Le Nègre

De
Publié par

Suspendue entre le mélodrame et la tragédie romantique, l'intrigue du Nègre qui se consomme dans le huis clos de la vie conjugale et dans le pathétique du secret des bienséances, reprend le thème de la jeune maîtresse Emilie vouée au silence et au sacrifice et du jeune aspirant George dont l'amour ne connaît pas de réciprocité. Horace St Aubin, pseudonyme du jeune Balzac, met en scène un homme noir vivant les tourments de l'amour dans une société blanche.
Publié le : mardi 1 novembre 2011
Lecture(s) : 8
EAN13 : 9782296473140
Nombre de pages : 164
Prix de location à la page : 0,0090€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
LE NÈGRE
COLLECTIONAUTREMENT MÊMES conçue et dirigée par Roger Little Professeur émérite de Trinity College Dublin, Chevalier dans lordre national du mérite, Prix de lAcadémie française, Grand Prix de la Francophonie en Irlande etc. Cette collection présente en réédition des textes introuvables en dehors des bibliothèques spécialisées, tombés dans le domaine public et qui traitent, dans des écrits de tous genres normalement rédigés par un écrivain blanc, des Noirs ou, plus généralement, de lAutre. Exceptionnellement, avec le gracieux accord des ayants droit, elle accueille des textes protégés par copyright, voire inédits. Des textes étrangers traduits en français ne sont évidemment pas exclus. Il sagit donc de mettre à la disposition du public un volet plutôt négligé du discours postcolonial (au sens large de ce terme : celui qui recouvre la période depuis linstallation des établisse-ments doutre-mer). Le choix des textes se fait dabord selon les qualités intrinsèques et historiques de louvrage, mais tient compte aussi de limportance à lui accorder dans la perspective contem-poraine. Chaque volume est présenté par un spécialiste qui, tout en privilégiant une optique libérale, met en valeur lintérêt historique, sociologique, psychologique et littéraire du texte. « Tout se passe dedans, les autres, cest notre dedans extérieur, les autres, cest la prolongation de notre intérieur.» Sony Labou TansiTitres parus et en préparation : voir enn de volume
Honoré de Balzac sous le pseudonyme dHorace St Aubin
LE NÈGRE
Présentation de Sarah Davies Cordova et Antoinette Sol
LHARMATTAN
En couverture : détail du « Pardon de lesclave » de Louis Pierre Spindler (1800-1889), huile sur toile, vers 1830. Musée dAquitaine © Mairie de Bordeaux ; photo J.-M. Arnaud
Feuillets du Ms Lov 155, Le NègredHonoré de Balzac © Clichés Bibliothèque de lInstitut de France
© LHarmattan, 2011 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56096-3 EAN : 9782296560963
INTRODUCTION par Sarah Davies Cordova et Antoinette Sol
Des mêmes auteurs En collaboration : Le Mulâtre, par Aurore Cloteaux (pseudonyme dHonoré de Balzac et A. Lepoitevin de lÉgreville), coll. Autrement Mêmes 51, Paris, LHarmattan, 2009 Sarah Davies Cordova : Paris Dances : Textual Choreographies in the Nineteenth-Century French Novel, International Scholars Publi-, San Francisco cations (Rowman and Littlefield), 1999 « Traduire la reine Pokou : fidélité ou trahison ? », inTranslation in French and Francophone Literature and Film, éd. James Day,French Literature Studies,XXXVI, Amsterdam, Rodopi, 2009, p. 131-145 « La Métropole hospitalière ? Une interrogation à partir deLa Deuxième Mort de Toussaint LouvertureFabienne Pasquet », de Du nègre Bambara au Négropolitain : les littératures africaines en contexte transculturel, éd. D. K. Wa Kabwe-Segatti & P. Halen,Collections Littérature des mondes contemporains, série «Afriques» 4, Univer-sité Paul Verlaine-Metz, 2009, p. 117-134 « Raisonner ou résonner ?Expressions de l’Histoire et je(ux) de la mémoire dans les récits féminins haïtiens contemporains », Interculturel Francophonies [Lecce], 12 :: inter-Le roman haïtien textualité, parentés, affinités, éd. Yves Chemla et Alessandro Costantini (nov.-déc. 2007), p. 123-140 Antoinette Sol : Textual Promiscuities : Eighteenth-Century Critical Rewriting, Lewisburg, Bucknell University Press/Londres, Associated University Presses, , 2002 « Un Blues d’amour :Aime comme Musique ou Mourir d’aimerde Nicole Cage-Florentiny »,Nouvelles études francophones, 26, 2 (2011), à paraître « Histoire(s) et traumatisme(s): L’infanticide dans le roman féminin antillais »,French Review, 81, 5 (April 2008), p. 86-106 « Genre et historiographie. Quelques réflexions sur Élisabeth-Charlotte-Pauline de Meulan Guizot : romancière, journaliste et historienne (1773-1827) », inHistoire d’historiennes, éd. Nicole Pellegrin, Saint-Étienne,Presses de l’Université de Saint-Étienne, 2006, p. 265-283
INTRODUCTIONLe 24 janvier 1823, Horace St Aubin reçoit chez lui cette missive de la part du secrétaire général du Théâtre de la Gaîté, Monsieur H. Levesque : Théâtre de la Gaîté  Paris, le 24 janvier 1823 Note du Comité sur Le Nègre Mélodrame en 3 actes par M. Horace St Aubin. Le Comité de lecture a longtemps hésité avant de prononcer sur ce mélodrame ; si, dune part, il y trouvait de grands défauts tels que de graves inconvenances, des scènes mal liées, une situation peu dramatique (celle du mari) un style trop souvent e prétentieux et un 3 acte bien faible, de lautre, il y remarquait un caractère bizarre, tracé avec vigueur, des mots de scène fort heureux et souvent beaucoup de chaleur et de verve ; mais après de mûres réflexions, il a pensé que la donnée était trop hasardée, trop dangereuse même pour quil lui fût possible daccepter ce mélodrame et il sest décidé à le refuser en regrettant sincèrement que lauteur nait pas employé sur un meilleur fond, le talent quil a montré dans la composition de cet ouvrage. Telle est, Monsieur, la note que le Comité me charge de vous transmettre. Recevez, je vous prie, lassurance de ma considération, H. Levesque al Secrétaire G Devant ce refus du comité de lecture, on ne peut quimaginer la déception du jeune auteur qui, en créant ce mélodrame en trois actes intituléLe Nègre, a eu recours au
vii
nom de plume Horace St Aubin et qui nétait nul autre que le futur Honoré de Balzac. En effet, la genèse duNègredénonce lidentité du signataire du manuscrit que Laure, lasœur de Balzac, conrmera lors du regroupement des œuvres de jeunesse de lauteur de laComédie humaine.
viii
Lettre de refus du secrétaire général, M. H. Levesque, à Horace St Aubin Comment le mélodrame duNègre a-t-il pu déranger ce comité de lecture au point qutropil refuse cette intrigue «
ix
hasardée », et « trop dangereuse », peut-être pas à tort puisque Balzac venait de voir sonVicaire des Ardennessaisi le 9 décembre 1822 pour outrage auxmœurset à la religion ? Le Nègreen scène un triangle amoureux composé d met un couple, Monsieur et Madame de Gerval, et de leur intendant GeorgeNègre du titre le  qui conçoit une passion irrépressible pour la femme de son maître. Lors de labsence prolongée de Monsieur de Gerval, George décide davouer à Émilie son amour avant de se suicider. Quand Émilie refuse dentendre sa déclaration, son désir devient violent. Il se sent frustré, et jure de se venger dun seul coup de sa maîtresse et de son rival Gerval. La soif de vengeance anime dorénavant l: laction de la pièce amant rebuté attisera la jalousie du mari qui cherchera à se venger à son tour de lindélité « présumée » de sa femme. Cette vengeance illégitime sera masquée par loutrage « légitime » du mari. Un deuxième triangle vient doubler le premier avec comme actants, Claire, la sœur cadette de Mme de Gerval, qui subit les conséquences de son amour interdit pour Manfred, le marquis de St. Yves. Limbrication des deux histoires cause le quiproquo qui lie le sort des deux sœurs et mène ainsi la double intrigue du mélodrame. Cherchant à sauvegarder la réputation de sa sœur qui a donné naissance à un enfant illégitime, Émilie se compromet et risque la perte de la sienne, car Gerval est conduit par George à croire que lenfant est en fait celui de sa femme qui, il sen persuade, a dû le porter à terme pendant son absence. Le mystère de lidentité de ce nourrisson aiguille et malmène Gerval qui, justement, na plus reçu de lettres dÉmilie depuis trois mois, ce qui concorde exactement avec la date de naissance de cet enfant. Les deuxls conducteurs sentre-croisent si bien quÉmilie ne peut répondre aux questions pressantes de son mari, aux yeux de qui répondre ou ne rien dire entraînerait sa compromission et le déshonneur de sa sœur. Le nœud de laction se resserre autour de lattente du retour de Manfred et
x
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.