La fille du ministre

De
Publié par

Le personnage principal de cette pièce de théâtre est une jeune fille, Ngono, partisane du moindre effort, âpre à l'argent et usant de toutes les ruses pour parvenir à ses fins. Elle va même jusqu'à se faire passer pour "la fille du ministre". Mais derrière ce masque de menteuse invétérée se cache en fait, une jeune fille en manque d'amour.
Publié le : jeudi 1 mars 2012
Lecture(s) : 42
EAN13 : 9782296484269
Nombre de pages : 118
Prix de location à la page : 0,0076€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois







La fille du ministre



Anatole Minka







La fille du ministre

Pièce théâtrale en cinq actes




















































Nous savons qu'il reste dans ce livre des imperfections ;
nous prenons cependant l'option de le faire circuler, à petit tirage,
remerciant d'avance tous ceux qui nous aideront à le perfectionner
dans les tirages successifs.






© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-96470-9
EAN : 9782296964709










À ma chère épouse Cecilia

PERSONNAGES
NGONO Anna-Thérésia : Jeune fille de famille pauvre
sans formation. Elle est initiée très tôt à la prostitution. Elle
exerce le métier de bonne au moment où elle passe pour la
fille du ministre afin de devenir l’épouse du fils d’un riche.
Elle est âgée de 21 ans.
MANGA OBAM Valentin : Jeune homme de 22 ans de
moralité douteuse, boy-cuisinier. Il était autrefois le fiancé de
Ngono.
NDJEUTTI : Jeune homme de bonnes manières qui a
fait ses études aux États-Unis, fils du milliardaire Massa Jean.
Agé de 26 ans, il est le mari de Ngono.
KALLA : Ami et camarade de classe de Ndjeutti qui a fait
ses études en France. Fils d’un riche âgé de 26 ans, il est le
mari de Kaba.
KABA : Jeune femme de 28 ans au mauvais caractère,
prostituée de son état, elle est une amie et conseillère de
Ngono.
MASSA Jean : Homme d’affaires riche de 75 ans, père
de Ndjeutti, il était autrefois l’amant de Ngono.
NDJAKOU : Ancien combattant de 90 ans, père de
Massa Jean. Il prône une vieille philosophie villageoise.
PAGOU : Grand-père de Ngono âgé de 78 ans. Il est
maladif et contre la vie immorale de Ngono.
KOUMA Anna Thérésia : Grand-mère de Ngono dont
elle porte le prénom, ancienne femme dynamique âgée de 70
ans, elle est pour la stabilité et l’harmonie dans le foyer de
Ngono. ASSAMA : Jeune fille de même âge que Ngono. Elle est
malhonnête et orgueilleuse. Amie de Ngono.
MBARGA : Commissaire de police de 54 ans, père de
famille et chrétien. Il fait son travail dans la droiture.
MALAM : Sorcier malicieux de 50 ans.
GASPA : Jeune policier dévoué de 40 ans.
8 PROLOGUE
(C’est le jour du mariage à l’American hôtel. Deux
ouvriers arrangent la salle de cette manière : à la tribune les
mariés sont à gauche, le maire au milieu, les invités à droite.
Le maître de cérémonie est devant tout le monde du côté
des mariés. En travaillant, les deux ouvriers entament une
importante conversation).
er1 ouvrier: (air très sérieux) À cause de la pauvreté et de la
misère dues à la crise économique persistante dans bon
nombre de pays africains, l’escroquerie, le mensonge et le
faux s’installent de plus en plus dans les mœurs des
Africains.
e2 ouvrier : (affirmant les propos de son collègue) De nos jours,
presque tout Africain ment pour escroquer les autres ou
pour se servir d’eux, pourvu que son problème soit résolu.
Plus on sait mentir, mieux on s’en sort que ceux qui disent la
vérité.
er1 ouvrier : (secouant la tête) Dans les années 50 et 60, un
Africain exemplaire était celui qui ne volait pas, qui était
propre, bien habillé et surtout celui qui ne mentait pas.
Pendant cette période, lorsque le système social fonctionnait
encore, c’est le plus souvent le mérite ou l’effort de l’individu
qui le faisait progresser dans la vie et tout le monde, riche ou
pauvre avait la chance de réussir s’il n’était pas paresseux et
s’il était de bonne moralité.
e2 ouvrier : (enthousiaste) Aujourd’hui, cette situation
n’existe presque plus d’où les tricheries, la corruption, le
mensonge, le faux, etc., puisque tout le monde veut réussir
dans la vie et les moyens légaux sont presque inexistants.
er1 ouvrier : (sérieux) Dans la plupart des États africains
par exemple, lorsqu’un enfant fait le concours pour entrer
9 dans un lycée, collège ou centre de formation quelconque ses
parents paient le plus souvent les enseignants pour qu’il
passe ce concours ou qu’il passe l’examen pour aller d’une
classe à l’autre même s’il n’apprend pas.
e2 ouvrier : (riant) Pour trouver du travail, il faut le plus
souvent, soit corrompre les dirigeants de l’entreprise ou de
cette institution, soit être un membre de la famille d’un
dirigeant, soit user du faux ou utiliser les moyens peu
orthodoxes pour réussir.
er1 ouvrier : (sérieux) Aujourd’hui, les pauvres, les jeunes,
les femmes, les orphelins, les malades, etc., sont le plus
souvent les couches sociales les plus défavorisées dans ce
nouveau système social où la prostitution, la criminalité, le
banditisme, le vol, le mensonge et le chômage atteignent la
cote d’alerte.
e2 ouvrier : (secouant la tête) Aujourd’hui, plusieurs jeunes
gens des deux sexes ne se marient plus. Le jeune garçon en
chômage ou pauvre aura beaucoup de difficultés à entretenir
une femme s’il venait à se marier. La jeune fille pauvre a des
difficultés à trouver un mari si elle n’a pas de diplômes ou
une formation encore moins si elle ne travaille pas ; d’où le
taux élevé de chômage chez les jeunes en général et les filles
en particulier, la prostitution et l’homosexualité dans nos
villes et campagnes d’Afrique.
er1 ouvrier : (s’adressant au public) Dans ce "système social
multicolore" de la plupart de nos États africains, où il faut
faire usage du faux, de la tricherie, du mensonge, de la
corruption, etc., la réussite sociale est miroitante et
trompeuse. Elle nous semble proche mais pourtant très
éloignée surtout pour les couches sociales les plus
défavorisées.
e2 ouvrier : (sérieux) Il s’agit ici de Ngono, une fille d’une
famille pauvre qui passe pour la fille du ministre afin de
10 devenir l’épouse de Ndjeutti le fils du milliardaire Massa
Jean. (Les deux se mettent à rire).
er1 ouvrier : (s’adressant au public) Et vous ? Que faites-
vous dans la vie ? Êtes-vous différents de Ngono ?

11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.