LA GRANDE COUR

De
Publié par

Une salle des professeurs sert-elle vraiment à parler de « pédagogie » ? Pas toujours ! Car elle est un lieu comme un autre mais là, sur scène, bien sûr tout bascule ! Dans ce microcosme, la communication entre les personnages est surprenante, décalée et … dérape ! Car chacun, pétri de sa propre culture, évoque ses sujets et son mode de vie. Une comédie qui nous suggère d'aller de l'avant !
Publié le : mercredi 1 janvier 2003
Lecture(s) : 256
EAN13 : 9782296307377
Nombre de pages : 174
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Bettina Soutez

La grande cour

L'Harmattan

@

L'Hannattan,

2002

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Hannattan, Italia s.r.I. Via Bava 37 10124 Torino L'Hannattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-3549-5

Le décor Une salle des professeurs
Décor unique qui évoluera au f11de l'action grâce aux objets.

Une fenêtre au fond à gauche, entourée de casiers. Auprès de la fenêtre, une plante verte. Trois portes: - une à gauche qui, logiquement, conduit au couloir (accès aux classes, WC, machine à café) - une face à la scène sur laquelle brillent les mots: "direction" et "salle de réunion" - une au fond à droite sur laquelle est écrit: "salle
fumeurs"

.

Le long des murs: des casiers. .. beaucoup de casiers sur lm 80 de haut. Au milieu: des tables, des chaises et un fauteuil à roulettes. Devant, à portée de vue des spectateurs: un tableau blanc vierge et des tableaux en bois recevant les informations syndicales. A droite: une machine archaïque servant à ronéotyper des documents.

Les personnages (par ordre d'entrée en scène)

Les femmes Gertrude Raustache, la directrice, raide et sèche costume: sobriété tantôt noire, tantôt grise 40 ou 50 ans Laschlagne, déléguée syndicale, professeur d'histoire - géographie costume 10 acte: costume qui « flashe » personnage cinglant surnommé La Schlague
Annette Dugenou, professeur d'histoire

- géographie

costume 10 acte: très démodé allure très « coincée» au 1er acte 28 à 35 ans Danielle De la Porteflèche, professeur d'anglais costume: chemisier et cardigan BCBG, toujours les mêmes tout au long de la pièce Madame professeur costume: physique: Werther, d'allemand pantalon noir, cheveux noirs en brosse 30 ans, cassante 8

Alicia Mesabel, professeur d'espagnol costume: bon goût, élégance naturelle physique: belle, jeune Pamela Maîtresse, professeur de dessin costume 10 acte: carton à dessins sous le bras, jupe ample, colorée, bon marché, beaucoup de colifichets, grands sacs 28 - 35 ans attitude de midinette, très superficielle Sonia Balator, professeur d'éducation manuelle et technique
costume 1 0 acte: même type de costume que celui de

Pamela et des échantillons de tissu à la main Changement radical de costume et d'allure à l'acte III. 28 - 35 ans Ginette Tartas, professeur de grec et de latin costume: gris, étriqué, tricoté main, usé physique: cheveux gris, longs, retenus en chignon dans un filet. Madame professeur costume: physique: Fuse, de physique blouse blanche femme forte, molle, les yeux cernés.

9

et Madame Stissac, mère d'élève costume: discret, sage et passe-partout 40 ans, petite, timide

Les hommes Fabrondon, professeur de sciences naturelles 11°1 costume: costume trois pièces, élégance naturelle physique indifférent, portant beau: 30 à 50 ans rôle muet

T rufus,
professeur de mathématiques nOl costume: blouse blanche, avec en permanence du matériel pour les mathématiques sous le bras (règle, équerre, etc.) physique: 45 ans, grand et sec Franck, professeur de gymnastique costume: il apparaîtra toujours en jogging physique: grand, entregent de l'éternel dragueur Fred, professeur de gymnastique costume: lui aussi apparaîtra toujours en jogging physique: petit, même âge que Franck, son idole

10

Gérard Felbot, professeur de français qui a un goût horrible mais qui se croit irrésistible costume: endimanché, nœud papillon 35 ans ou plus physique: petit et chauve, un peu rond Monsieur Duflanc, l'inspecteur costume: fade, classique, passe-partout, des lunettes Tin Yon Lang, professeur de sciences naturelles n02 costume: costume deux pièces étriquées physique: asiatique, très discret Abounga, professeur de mathématiques n02 costume: costume deux pièces, superbe, blanc physique: africain, très grand, très gai, élégance naturelle

Nota Bene: certains rôles secondaires joués par les acteurs principaux.

peuvent

être

11

Après les trois coups, tandis que les spectateurs sont dans le noir, une sonnerie stridente retentit (celle que nous entendons dans les écoles) puis une voix « off» affirme: "TOUTE RESSEMBLANCE AVEC DES PERSONNES EXISTANT OU AYANT EXISTE EST TOTALEMENT

FORTUITE. "

Acte I

Acte

l scène 1

Gertrude Raustache entre, en provenance de la porte "direction", et écrit sur le tableau blanc, en prononçant à voix haute: "Prérantré des professeurs, réunion à 9 heure". Elle emporte les cendriers en salle fumeurs. Elle revient, Jette un regard circulaire et ressort par la porte
"direction ".

Laschlagne

entre en courant, des papiers

et des boîtes de tombent sur et punaise

punaises plein les bras. Certaines de cesfournitures le soL Elle va directement au panneau "Syndi~ats"

nerveusement une vingtaine de papiers. Elle en scotche même un sur la porte de la direction. Puis elle s'approprie quatre casiers, au fond à gauche, près de la fenêtre, à la bonne hauteur pour elle, à proximité de la seule fenêtre et de la plante verte. En
lisant le panneau de la directrice, elle dit:

L'orthographe! De mieux en mieux!
Annette, hésitante, se faisant toute petite, parlant d'une voix

mal affirmée

Bonjour, Mademoiselle

Laschlagne.

Laschlagne Mademoiselle Dugenou ! Moi, j'ai punaisé quelques revendications. Lisez-les. Moi, personnellement, je pense que je punaise pour vous tous!

Annette
Oui, merci beaucoup.

17

Elle se dirige vers le casier le plus éloigné de ceux choisis par Laschlagne, proche du devant de scène.

Je prends ce casier? Laschlagne, hargneuse Prenez ce que vous voulez! Chacun sa vie! Moi, j'en ai pris quatre. Moi, j'ai besoin de place avec mes activités syndicales! Annette Oui, toutes vos responsabilités. . .
Laschlagne, tout en rangeant son casier, en faisant tomber et

en ramassant des tas de boîtes de punaises

Il faut bien que quelqu'un, ici. . .
Danielle de La Porteflèche entre Hello, every body! Elle embrasse Annette avec effusion, d'un air protecteur. Laschlagne, apparemment méprisante, se détourne.

Annette Dugenou Bonjour, Madame De La Porteflèche. Danielle de La Porteflèche, la tenantpar les épaules Dites! Ma petite Annette! Alors, vos vacances ? Votre club de célibataires, géniâââl, non?
Annette Dugenou avec une toutepetite voix Ben, je dois dire. . .

18

Danielle de La Porteflèche, l'interrompant Dites? Alors? Le mari de vos rêves? Annette Dugenou C'est que. . . deplus enplus bas

Danielle
devenant

de La Porteflèche
soudain très snob

la lâchant subitement,

Dites, j'en parlais l'autre jour à mon époux, ce cher Jean-Grégoire: "Dites, darling, si vous me quittez, je vous remplacerai aussitôt grâce à ces clubs." N'est-ce pas, petite coquine, vous avez sûrement trouvé votre "poor Ionesome cow- b oy '" .
Annette Dugenou C'est-à-dire. . .

Danielle de La Porteflèche Ça grouille d'hommes ces coins-là, non? refait sa vie en un rien de temps, non?

Dites, on y

Annette Oh, c'est que, moi, je n'ai pas à la "refaire", mais à la "faire" .
Danielle de La Porteflèche (avec un accent déplorable)

Of course, my dear! Annette Et je cherche tout bêtement un mari gentil.

19

Danielle de La Porteflèche Mais là, des hommes, dans des clubs, dites, il y en a ÉNORMÉMENT, n'est-ce pas?
Annette Beaucoup de femmes aussi, heureusement, car j'avais parfois besoin de me reposer de ces hommes souvent insistants.

Danielle de La Porteflèche, deplus enplus curieuse Ah, oui ? Racontez-moi, ça va me faire mourrrrrir de rire ! Annette Dans ces clubs de vacances, les hommes voudraient toutes les filles à leurs pieds. Je les en trouvais même vulgaires! Danielle de La Porteflèche Oh, My Gad! Comme c'est excitant, tout de même! Des vacances consacrées à la galanterie, à la drague, quoi, disons-le franchement, quel rêve! Des lieux de. . . Annette Je veux surtout un mari doux et galant. Même gros et chauve, je l'accepterai. . . Danielle de La Porteflèche, trèsmaniérée Ne dites pas de bêtises! Tout de même, dites, cette fauve " a du vous c h anger d e ces am b lance
H
l'.

'

20

adolescents pubères que nous supportons à longueur d'année! Je dis toujours à Jean-Grégoire l'adolescence, quel calvaire!

Annette Oh, même innocents.

les

chahuteurs

sont

essentiellement

Elle prend un ton lYrique et dit d'une voix soudain plus forte:

Moi, j'aime l'innocence.
S on ton est redevenu doux et timide. . .I

Et à leur âge, on se moque de l'histoire et de la géographie. Laschlagne Annette Dugenou, vous portez déjà des œillères et vous finirez embourgeoisée. Pour moi, l'histoire-géo ouvre la porte à la politique et au syndicalisme! Notre mission: y conduire ces jeunes! Annette rit bêtement L'histoire-géo m'offre simplement. . .

un

gagne-pam,

tout

Laschlagne Moi, par exemple, moi, j'ai suivi, cet été, un colllllloque sur la lutte syndicale, et mes élèves le sauront. Danielle de La Porteftèche V ous trouverez bien le moyen de punaiser quelques petits embrigadements dans leurs classes!

21

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.