Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 4,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Alice

de editions-denoel

Love U - L'intégrale

de editions-addictives

Vous aimerez aussi

suivant
1.

— Vous allez bientôt rencontrer votre prince charmant, ma chère. Il est grand et beau, et le jour de Noël, il vous demandera en mariage.

Un sourire amusé aux lèvres, Lara appliqua un antiseptique sur la jambe de son interlocutrice.

— Je suis désolée de vous décevoir, mais les hommes que je rencontre sont soit malades soit blessés, et il est hors de question que j’épouse l’un d’eux… Et puis, une histoire d’amour ne rentre absolument pas dans mon planning.

— Tout le monde rêve du grand amour.

— Je croirais entendre ma mère… Cela dit, vous avez tout à fait raison, seulement, ce n’est pas la bonne période. Je viens de donner ma démission et, dès le mois de janvier, je pars pour un long voyage. Je vais rendre visite à mon frère qui est parti depuis six mois, et il me manque terriblement.

— C’est vrai… C’est loin, l’Australie…

— Mais… Comment savez-vous qu’il est en Australie ?

— Je suis médium, ma chère. Je prédis l’avenir. Je peux vous préciser aussi que votre aura est rouge, la couleur de la force et de la passion.

Lara prit une compresse de gaze, tout en se demandant comment cette femme avait pu deviner que son frère vivait en Australie.

— J’avoue que je n’ai rien contre la passion, et que la perspective de rencontrer un homme grand et beau ne serait pas pour me déplaire… Mais aucun homme, même magnifique, ne me fera renoncer à mon voyage en Australie.

— Il ne vous empêchera pas de partir, c’est un fait. Vous écourterez seulement votre séjour, parce que vous ne pourrez plus vous passer de lui.

— Théa ! Maintenant, il faut que vous arrêtiez ce petit jeu. Depuis que les brancardiers vous ont amenée, vous n’avez pas cessé de prédire l’avenir à tout le monde… La pauvre Fran, à l’accueil, est traumatisée depuis que vous lui avez annoncé qu’elle serait enceinte avant Noël !

— En quoi est-ce si traumatisant ?

— Parce qu’elle n’a pas de petit ami ! Avouez que passer de l’état de célibataire à celui de future maman en moins d’un mois peut sembler un peu choquant, même si on a l’esprit large…

Elle posa délicatement le pansement sur la blessure puis le fixa avec un bandage compressif.

— … Voilà, c’est terminé. Vous pouvez rentrer chez vous.

D’ailleurs, elle allait en faire autant. C’était sa demi-journée de repos et elle avait des tas de projets.

— Je ne quitterai pas cet endroit avant d’avoir lu les lignes de votre main. C’est la moindre des choses pour vous remercier de votre gentillesse. Je pourrai peut-être vous éclairer… Voyons…

Sans attendre, elle s’était emparée de la main de Lara qui tenta de la retirer en riant.

— Tout ce que vous pourrez voir, c’est que je suis infirmière, célibataire, et que j’ai beaucoup trop de travail pour prendre le temps de chercher l’âme sœur.

— Bien souvent, l’amour arrive quand on s’y attend le moins… Oh, ma pauvre petite fille… Vous vous sentez vraiment seule en ce moment, n’est-ce pas ? Vous travaillez tellement que vous n’avez plus le temps de voir personne, alors que votre rêve, c’est d’être entourée d’enfants pleins de vie… Vos enfants ! Vous ne comprenez pas pourquoi, autour de vous, tout le monde vit en couple, et pas vous, alors vous finissez par vous demander si vous n’êtes pas trop difficile…

Un peu décontenancée, Lara tenta de rationaliser.

— J’ai des valises sous les yeux, donc ce n’est pas sorcier de deviner que je suis fatiguée, et comme je travaille aux urgences dans l’hôpital le plus bondé de Londres, il est clair que je n’ai pas précisément le temps de faire des mondanités. Pour ce qui est du billet pour l’Australie, j’avoue que je ne sais pas ce qui vous a mise sur la voie, mais comme c’est une destination à la mode, vous avez peut-être seulement eu de la chance…

Sourde à ses arguments, Théa continuait à observer le creux de sa main.

— Vous voyez Noël approcher avec appréhension parce que, pour la première fois, votre famille ne sera pas rassemblée et cela vous attriste.

Cette fois, c’en était trop ! Lara se leva brusquement et retira sa main.

— Allez voir votre médecin dans cinq jours, Théa, pour qu’il renouvelle le pansement.

Celle-ci la regarda, un petit sourire aux lèvres.

— Vous vous demandez comment je sais tout ça… Vous pensez que ce ne sont que des élucubrations de vieille dame… Pourtant, c’est vrai, je peux lire dans le futur. Vous allez avoir de fantastiques surprises pour Noël. Un homme merveilleux. Quatre enfants…

La pauvre femme divaguait complètement.

— Quatre enfants ? répéta Lara, amusée. Eh bien, voilà qui va être de tout repos !

— Vous avez mille fois raison de rire, dit Théa en remettant son manteau. Vous allez partager votre avenir avec un homme solide, rassurant, et très, très séduisant. Des tas de femmes rêvent de lui passer la bague au doigt, mais c’est avec vous qu’il va passer sa vie. Vous allez faire des jalouses…