La folle passion d'un médecin - La chance de Mia Latham (Harlequin Blanche)

De
Publié par

La folle passion d'un médecin, Kate Hardy

En tant qu'interne du Dr Rhys Martin, Katrina Gregory ne reconnaît que des qualités au talentueux médecin. Par ailleurs, la distance qu'il affiche, instaurant des rapports strictement professionnels entre eux, convient parfaitement à Katrina qui a bien retenu la leçon : sortir avec un confrère est le plus sûr moyen de se compliquer la vie et de rendre l'air irrespirable à l'hôpital. Mais pourra-t-elle ignorer longtemps cette petite flamme qu'elle avait cru éteinte en elle et que la présence de Rhys semble parfois raviver ?

La chance de Mia Latham, Fiona Lowe

Désireuse de fuir son ancienne vie, Mia Latham accepte un poste d'infirmière sur la petite île de Kirra, au large de l'Australie où elle fait bientôt la connaissance de Flynn Harrington, le médecin itinérant qui assure les consultations. Très vite, elle tombe sous le charme de cet homme séduisant qu'elle admire professionnellement, et l'attirance est réciproque. Comment, dès lors, refuser une aventure sans engagement avec Flynn ? Cela lui permettra peut-être d'oublier pendant un moment la menace qui plane au-dessus de sa tête...

Publié le : mercredi 15 avril 2009
Lecture(s) : 16
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782280272773
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1.

— Contente de te revoir parmi nous ! dit Lynne avec un large sourire. Alors, l’Italie, c’était comment ?

— Fabuleux…, répondit Katrina. Absolument parfait, à la fin septembre. C’est mon nouveau pays préféré… Pompéi est époustouflant. Et la grotte Bleue, magique. Et…

Elle s’interrompit et se mit à rire.

— Mais ce n’est pas ce que tu veux savoir, n’est-ce pas ? Allez, je ne te fais pas languir davantage… Oui, j’ai rapporté quelque chose : de délicieux biscuits italiens.

Elle balança un sac en plastique sous le nez de l’infirmière.

— La plus grosse boîte que j’ai trouvée !

— Super ! répondit Lynne en lui assenant une tape sur l’épaule. Rien de tel pour gonfler le moral des troupes. Mais je tenais vraiment à savoir si tes vacances s’étaient bien passées.

— Comment va Sadie ? demanda Katrina en se dirigeant vers la cuisine où elle déposa la boîte, bien en évidence, accompagnée d’un mot disant : « Régalez-vous, de la part de Kat. »

— Bien, mais tes histoires lui ont manqué… Elle ne cesse de demander quand revient « Doc-a-rina » !

— Oh, comme elle est mignonne… J’irai la voir avant de commencer la tournée des malades.

Sadie, une petite fille de deux ans, récemment opérée d’une luxation congénitale de la hanche, était sa préférée. Bien qu’elle fût immobilisée dans son petit lit, les jambes en traction, elle ne se plaignait jamais et accueillait toujours d’un sourire le personnel soignant.

Katrina enclencha le bouton de la bouilloire, puis porta la main à son front.

— Oh, j’allais oublier ! Le nouveau médecin consultant… Comment est-il ?

Il avait pris ses fonctions le lendemain de son départ en congés et elle n’était pas de service le jour où il était venu passer son entretien et visiter l’hôpital.

Lynne eut un hochement de tête approbateur.

— Fantastique. Et sa voix… De celles dont tu rêverais qu’elle te susurre des mots doux à l’oreille. Seulement…

— Seulement il est déjà pris, comme toi, depuis belle lurette ? dit Katrina, taquine.

— Personne n’arrive à en avoir le cœur net, mais je dirais que ce n’est pas si sûr. Il a un excellent contact avec les enfants, il est courtois et agréable avec les parents et le personnel, mais quant à le connaître vraiment… Il a refusé, d’un ton poli, mais sans appel, toutes les sorties entre collègues qui lui ont été proposées.

Katrina fronça les sourcils. L’attitude normale, de la part d’un nouveau médecin, aurait consisté à accepter toutes les occasions se présentant de faire plus ample connaissance avec sa nouvelle équipe.

— J’espère qu’il n’est pas de ces médecins qui passent le moins de temps possible ici et le maximum en consultation privée ?

— Bien au contraire ! Il ne compte pas ses heures. Il reste tard et si, à titre exceptionnel, il part tôt, tu peux être sûre qu’il téléphone ou repasse pour demander un résultat d’analyses ou d’examens.

Un drogué du travail, pensa Katrina. Du moment qu’il n’exigeait pas que tout le monde suive son exemple… Ce n’aurait pas été juste pour ceux de leurs collègues qui avaient de jeunes enfants.

— Et, dans le travail, comment se comporte-t-il ?

— Il est rapide, intuitif et… Tu vas pouvoir en juger par toi-même, acheva-t-elle avec un petit mouvement du menton. Bonjour, docteur Morgan.

— Rhys, corrigea le consultant en souriant.

Et quel sourire !

Lynne avait raison, songea Katrina. Rhys Morgan était extrêmement séduisant. Grand, avec des cheveux sombres et des yeux bleu vif — l’ensemble évoquant à l’évidence des racines celtiques. Et, avec un prénom comme Rhys, elle aurait été surprise de ne pas déceler ce petit accent gallois dans son élocution. Un petit accent gallois sexy en diable.

Et la sensualité de sa bouche…

Elle chassa ces pensées. Rhys Morgan était son nouveau collègue et elle ne sortait pas avec des collègues. Plus depuis Pete en tout cas. Elle ne commettrait pas deux fois la même erreur.

— Bonjour, Lynne, dit-il.

— Rhys, voici Katrina Gregory, notre interne de dernière année, annonça Lynne. Kat, Rhys Morgan, notre nouveau consultant.

— Bonjour, Rhys, dit Katrina en tendant la main. Enchantée.

Lorsqu’il s’en saisit, elle eut instantanément l’impression qu’une onde de choc la parcourait. Sensation qui, manifestement, devait être partagée à en juger par les yeux de Rhys qui s’étaient agrandis tandis qu’une expression de surprise se peignait sur ses traits. Puis il parut se reprendre et relâcha sa main en lui adressant un sourire courtois.

— Content de vous connaître, Katrina.

— Il nous reste dix minutes avant la tournée des malades, dit-elle. Voulez-vous un café ? L’eau est presque chaude.

— Volontiers, merci. Noir, sans sucre, s’il vous plaît.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.