//img.uscri.be/pth/d715afbaa0cf31dfc4310cd471a07428a67f2a68
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le visiteur du crépuscule

De
74 pages
Exclusivité e-book !

Stupéfaite, Savannah observe l’inconnu qui s’éloigne lentement d’elle. Comment un homme aussi séduisant a-t-il pu l’aborder, elle, une scientifique solitaire, entièrement dévouée à ses recherches sur l’étoile de la Nativité ? A moins que ce ne soient justement ces recherches qui l’intéressent… et le secret qui se cache derrière l’étoile de Bethléem.
Voir plus Voir moins

1

L’odeur de la terre se mêlait à celles de la neige et des pins, offrant à ses sens aiguisés une véritable palette de fragrances évocatrices. Elles éveillaient en lui une impression indicible, un mélange de bonheur et de mélancolie.

Un flot de souvenirs l’envahit.

Mais il n’avait pas franchi les abîmes insondables de l’espace et du temps pour s’abandonner à une telle rêverie. Il était chargé d’une mission de la plus haute importance et se devait de la mener à bien. S’arrachant à contrecœur aux beautés de la nature qui l’entourait, il se concentra donc sur sa cible. Force était de reconnaître qu’elle ne ressemblait pas du tout à ce qu’il avait pu imaginer.

Lorsqu’on lui avait parlé d’une astronome spécialisée dans l’histoire du cosmos et la datation des étoiles, il s’était représenté une femme d’âge mûr aux cheveux grisonnants, portant tailleur, lunettes en écaille et chignon strict.

Or Savannah Clark ne correspondait pas à cette description. Il avait tout d’abord été très surpris par sa jeunesse : elle ne devait pas avoir plus de trente ou trente-cinq ans. Ses longs cheveux blonds et ses yeux d’un bleu très clair renforçaient cette impression juvénile.

Sa silhouette mince et élancée lui donnait une apparence fragile, presque éthérée, et il était difficile de croire qu’une femme d’aspect aussi inoffensif puisse présenter un tel danger pour les siens.

Et, pourtant, les découvertes qu’elle avait été sur le point de publier au terme de plusieurs années de recherche risquaient de bouleverser à jamais leurs mondes respectifs.

Ils auraient probablement dû envoyer quelqu’un plus tôt mais personne ne paraissait avoir pris la menace au sérieux. Après tout, Savannah n’était pas la première à relever ce défi. Nombre d’astronomes s’étaient intéressés au même problème sans parvenir au moindre résultat probant. Il ne pouvait donc se laisser influencer par l’apparence inoffensive de cette femme. De toute évidence, elle était dotée d’une intelligence hors du commun et il aurait été aussi stupide que dangereux de la sous-estimer.

Ce soir-là, elle portait un long manteau dont la couleur rouge tranchait avec le sol recouvert de neige. Le rouge était une couleur que les mortels associaient généralement à Noël, celle que portait le personnage mythique qui incarnait désormais cette fête. Mais il savait que cette teinte possédait également une vibration très particulière, indissociable d’une certaine violence. C’était la couleur du sang, celle des muletas que l’on agitait devant les taureaux furieux dans les arènes espagnoles, celle des flammes aussi…

Il se demanda s’il fallait y voir un mauvais présage mais écarta aussitôt cette idée. Il s’agissait après tout d’une mission de routine, comme il en avait déjà accompli des centaines auparavant.

Evidemment, cela faisait plus d’un siècle qu’il s’était tenu à l’écart de la Terre et de l’humanité et il manquait quelque peu de repères. A vrai dire, il n’aurait jamais pu imaginer que le monde puisse connaître de tels bouleversements en si peu de temps. Etait-ce à cause de cette accélération des techniques et des connaissances que ceux d’en haut devenaient si nerveux ? Etait-ce pour cela qu’ils l’avaient arraché à sa réclusion volontaire ?

Savannah s’avança parmi les sapins qui étaient alignés les uns à côté des autres, attendant d’être emportés et décorés pour les fêtes. Elle paraissait prendre le choix de son arbre de Noël très au sérieux et observait attentivement chaque spécimen avant de poursuivre son chemin.

Il se demanda quels critères pouvaient bien présider à cette impitoyable sélection. La forme de l’arbre ? Sa couleur ? Son odeur ? C’était une question qu’il ne s’était jamais vraiment posée.

Peut-être aurait-il mieux fait d’étudier un peu plus attentivement les us et coutumes de ce début de XXI e siècle. Car il était crucial d’agir avec discrétion dans un monde où les informations voyageaient à la vitesse de l’éclair.

L’une des missions auxquelles il avait été affecté avait eu trait à un autre astronome, un certain Johannes Kepler. Ce dernier avait bien failli révéler au monde un certain nombre de vérités dommageables et il avait été dépêché en urgence pour le faire taire. L’affaire avait été délicate et avait nécessité beaucoup d’astuce et de diplomatie de sa part. En revanche, il n’avait eu aucun mal à contenir les fuites. Cette fois-ci, il risquait de se retrouver face à la problématique inverse.

Il était également convaincu que le plus important était de comprendre quel cheminement intellectuel avait amené Savannah Clark à s’intéresser à l’étoile de Bethléem et comment elle était parvenue à ses conclusions. De cette façon, ils parviendraient peut-être à repérer à l’avance les chercheurs qui risquaient de s’aventurer sur la même voie et pourraient ainsi intervenir de façon préventive.