LA PIAZETTA DU CAFÉ

De
Publié par

La tradition du pastiche est une tradition ancienne qui consiste à contrefaire le style des maîtres dans une intention parodique, simplement pour le plaisir. Dans cette Piazetta du Café, l'auteur s'est plu à associer deux styles théâtraux qui sont apparemment opposés, la rigueur et la discipline du classicisme français et l'exubérance de la Commedia dell'arte. La visée satirique ne fait aucun doute. « Pâté ou pot-pourri », l'assemblage vise avant tout à divertir tout en mettant en scène les mœurs des personnages qui restent à jamais nos contemporains.
Publié le : mercredi 1 janvier 2003
Lecture(s) : 236
EAN13 : 9782296304475
Nombre de pages : 88
Prix de location à la page : 0,0056€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

LA PIAZETTA DU CAFE

Collection Théâtre des 5 Continents dirigée par Maguy Albet et Kazem Shahryari
Dernières parutions 79 -Varoujan, Judith et Holopherne, 2001. 80 - Florent Couao-Zotti (coédition L' Harmattan/Ndzé), La diseuse de Mal-espérance, 2001. 81 - Alain Lefevre, Le Secret, 2001. 82 - Marie-Benoît Ployé, La lune sans barreaux, 2001. 83 - Carlo Goldoni (adapt. Claude des Presles), La Locandiera, 2001. 84 - Ali Badri, Ziba, l'oiseau des Quatre Sources, 2001. 85 -Florent Couao-Zotti, La diseuse de mal-espérance, 2001. 86 - M. Arriz-Tamza, Le soupir du Maure (collection Horizons), 2001. 87 -Patrick Mons, Un strapontin pour la lune, 2001. 88 -Jean-Claude Villain, Labrys, 2001. 89 -Nazly Sadeghi, La sœur, 2001. 90 -Gwénaël de Boodt, Thésée aux îles ou l'utopie détroussée, 2001. 91 - Jean Baumgarten, Allergiefrançaise,2001. 92 - Mohamed Salmawy, La dernière danse de Salomé, 2001. 93 - Jean-Jacques Varoujan, La Voleuse d'histoires, 2001. 94 -Abdelhadi Said, Infarctus ou les mots décroisés, 2001. 95 - Gérard Astor, Des Siècles à Grenade, 2001. 96 - Bernard Yameogo, Tengembiiga ou le dernier rendez-vous, 2002. 97- Grégory Evrard, Un père, une mère, un fils: un mythe! Une histoire d'Œdipe,2002. 98 - François Martinez, Chava, 2002. 99 - Dermot Bolger, Prodige à Ballymun, 2002. 100 -Abdelhadi Saïd, Infarctus ou les mots décroisés, 2002. 101 - Oscar Mandel, L'Arc de Philoctète, 2002. 102 - André De Baecque, Je vous embrasse..., 2002. 102 bis - Carlotta Clerici, La mission, 2002. 103- Ebrahim Makki, Ainsi parlait Anatole France, 2002. 103bis - Victor Kathémo,L'empereur Hibou l'Ajfreucain, 2002.
104

-

Varoujan, Pour trois femmes (seules), 2002.

105 106 107 108 109 110

Julie VIREL, La Sarrazine, 2002. Vera FEYDER, Le mélampyre, 2002. Dominique CHANTE, Fausto et les Anges, 2002. Alain LEFEVRE, Le voyage en Egypte, 2002. Nordine MEGHASLI, Les perdants, 2002.
Georges BONNAUD, Marche avec le masque neutre, 2002.

-

111 -Robert POUDÉROU, Le ciel dans les bras, 2002. 112 -Georges BONNAUD, Marche avec le masque neutre, 2002.

Bernard JOLIBERT

LA PIAZETTA DU CAFE
P ASTICCIO

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

@ L'Harmattan,

2002

ISBN: 2-7475-3353-0

PERSONNAGES

Arlequin: Colombine: Pulcinella : Pantalon: Le Docteur: Sylvio : Sylvia: Célimène :

Serviteur de Pantalon et mari de Colombine, Cabaretière, fme mouche, Valet du Docteur, Riche commerçant, mûr, avare et jaloux, Vieux pédant, ami de Pantalon, Fils de Pantalon, amoureux de toutes les femmes,
Jeune et tendre épouse du Docteur, amante de Sylvio,

Fausse marquise vénitienne à l'affût de la fortune du sieur Pantalon et de bien d'autres, Jeune soldat, amant de Célimène petit, gros et bon vivant, Vieux soldat, amant de Célimène long, maigre et atrabilaire.

Matamore:

Tranchemontagne:

Un même acteur peut tenir plusieurs

rôles

ACTE I
SCENE I
Aube,. Arlequin et Pulcinella sont attablés à la terrasse du café, se chauffant aux premiers rayons du soleil

ARLEQUIN Profiter du soleil, du vin, se bien nourrir, Goûter comme il convient quelqu'honnête plaisir, Voilà des occasions de se garder dispos...

PULCINELLA Et de mieux supporter des maîtres le fardeau. ARLEQUIN Lorsque dans le gosier le vin coule et pétille, Plus langoureux, plus doux, plus brûlant qu'une fille, On se dit qu'il fait bon être cabaretier! PULCINELLA J'aime mieux du repos la tranquille amitié: Un rayon de soleil qui caresse ma peau Le reflet du matin dans la carafe d'eau, Voilà qui me convient... Peut-être qu'une amie?

ACTE I

5

ARLEQUIN La femme est notre mort! Veux-tu gâcher ta vie? Il se lève et s'empare du pichet auquel il dédie sa prière Nous te rendons, Seigneur, tout ce qui vient de toi: L'hommage humble et fervent de notre simple foi. Accepte, cher Pichet, mes lèvres en offrande Ainsi que le baiser de ma bouche gourmande! PULCINELLA
Ce breuvage a du corps, sa cuisse me convient, Mais la cuisse des filles est plus douce à la main. Les femmes sont charnues. . .

ARLEQUIN La vigne enchanteresse, Fidèle en amitié, capiteuse maîtresse, Elle réjouit la vue, le nez, l'esprit, l'oreille, Et pour nous échauffer n'eut jamais sa pareille!

PULCINELLA Certes, certes l'ami! Pourtant pour la beauté C'est la femme qui doit aisément l'emporter. Préférer le cruchon, c'est commettre un grand crime. Tu te trompes. .. ARLEQUIN
. . .N on pas! Ma conviction intime C'est que la femme sent la grogne et la chicane!

6

LA PIAZETT A DU CAFE Viens respirer la fleur de cette orphique arcane! PULCINELLA
De cette quoi, dis-tu ?

ARLEQUIN Sens! n'es-tu pas conquis? Sens, te dis-je, goujat!

PULCINELLA L'arôme en est exquis.

ARLEQUIN Respire ce velours, cette douceur! Compère, Ton nez est aussi nul que ton vocabulaire! Rien n'est plus savoureux, PULCINELLA Une femme est plus tendre!

ARLEQUIN Aussi pauvre de goût que stupide à entendre! Tu n'es qu'un animal! Tu ne mérites pas De te frotter la panse à ce breuvage-là!

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.