LA DISEUSE DE MAL-ESPÉRANCE

De
Publié par

Inspirés du roman historique de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (1831), les personnages de cette pièce se déploient à l'intérieur d'un univers moderne qui pourrait être Cotonou ou ailleurs, dans d'autres villes africaines. Le style est fleuri, drôle, hyperbolique, mais ne tombe jamais dans le pastiche car il possède ses saveurs colorées, semble-t-il toutes africaines.
Publié le : lundi 1 janvier 2001
Lecture(s) : 265
EAN13 : 9782296199774
Nombre de pages : 89
Prix de location à la page : 0,0071€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

LA DISEUSE DE MAL-ESPÉRANCE

Collection Théâtre des 5 Continents dirigée par Maguy Albet et Kazem Shahryari

Dernières parutions

60 - Michel Ecoffard, Le petit œil. 61 - David Arribe, Amaya, Prénom: Carmen. 62 - Robert Poudérou, J'ai l'honneur...,2000. 63 - Jean-Marc Quillet, Rivages ou le Nô de l'imbécile, 2000. 64 - Dermot Bolger, La déploration d'Arthur Cleary, 2000. 65 - Emmanuel Genvrin, Séga Tremblad, 2000. 67 - Georges Thinès, Le Songe de Thucydide, 2000. 68 - Richard Brinsley Sheridan, Les rivaux, 2000. 69 - Nassur Attoumani, Interview d'un macchabée, 2000. 70 - René Bizac, Le prince de la pluie, 2001. 72 - Eric Sauray, Choucoune (série Horizons), 2001. 73 - Bernard Fripiat, Winston Churchill, 2001. 74 - Varoujan, À l'autre bout du pont, 2001. 75 - Natacha Diet et Laurent Maurel, Dange, 2001. 76 - Kazem Shahryari, Au revoir et bonjour Monsieur Brecht, Pâle comme la lune, 2001. 77 - Bhâsa, Vâsavadattâ vue en songe, 2001. 78 - Annie Corbier, La Reine d'Arles, 2001. 79 - Varoujan, Judith et Holopherne, 2001. 80 - Florent Couao-Zotti (coédition L'Harmattan/Ndzé), La diseuse de Mal-espérance, 2001. 81 - Alain Lefevre, Le Secret, 2001. 82 - Marie-Benoît Ployé, La lune sans barreaux, 2001. 83 - Carlo Goldoni (adapt. Claude des Presles), La Locandiera, 2001. 84 - Ali Badri, Ziba, l'oiseau des Quatre Sources, 2001.

Florent COUAO-ZOTTI

LA DISEUSE DE MAL-ESPÉRANCE

L'Harmattan

Du même auteur: Ce soleil où j'ai toujours soif (L'Harmattan), Théâtre des cinq continents, 1995; collection

Un enfant dans la gueffe (ACCT et HAHO), 1997; Notre pain de chaque nuit (Le serpent à plumes), 1998; L'odeur rancie du Brésil in Les chaînes de l'esclavage (Florent Massot), 1998; L 'homme dit fou et la mauvaise foi des hommes (Le serpent à plumes), 2000.

@L'Harmattan et Éditions NDZÉ 2001 ISBN: 2-7475-0578-2 Couverture:

Peinture originale de Marc Lapez: La diseuse, acrilique sur carton 36 cm x 26 cm. Maquette de Elimane Ched, supervisée par Marc Lapez.

Editions L'Harmattan,

2001

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Inc. 55, rue Saint-Jacques, Montréal Canada H2Y lK9 L'Harmattan, Italia s.r.I. Via Bava 37 10124 Torino L'Harmattan Hongrie (Qc)

À Gisèle H. À qui j'offre cette héroïne qui a tutoyé les étoiles sans avoir pu les embrasser.

PERSONNAGES

OULIMA: Peulh, chiromancienne. MODO: Homme à tout faire de la cathédrale Notre-Dame. CLODO: Clochard, son ami. L'ABBÉ: Curé de la Cathédrale Notre-Dame.
L'INSPECTEUR.

Inspirés du roman historique de Victor Hugo, Notre Dame de Paris (1831), ces personnages se déploient à l'intérieur d'un univers moderne qui pourrait être Cotonou ou ailleurs, dans d'au tres villes africaines.

SCÈNE I

Esplanade s'applique

d'une église. Modo, les mains crispées sur un balai, à sa tâche quotidienne. Descente progressive du jour.

MODO. Viendra-t-elle ce soir, Maître? L'ABBÉ. Elle viendra, Modo. MODO. Vous a-t-elle précisé la seconde, la minute, l' heure à laquelle ses pieds, ici, vont atterrir? L'ABBÉ. Elle viendra aussi vrai que je respire... Elle viendra, avant que le soleil ne rougeoie l' horizon. MODO. Je devine la grammaire de sa bouche. Avec ce sourire rafraîchissant, cette langue qui cache un potentiel de bonheur à prendre, ces lèvres qui vous sucrent de partout, ces dents qui... L'ABBÉ. Grand Dieu! Qui a donc pu te prêter une littérature aussi incongrue? Oublies-tu, Modo, que tu t'adresses à un prêtre, un homme de foi, un homme de Dieu, un saint? MODO. On s'entend à peine, Maître, quand on parle de cette femme-là. Il y a en elle une telle magie que la bouche la plus taciturne, se surprend, à son contact, à faire de la poésie.

L'ABBÉ. Ainsi, tu l'as vue sous de... sous des éclairages... avantageux.
MODO. Je l'ai simplement vue.

L'ABBÉ. Et d'où vient ce vertige qui t'accable sens et raison? Simple diarrhée de la bouche?
MODO. Le miracle de Dieu, Maître. Dieu qui confectionne des créatures instruites exprès, pour vous administrer des ivresses suaves.

L'ABBÉ. Il suffit, Modo! Je t'interdis de vicier ce lieu avec ce discours de-dessus-les-jupons. De quoi aurais-tu l'air, toi, Modo, homme animal, bossu, pansu, fessu, velu, tordu; toi, saillant de partout le corps, idiot à tes heures perdues, horrible comme un cauchemar? De quoi aurais-tu l'air, dis-je, toi qui traînes ton mal être au ras du sol, à macaquer auprès d'une femme au sommet de l'État, mère exemplaire, épouse fidèle?
MODO. Au... au sommet de l'État?

L'ABBÉ. Voilà une façon de s'étonner de ce dont on parle.
MODO. Au sommet de l'État, dites-vous, Maître?

L'ABBÉ. Ne compte pas sur moi pour t'esquisser des croquis là-dessus. N'avons-nous pas dans notre communauté une sœur que l'on vient de nommer ministre? Une sœur qui, pour soutenir notre église, nous a promis visite, à la tête d'une délégation gouvernementale? Tu oublies tout, pour ne retenir que ce qui rase les égouts, mon ami.

8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.