre, Lamour fou, pour me dire à quel point elles avaient aimé l’histoire de Verity et de Kylemore. Avoir l’assu-rance que ces personnages qui me sont tellement chers ont su trouver le chemin de leurs cœurs consti-tue vraiment un grand encouragement pour un jeune auteur. En ce qui concerneLinaccessible, j’aimerais remercier toute l’équipe d’Avon Books, et plus parti-culièrement Lucia Macro, mon extraordinaire édi-trice, ainsi que sa merveilleuse assistante, Esi Sogah. Une fois de plus, les illustrateurs ont déployé tout leur talent et dessiné une couverture splendide. Je tiens aussi à remercier le service commercial pour tout le travail qu’ils ont fourni sur mon premier livre et pour les efforts qu’ils ont poursuivis sur le second. Ma reconnaissance va également à mon agent, Paige Wheeler, de Folio Literary Management. Mes consœurs et amies, et tout particulièrement Anne Gracie, Christine West, Vanessa Barneveld, Sharon Arkell et Kandy Shepherd, ne m’ont jamais marchandé leurs encouragements. Surtout, j’aime-rais remercier pour sa patience Annie West, ma 7
critique préférée, qui est toujours un puits de sagesse, de sagacité et de patience. Tu es la meil-leure, ma chère AW ! Je dédie ce livre dont le héros est un homme d’hon-neur à un autre homme d’honneur, Leslie, mon père bien-aimé.
Somerset, 1822
1
— J’ai jamais vu une putain comme celle-là ! C’est cet accent du Yorkshire à couper au couteau qui acheva de tirer Grace de son évanouissement. Malgré les élancements douloureux qui martelaient sa pauvre tête, elle avait reconnu les inflexions du pays natal. Si elle était de retour à la ferme de Ripon, pour-quoi ces crampes d’estomac si pénibles ? Pourquoi était-elle incapable de remuer les pieds ou les mains, se demandait-elle, la gorge nouée par la peur. Elle devait à tout prix se rappeler. Il fallait faire un effort… Rien à faire. Impossible de percer le voile noir qui s’était abattu sur elle. — C’est une pute, y a pas de doute ! renchérit une seconde voix masculine. Qu’est-ce qu’elle ferait sur le port, si c’était pas une pute ? Tu l’as entendue demander leCoq et la Couronne. Elle voulait lever un client aux poches bien remplies, c’est certain ! Une prostituée ? Ce n’était certainement pas d’elle qu’ils parlaient. Personne ne pouvait confondre la 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

De ronces et d'écume

de rebelle-editions

Le fard et le poison

de presses-de-la-cite