Le Jugement secret

De
Publié par

Dans la nuit du 9 au 10 thermidor, l'Histoire bascule dans le drame. L'Hôtel de Ville, où Robespierre et ses partisans ont trouvé refuge après leur libération, est investi par les troupes de la Convention. Des coups de feu sont tirés dans la confusion. Blessé, Robespierre est amené au Comité de Salut Public. Après y avoir reçu quelques soins, il est transporté à la Conciergerie en attendant d'être exécuté avec ses compatriotes d'infortune. Son destin est tracé. Mais voilà que les choses prennent soudain un tour inattendu.
Publié le : lundi 1 novembre 2004
Lecture(s) : 245
EAN13 : 9782296374065
Nombre de pages : 119
Prix de location à la page : 0,0068€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

LE JUGEMENT SECRET
Drame historique en trois actes

Théâtre des 5 Continents Collection dirigée par Kazem Shahryari et Robert Pouderou
Déjà parus
156-Thérèse AOUAD BASBOUS, Attends Attends, 2004. 155-Gilles IKRELEF, U N, 2004. 154 - Kazem SHARRY AR!, Jean BOLGER, Départ et Arrivée, 2004. 153 - Gonzague Phélip, Les murs des cartes, 2004. 152 - Jean-Pierre PELAEZ, Polit'Circus, 2004. 151 - Jean LARRIAGA, La Nacelle, 2004. 150 - Alain-Kamal MARTIAL, Zakia Madi, La Chatouilleuse, 2004. 149 - Laurent CONTAMIN, Dédicace, 2004. 148 - Randal DOUC, Les hommes désertés, 2004. 147 - Alain-Kamal MARTIAL, La rupture de chair, 2004. 146 - Claude DES PRESLES, La dame de Coventry, 2004. 145 - Michel ECOFFARD, Commediante Tragediante, 2004. 144 - François BESSET, Parole gardée, 2004. 143 - Robert POUDEROU , Un pavé dans les nuages, 2004. 142 - Jean-Mac WEBER, Ce que vivent les loups, 2004 141 - Didier MERILHOU, Au seuil de l'éternité, 2004 140 - Marc TAMET, Morceaux de Sucre: corps et désaccords,2003 139 - KANG BECK LEE, Chaos et ordre dans un musée et Bijou et femme (Tome II), 2003 138 - KANG BECK LEE, Trois, L'oeuf et le Guetteur (Tome /),2003 137 - Oscar MANDEL, Le triomphe d'Agamemnon, 2003. 136 - Claude BROUSSOULOUX, Trilogie sécuritaire. Courtes pièces,2003. 135 - Olivier APERT, A la vie, à la nuit, 2003. 134 - V AROUJAN, A Plus, 2003. 133 - Hafedh DJEDIDI, Les sept grains du chapelet, 2003. 132 - Robert POUDEROU, La tranchée, 2003. 131 - Vijay TENDULKAR, Le don d'une fille, 2003. 130 - VISHÂKHADA TT A, Le ministre et la marque de l'anneau (Mudriiriikshasa),2003.

(QL'Harmattan, 2004 ISBN: 2-7475-7148-3 EAN : 9782747571487

PAULE BECQUAERT

LE JUGEMENT

SECRET

Drame historique en trois actes

L'Harmattan 5-7~ruede I~ÉcoJePolytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Kossuth L. u. 14-] 6 1053 Budapest

HONGRIE

L'Harmattan ltalia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

Du même auteur Troubles. Les naufragés de thermidor an II-an III.

« Le seul tourment du juste, à son heure dernière Et le seul dont alors je serai déchiré C'est de voir, en mourant, la pâle et sombre envie Distiller sur mon front l'opprobre et l'infamie, De mourir pour le peuple et d'en être abhorré. » Maximilien Robespierre.

Préface Les pièces mettant en scène Robespierre au théâtre sont nombreuses*. La raison de ce succès est simple. Tous les éléments sont réunis pour faire de l'Incorruptible un personnage hors du commun. Le jeune avocat d'Arras devenu député de la Constituante, puis de la Convention, a de quoi séduire: une carrière publique courte (cinq ans), un nom intimement lié à la mort de Louis XVI, une ascension fulgurante dans un paysage politique dominé par la terreur, une présence quasi quotidienne à la tribune, une chute dramatique. L'histoire de Robespierre est celle d'un destin qui s'accomplit dans la tragédie; c'est pourquoi elle ne peut, dans sa portée universelle, que captiver les imaginations. Alors, une pièce de plus sur la vie d'un personnage controversé, tantôt décrié, tantôt encensé? Pas exactement. Il s'agit plutôt d'une fiction nourrie par les incessantes références du tribun à l'Antiquité. En effet, dans la plupart des discours de Maximilien Robespierre on retrouve en filigrane les grandes figures grecques et latines, les exemples à suivre ou au contraire à ne pas imiter. L'enseignement donné dans les établissements scolaires de l'époque, Louis le Grand en particulier, a joué un rôle déterminant puisqu'il repose sur une culture classique. On y étudie les Lettres, les Humanités et les langues anciennes. Robespierre, comme beaucoup de ses contemporains, a été imprégné de culture classique. Est-il plus romain que grec?
* TIn'est, pour s'en convaincre, que de parcourir les textes réunis par Patrick Berthier dans son Robespierre saisi par le théâtre.

7

Peu importe; chez lui les deux modèles sont souvent juxtaposés, pour ne pas dire étroitement imbriqués. Il a une connaissance solide de ce lointain passé qui incarne l'idéal politique dans une sorte d'âge d'or dont on ne garde volontairement que l'aspect positif. L'Antiquité, période révolue, revêt un caractère d'achèvement que l'on peut traduire comme la représentation d'un état de perfection. A ce titre, elle exerce sur l'esprit une fascination qui ne s'est jamais démentie. Elle apparaît neuve, dénuée de toute hypocrisie, de toute déformatiol\ de toute perversion. C'est dans ce sens qu'elle peut être prise en compte dans un contexte où le régime monarchique symbolise l'erreur, la trahison ou la compromission. Le renvoi à l'Antiquité est révélateur d'une recherche de pureté. C'est la pierre angulaire qui scelle à la fois la vertu, la morale et la grandeur de l'homme. Pour Robespierre, elle peut aider ce dernier en proposant à sa réflexion un exemple à suivre car elle éclipse la médiocrité en affmnant la supériorité de la morale. Loin d'être un vague catalogue de figures de style qui masquerait un recul ou une fuite et dans lequel Robespierre piocherait çà et là au hasard de ses souvenirs, cette période lui permet d'anticiper les épreuves, de les affronter et de les surmonter. Au-delà des simples apparences il réussit à établir un pont entre le passé et un présent où il est sans cesse bousculé, chahuté, blessé dans les idées qui lui tiennent le plus à cœur. Cela l'aide à se resituer, à croire en une fraternité, ce qui est sa façon de lutter contre les désillusions et le découragement. Ce faisant, il est solidaire des générations qui se sont attachées à défendre la dignité de l'homme et il apparaît, dans cette optique, 8

comme l'héritier de la pensée antique, même s'il est conscient de ses limites et même s'il est influencé par la pensée philosophique de Jean-Jacques Rousseau, par Mably et Locke. L'idée d'écrire cette pièce m'est venue en lisant la réponse que Cambacérès fit un jour à Napoléon: « Sire, cela a été un procès jugé, mais non plaidé. » Cette phrase ne trouve-t-elle pas un dramatique écho dans cette exclamation que Robespierre lança le 8 thermidor: « Les lâches! ils voulaient donc me faire descendre au tombeau avec ignominie! Et je n'aurais laissé sur terre que la mémoire d'un tyran! » Ici, il faut s'arrêter un moment. La plupart des pièces datent de l'après thermidor, Robespierre n'ayant guère été mis en scène avant sa chute. Par contre, après sa mort, les thermidoriens s'en emparèrent avec avidité, de sorte qu'il finit par représenter la Révolution. Pas de Révolution sans Robespierre! Le cri de révolte lâché par un homme au désespoir qui veillait scrupuleusement à sa réputation et se voulait un modèle pour les «honnêtes gens », m'a inspiré le sujet. L'action se déroule sur une nuit, la nuit du 9 au 10 thermidor. L'assaut a été donné par les troupes de Barras. Augustin-Bon Robespierre s'est jeté par la fenêtre, Lebas s'est suicidé, les autres ont été arrêtés. Privés de défense par la loi même du 22 prairial, ils attendent leur exécution. Le cadre, quant à lui, varie en fonction des époques historiques: la caverne, en relation avec le mythe de Platon; le Sénat, témoin de l'assassinat de César; un catacombe pour la période chrétienne. 9

Les acteurs représentent des Grecs, des Romains, des chrétiens, des révolutionnaires. Le thème principal tient en peu de mots. Comment des hommes que Robespierre invoque constamment dans ses discours auraient-ils réagi face à lui? Dès lors on ne s'étonnera pas du procédé employé, lequel consiste, dans ce Jugement secret, à opposer au héros des arguments propres à chacun des groupes concernés, à savoir le théâtre, la démocratie et les réformes pour les Grecs, la dictature pour les Romains et l'Etre Suprême pour les Chrétiens. Robespierre devant se défendre face à des juges apparaîtra à certains comme le descendant direct du malheureux Oedipe, tuant à son tour son père - le roi Louis XVI - et épousant sa mère la république - ou comme le successeur de César, n'ayant pas réussi, tel Sylla, à se retirer ou encore comme la lointaine réplique du «fils de Marie» avec lequel on relèvera au passage l'étrange parallèle des situations: atelier de menuiserie, comité réduit à 12 membres après la démission de Thuriot, acceptation de son sort. .. Un Robespierre cependant quelque peu différent de ses prédécesseurs, à la fois passionné, soumis aux lois, entièrement tourné vers le renoncement. Un être qui ne fut ni grand prêtre, ni buveur de sang, ni prophète, mais simplement un homme pris dans l'engrenage infernal d'un bouleversement inhumain.

10

Personnages Maximilien Robespierre: 36 ans, Conventionnel, membre du Comité de Salut Public. Augustin-Bon: son frère Antoine Saint-Just: Conventionnel Philippe Lebas : représentant en mission Georges Couthon: Conventionnel, ami de Robespierre Des citoyens. Les Grecs. Solon: homme politique athénien Agis: roi de Sparte Socrate: philosophe Homère et Aristophane: poètes Thémistocle: homme d'état athénien Ariane: une jeune fille Les Romains. Brutus: homme politique Fabricius Luscinus : consul Sylla: dictateur Antonia: une jeune fille Les chrétiens. Un homme d'âge mûr Juses, un jeune homme Blandine: une jeune fille

Il

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.