Le club des menteurs (Tome 3) - Une séduisante espionne

De
Publié par

« Ne pas perdre de vue James Cunnington. » Telle est la consigne du père de Philippa Atwater, capturé par les Français. Pourchassée par les sbires de Napoléon, Philippa profite d’une annonce pour se réfugier chez Cunnington. Déguisée en homme et rebaptisée Philip, elle devient le précepteur du garçon des rues dont il a fait son héritier. Très vite, elle se rend compte que James a des activités plutôt louches. C’est incontestablement un espion. Et il ne serait pas étranger à la disparition de son père. Comment le faire parler ? En usant de cette féminité qu’elle dissimule si soigneusement…
Publié le : mercredi 3 septembre 2014
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290078082
Nombre de pages : 353
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Une séduisante espionne
Du même auteur aux Éditions J’ai lu
Dans la collection Aventures et Passions
LE CLUB DES MENTEURS 1  Lespion de la couronne Nº 7583
2  Un imposteur à la cour Nº 7649 3  Une séduisante espionne Nº 8375 4  Une charmante espionne Nº 8479
CELESTE BRADLEY
L E C L U B D E S M E N T E U R S  3 Une séduisante espionne
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Indologic
Vous souhaitez être informé en avantpremière de nos programmes, nos coups de cœur ou encore de l’actualité de notre siteJ’ai lu pour elle?
Abonnezvous à notreNewsletteren vous connectant surwww.jailu.com
Retrouveznous également sur Facebook pour avoir des informations exclusives : www.facebook/jailu.pourelle
Titre original THE SPY Published by St. Martin’s Press Celeste Bradley, 2004 Pour la traduction française Èditions J’ai lu, 2007
À Bill pour les siècles des siècles, plus un jour
Merci à Monique Patterson et à la famille de St. Martin’s Press d’avoir cru aux Menteurs et en moi. Et merci aux femmes qui m’ont aidée : Darbi Gill, Robyn Holiday, Cheryl Lewallen, Joanne Markis, Jennifer Smith, Cindy et Alexis Tharp. Votre capacité à m’écouter pleurnicher est stupéfiante. Merci enfin, et toujours, à ma famille.
Le serment des Menteurs
L’habit ne fait pas le moine : déguisés en coupe-jarrets, en perce-bedaines, en fesse-mathieux, nous avons aban-donné amour, foyer et famille afin de nous battre pour le bien commun. Nous sommes les combattants de l’ombre.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.