Les Amantes (Tome 1) - Apprenez-moi l'amour

De
Publié par

Lysandra n’a pas le choix : pour fuir la misère, elle va devenir courtisane et propose ses services à une célèbre entremetteuse. Seul problème, elle n’a aucune expérience. Il est décidé que le vicomte Andrew Callis, libertin notoire, fera son éducation pendant un mois. Très vite, Lysandra découvre des jouissances insoupçonnées dans les bras de cet homme ténébreux qui force une à une les barrières de sa pudeur. Sous sa tutelle, l’ingénue devient experte en volupté. Mais alors qu’elle se soumet toujours plus à sa domination, Andrew se retranche derrière une froideur qui masque les tourments de son âme. Parviendra-t-elle à l’en guérir, par le plaisir... ou par l’amour ?
Publié le : mercredi 20 août 2014
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290091548
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Apprenezmoi l’amour
JESS MICHAELS
L E S A M A N T E S – 1 Apprenezmoi l’amour
Traduit de l’anglais (ÈtatsUnis) par Catherine Frèmov
Vous souhaitez être informé en avantpremière de nos programmes, nos coups de cœur ou encore de l’actualité de notre siteJ’ai lu pour elle?
Abonnezvous à notreNewsletteren vous connectant surwww.jailu.com
Retrouveznous également sur Facebook pour avoir des informations exclusives : www.facebook/jailu.pourelle
Titre original AN INTRODUCTION TO PLEASURE
Éditeur original Samhain Publishing, Ltd. Jess Michaels, 2012 Pour la traduction française Éditions Jai lu, 2014
Comme toujours, pour Michael. Et pour Miriam qui sait aussi pourquoi.
1811
1
Une chaleur étouffante régnait dans le fiacre, alour die par les relents de nourriture des passagers précé dents. Les garnitures des sièges élimés noffraient plus que dinconfortables bosses. Cependant, Lysandra Keates avait bien dautres raisons pour se sentir mal à laise. Plutôt que le mode de transport, cétait sa destina tion qui la faisait frémir deffroi. Elle sinquiéta davantage quand ils sarrêtèrent en plein Londres devant un hôtel particulier aussi impressionnant que magnifiquement tenu. Paralysée par la peur, elle le contemplait à travers la vitre sale de la berline.  Je ne peux pas faire ça, murmuratelle en étrei gnant son réticule contre sa poitrine. Réticule qui ne pesait rien, car il était à peu près vide. Cétait dailleurs pour cela quelle se retrouvait ici, malgré ses appréhensions. Soudain, la portière souvrit et le soleil jaillit dans létroit habitacle, obligeant Lysandra à sabriter les yeux derrière sa main. Le temps de shabituer à cette 9
lumière, elle finit par distinguer la silhouette du cocher, un balourd renfrogné, trempé de sueur.  On se remue les fesses, la ptite dame ? Faut vous décider, jai pas toute la journée devant moi ! Elle chancela autant sous linsulte que sous lodeur doignon cru dégagée par son haleine rance. Jamais on ne lui avait parlé ainsi du moins, pas jusquà ces derniers temps. À présent, cela devenait monnaie courante. Elle tenait pourtant là sa dernière chance de fran chir le pas.  Alors ? insistatil en croisant les bras. Que cela lui plaise ou non, elle navait pas vraiment le choix. Toutes les autres options écartées, il ne lui restait que celleci. La gorge serrée, elle hocha lente ment la tête.  Ou oui. Jy vais. Avec un sourire narquois, le cocher la lorgna des pieds à la tête dun air appréciateur. Soudain, elle comprit pourquoi : il devait connaître les lieux, savoir à qui appartenait cette demeure, et jugeait sa passagère en conséquence. Prise de vertige, elle sentit le sang lui monter aux joues. Cependant, elle sefforça de parler, ne seraitce que pour conserver le peu de dignité qui lui restait.  Pourriezvous mattendre jusquà la fin de ma visite ? Non quelle tienne à revoir cet homme, mais ce serait plus facile que de héler un autre fiacre. Haussant les épaules, il lui décocha un sourire édenté.  Ouais, sauf que cest pas gratis. Lysandra serra plus fort son réticule. Elle avait à peine de quoi payer son trajet aller et retour, sûre ment pas de quoi se faire attendre sur place. 10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.