Le sujet dans le théâtre contemporain

De
Publié par

Ce livre propose d'éclairer le sujet contemporain par le théâtre. Prenant en compte une trajectoire esthétique de cet art avec les moments majeurs des ruptures qui ont eu lieu, le livre parcourt les déconstructions successives ayant mené le théâtre à donner une figure au sujet contemporain d'une façon inédite. De la position récurrente d'immobilité et d'attente du personnage contemporain en passant par celles de la quête d'identité, de la post-identité, de la contestation, du quotidien, la perte des repères du sujet reste prépondérante.
Publié le : jeudi 1 mars 2007
Lecture(s) : 361
EAN13 : 9782296167742
Nombre de pages : 240
Prix de location à la page : 0,0118€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Le sujet dans le théâtrecontemporain
© L'HARMATTAN, 2007 5-7, rue del'École-Polytechnique; 75005Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN :978-2-296-02797-8 EAN :9782296027978
Serge BONNEVIE
Lesujet danslethéâtre contemporain
L'Harmattan
ARTS, TRANSVERSALITE, EDUCATION
Collection dirigée par Gilles Boudinet
Cette collectionprésente, dans uneperspective interdisciplinaire, desouvrages quiproposent uneréflexionsurles artsetles pratiquesesttiquesentermesde médiation culturelle etdéducation. Elles’adresse auxétudiants, chercheurset universitaires impliqués parcethème, ainsiqu’auxenseignantsetintervenants concers parles réflexions surles pratiquesde lartdansles champsde léducation etde lanimation.
Dernières parutions:
LEMONCHOIS, M.Pour une éducation esttique. Discernementetformation de lasensibilité,2003. SOULAS, B.Art,Musique,Ecole.Discernementet esttique,2002. HARTER, J.-L.LeJeu.Essai de déstructuration,2002. BOUDINET, G.Pratiques tag.Verslaproposition d’une «transe-culture »,2001.
SOMMAIRE LE RIDEAU SE LEVE… ............................................................ 9
I. REPERES THEMATIQUES: LES QUESTIONSDELA REPRESENTATION THEATRALE ...........................................15 LETHEATRE ET LAPROBLEMATIQUE DU SUJET..........15 LETHEATRE:UNDIALOGUE AVECL’ALTÉRITÉ.............. 24 II.QUANDLETHEATREREPRÉSENTAIT UNAUTRE...............31 EME DEL'ANTIQUITE AUDRAMEROMANTIQUE DUXIXSIECLE: DANS QUELLES SCENES SESITUELESUJET REPRESENTE?.... 31 LES HOMMES ET LES DIEUX..................................................... 33 LE RELIGIEUX ET LA FARCE..................................................... 35 DE LA FABLE AU JEU..............................................................40 LE REGARD DUROI................................................................49 LE MIROIR DE L'INDIVIDU.......................................................57 DE LA VIOLENCE AU DESENCHANTEMENT................................ 66 BILAN DU PARCOURS..............................................................80 III.LETHEATRE CONTEMPORAIN................................... 85 COMMENTANALYSER LETHEATRE CONTEMPORAIN?........... 85 LAMISE ENCRISE DELA FORME DRAMATIQUE:LETOURNANT DESANNEES1880-1910............................................................ 91 LETHEATRE ET LINFLUENCE DELAMISE EN SCENE............. 99 LES REPRESENTATIONSDU SUJETDANS LE THEATRE CONTEMPORAIN.......................................... 105 LESUJET DE LIMMOBILITE...................................................105 LE SUJET EN QUETE DIDENTITE........................................... 114 LE SUJET POST-IDENTITAIRE................................................. 118 LE SUJET EPIQUE................................................................. 127 LE SUJET DE LATTENTE....................................................... 134 LE SUJET DE LACONTESTATIONET DE LA DECONSTRUCTION DES CONVENTIONS THEATRALES................................................... 139 LESUJET DU QUOTIDIEN...................................................... 155 LE SUJET DE LIDENTITEECLATEE......................................... 163 LESUJET DE LA DEMANDE A LAUTRE.................................... 171 BILANDU PARCOURS............................................................. 180 LERIDEAU SE FERME.................................................... 187 ANNEXES................................................................................ 197
7
REFLEXIONSAPARTIRDUCONCEPTDEREPRESENTATION(3) ............................................................................................... 197 LESENSESTHETIQUE DELAREPRESENTATION.................... 197 ANNEXE(4)............................................................................ 212 REFLEXIONS SUR LAREPRESENTATION THEATRALE........... 212 ANNEXE(5)............................................................................ 221 LES PREMIERES ORIENTATIONSESTHETIQUESDU THEATRE221 BIBLIOGRAPHIE...................................................................231
8
LE RIDEAU SE LEVE
Je suisdansle noirlui, là-bas,seulsur scène, presque invisible, immobile, enfile desmots… Pourécrire ce livre, jesuis parti d’une expérience théâtrale, de cesupportessentielqu’estleregard du spectateurface à lareprésentation artistiquepour penserle monde.Jairessenti lorsde cette représentationun bouleversementesttique majeur avecMelancholia” unepièceréalisée àpartirdu roman deJ.Fosse.Il mestapparu que cette création scénique était révélatrice de l'identité nouvelle du sujet contemporain.Celarévélait unparadoxe, celui d'une représentationqui avaitatteint un degré dabstraction presque absolue dujeuetde laparole.Lapièce était un montage detextesévoquantlavie d’unpeintre e norvégien de la fin duXIXsiècle,LarsHertervig, symbole de l'individudans son impossible communication avec le monde, et qui ne cesse de dire, sousla forme d'un monologue intérieur:je n'ai nulle 1 partoùaller…il fallaitbienque je m'en aille… ". Lidéeque je me faisaisde lareprésentationthéâtrale a
1 J. Fosse,MelancholiaI, Paris,Ed. P.O.L. 1998. 9
été bouleversée àplusieursniveaux: la notion de représentation, de lesttiquethéâtrale, de lhistoire mise enscène(montrable), du personnage, de lacteur, dumouvementdanslespace, de laparole, dudécor, de léclairage, du rapport scène-salle.Enquoi consistait cetteremise enquestion?Nevient-onpasau théâtre pourtercerassemblement qui lie lindividuà la cité, pour retrouvercesentimentdu vivre-ensemble?J'étais plongé dans unequasi-obscuritétoutaulong de la pièce, lascène étantfaiblementéclairéepar un écran, et, de ce fait, je nepouvais voir que lombre de l'acteur toutaulong de cettereprésentation.Celui-cirestait presque immobile, ilparlaitlentement, d’unton monocorde, et sesmotsétaient parfoisinaudibles. Aucune actionvéritable, même les parolesne permettaient pasdesupposerlavancementd’une actionquelconque.Cequi étaitexposé était l'irreprésentable, linnommable de lapersonne humaine(que je metsenrelationparla métaphore au roman dumême nom de S.Beckett,symbole de l'individunepouvant se définir uneplace dansle monde).Lepersonnage incarnait unsujetenperte de repèresdontla conscience altérée l'empêchaitdese situerdansla cité.
Enquoi cespectacle était-ilrévélateurdu sujet contemporain?Lerécitneprésentait plus une histoire maisdesfragmentsdephrases, misesboutà bout,sans cohérence évidente, nousdécrivant unsujet morcelé,sans “ structure,sans “but ”,égaré dans un mondevide desens.En l'absence derécit linéaire, de dialogue, depersonnage, daction etde situation dramatique, nousétionsdonc à lécoute de fragmentsdeparolesdisloquéeset répétitivesdans une quasi-obscurité.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.