Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'initiation

De
102 pages
Cette pièce de théâtre compte parmi ses sources, les religions, les croyances diverses, les traditions, les institutions politiques, sociales, culturelles des époques les plus reculées jusqu'à nos jours. Des instants d'intense réflexion, de méditation et aussi de divertissement, tout ce qui fait la vie, lui donnant son sens.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

      
 
Linit
 
iation
 
   
    
  
 
Adamou N DAM N JOYA         
Linitiation   Théâtre
   
                    
 
 
Du même auteur
  Le contrat républicain. Mise sur pied des institutions républicaines et des méthodes et traditions démocratiques , LHarmattan, 2011.  Les traditions dans lAfrique républicaine et démocratique. Pour un nouveau contrat socia l, LHarmattan, 2010.  Imams et rabbins ensemble pour la paix. Les leçons du Congrès de Bruxelles , LHarmattan, 2010.                       
 
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-54283-9
Cette pièce théâtrale, dans l'esprit du Centre de créativité artistique, scientifique et technologique de Manun-Shi, créé pour la troupe de l'ARADA  LAtelier de recherche dart dramatique et de la danse, a été relue et retravaillée pour sinscrire dans la dynamique de lEcole africaine déthique qui, dans ses « Espaces Programmes » a des activités de recherche visant à puiser dans différentes sources pour faire ressortir les valeurs humaines et léthique qui sont à la base de laffirmation et de l expression des particularités des identités et des personnalités, aussi bien sur le plan des individualités que sur celui de la communauté, de la société nationale ou internationale. Parmi les sources, il y a les religions, les croyances diverses, les traditions, les institutions politiques, sociales, culturelles des époques les plus reculées jusquà nos jours. Avec LINITIATION , nous nous retrouvons dans ce monde des pratiques traditionnelles distillant les valeurs universelles chantant le chant de notre commune humanité. Des instants dintenses réflexions, de méditations et aussi de divertissements, tout ce qui fait la vie, lui donnant son sens, voilà ce quapporte LInitiation .
Adamou NDAM NJOYA
TABLEAU I
LAMSA La veuve Sana est assise, triste sur le pas de sa porte quand vient à passer le vieux Ta-Lamba, maître des cérémonies d'initiation dans le pays. Sana, tourmentée par la mort de son mari et par la disparition de son fils unique depuis des mois et des mois sans être initié, se sent plus blessée encore lorsqu'elle aperçoit au loin sur la place du village, les jeunes qui vont subir les épreuves d'initiation qui les font entrer dans le monde des adultes. Elle est si désespérée que le vieux Ta-Lamba n'arrive pas à la calmer ; et cela, même, lorsque l'on annonce l'arrivée du fils prodige Lamsa
SCENE I
LE VIEUX TA-LAMBA Toujours pas de nouvelles ? SANA (la veuve) Toujours rien, Ta-Lamba ; Non, rien, père Le seul fils que j'ai ! Oui le seul fils ; Le reverrai-je à jamais ? Moi, au seuil de la mort !
 
7
8
LE VIEUX TA-LAMBA
SANA
Et moi, A quel seuil suis-je ? Si toi, de la mort déjà tu parles ! Non ! Sana, ma fille Non ! Ne parle pas ainsi Car dans tes veines Encore coule le sang de la jeunesse, Le sang de la vie ; Tu rayonnes, Sana ! Ma fille, tu es éclatante
Mais, rayonner pour quoi faire ? Etre éclatante pourquoi ? Pour qui ? Mon mari est parti Et moi, ici seule, Par mon fils abandonnée, Que puis-je ? Où puis-je encore aller ? Que puis-je encore faire ? LE VIEUX TA-LAMBA
Devant toi, tu as encore la vie, Tu peux faire d'autres enfants
SANA
Ta-Lamba! Tu le sais ; Faire d'autres enfants veut dire créer une autre famille ; Créer une autre famille veut dire partir d'ici ; Comment abandonnerai-je cette famille, ce village ? Ne suis-je pas désormais le chef en l'absence de l'unique héritier qu'était mon fils? Comment oses-tu parler ainsi ? C'est comme si tu avais oublié les traditions ancestrales, Toi, aujourd'hui unique dépositaire ! Toi, le doyen, le maître des cérémonies, Désormais appelé à transmettre aux générations futures l'essence de nos richesses, de nos valeurs LE VIEUX TA-LAMBA Je te comprends ; Tu es de cette trempe, De ces générations Qu'on ne verra plus jamais : Avoir donné la parole, Et la garder jusqu'à la mort, Oui : y en aura-t-il,
 
9
10
Parmi ces jeunes que j'ai initiés, que demain encore j'initierai ? Parmi ces générations qui montent, Yen aura-t-il? Oui, y aura-t-il encore Ces curs, ces âmes qui se souviennent Qui vivent la vie d'avant la chute D'avant le départ du paradis Cette vie où voguent, immortels, les esprits de nos ancêtres ? Cette vie  (Temps de silence profondément méditatif).
SANA
La vie pour moi s'est arrêtée là ; Tout est fini Et à qui remettrai-je la pierre ancestrale ? Le crâne de la famille, le pilier qui, avec les autres, font la puissance du village ? Partir d'ici, partir, non Ta-Lamba Mieux vaut mourir, Et vivre avec les morts dans le royaume des morts, Que d'aller, de partir, Vivre avec les vivants L'enfer de la mort