L'inconnu de Dundale End (Harlequin Azur)

De
Publié par

L'inconnu de Dundale End, Lee Wilkinson

En retrouvant par hasard l'inconnu dont elle était tombée amoureuse quand elle n'était qu'une adolescente de passage à Dundale End, en Angleterre, Bethany avait eu l'impression de voir ses rêves les plus fous se réaliser. Sans réfléchir, convaincue que c'était là son destin, elle avait accepté de passer la nuit avec lui.

Mais au matin, elle découvrait, meurtrie et désemparée, que l'homme de sa vie s'était envolé, emportant avec lui le précieux bracelet dont elle venait de faire l'acquisition...

Publié le : samedi 1 août 2009
Lecture(s) : 15
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782280256520
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1.

Le paysage était beau à couper le souffle, songea Bethany en admirant les montagnes qui se découpaient dans la lumière perlée de cet après-midi de février. Cela faisait plusieurs kilomètres qu’elle conduisait à présent et la route devenait plus escarpée. La présence de pierres, tombées des falaises, l’obligeait à rouler doucement.

Quelques minutes auparavant, elle avait aperçu une Range Rover noire dans le rétroviseur, mais le conducteur avait dû emprunter un chemin de traverse, car elle était seule à présent.

Lorsque le matin même elle s’était rendue à Bosthwaite pour rendre visite à Mme Deramack, afin de jeter un coup d’œil à ses antiquités, elle avait emprunté la nationale. Mais au retour, elle avait désiré profiter de la magnificence de ce paysage de montagne, âpre et rocailleux. Ce n’était pas la première fois qu’elle traversait cette région, aussi le trajet avivait-il de nombreux souvenirs en elle.

Celui d’un visage, en particulier… Un visage masculin qu’elle n’avait pu oublier durant les six dernières années.

A l’époque, âgée de dix-sept ans, Bethany était une jeune fille calme et timide. Elle venait de passer les vacances d’été avec ses parents sur la côte ouest de l’Ecosse. Sur le chemin du retour, ils avaient décidé de passer la nuit à Cumbria avant de poursuivre la route jusqu’à Londres. C’était ainsi qu’ils s’étaient arrêtés à Dundale End, où ils avaient dîné dans un ravissant petit hôtel. Après le repas, leur hôtesse leur avait vivement conseillé d’assister à un concert organisé dans le village. « Vous ne pouvez pas manquer ce spectacle, tout le monde y sera », avait-elle précisé comme si ce dernier argument se suffisait à lui-même.

Bethany avait donc accompagné ses parents dans la salle de concert minuscule du village. Aujourd’hui encore, elle pouvait revoir la scène montée sur tréteaux et les rangées de sièges dépareillés, placés tout autour en arc de cercle. C’était sur l’une de ces chaises inconfortables qu’elle était tombée amoureuse pour la première fois de sa vie. Le coup de foudre… Un sentiment d’une violence inouïe qui l’avait emportée instantanément, faisant battre son cœur à tout rompre.

Elle était déjà assise quand il était entré dans la salle. Grand, d’une carrure athlétique, il était habillé avec élégance et décontraction. Tout son être dégageait une impression de calme, de parfaite maîtrise de soi. Il paraissait âgé d’une vingtaine d’années, mais, contrairement à bien des jeunes gens de cet âge-là, il ressemblait déjà à un homme. Osant le regarder une seconde fois, Bethany avait remarqué ses épais cheveux blond foncé encadrant un visage aux traits réguliers, et l’intensité de son regard qui contrastait singulièrement avec son allure posée.

Le nouvel arrivant était accompagné d’un couple de personnes âgées et d’une petite fille. A un moment, cette dernière l’avait appelé pour lui indiquer des sièges libres et Bethany avait entendu son prénom : Joël.

Joël… Bethany s’était emparée de ce prénom au vol, comme du don le plus précieux.

Voyant qu’il saluait un grand nombre de personnes dans l’assistance, elle avait supposé qu’il était un habitué des lieux. Aussitôt, elle avait souhaité avec ardeur que ses parents renoncent à l’idée de regagner la capitale dès le lendemain pour prolonger leur séjour à Dundale End.

Les premières notes du concert avaient retenti, mais en dépit de ses efforts désespérés pour ne pas regarder le bel inconnu, les yeux de Bethany s’étaient plus souvent posés sur lui que sur la scène. A un moment, et quel choc ce fut, elle croisa son regard ! Voyant que lui aussi la dévisageait, elle s’était sentie devenir écarlate. Comme brûlée par ce simple contact visuel, elle avait tourné la tête, en tâchant de cacher sa gêne derrière le rideau de ses cheveux sombres.

Lorsque le spectacle s’était achevé sous les applaudissements chaleureux du public, Bethany s’était efforcée de ne pas quitter la scène des yeux, de crainte de croiser de nouveau le regard brûlant de cet homme. Secrètement, elle avait pourtant espéré se retrouver côte à côte avec lui au moment de sortir de la salle. Peut-être auraient-ils pu alors échanger quelques mots anodins : « Belle soirée, n’est-ce pas ? Vous êtes en vacances dans la région ? » Hélas, quand elle avait enfin trouvé la force de tourner la tête, il avait disparu.

Bethany avait alors ressenti une bien cruelle déception, et ce sentiment de dépit lui avait paru un peu ridicule. Après tout, rien ne lui permettait de croire qu’il aurait pu se passer quelque chose entre eux. Néanmoins, elle avait pensé à lui — et rêvé de lui… — pendant de longs mois.

Le souvenir de ce sentiment ancien nimbé d’innocence réchauffa son cœur tandis que le paysage défilait sous ses yeux. Pour un court instant, il lui fit même oublier ses contrariétés du moment. Refoulant un soupir, Bethany se repassa le film de sa journée. Une journée qui, jusqu’à cet instant, n’avait pas été de tout repos…

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi