Les brumes de Cornouailles

De
Publié par

Jane Heatherington sait que son père est contraint de vendre leur auberge quand elle rencontre le nouveau propriétaire de Trevisham House. Qui est Aidan Warrick, à la beauté âpre ? Un contrebandier ? Un naufrageur ? Un meurtrier ? On ne gagne pas honnêtement une telle fortune, et certains le disent même de mèche avec le diable. Jane est stupéfaite lorsqu'elle comprend que Warrick est l'unique créancier de son père et qu'il est venu réclamer son dû. Gedeon Heatherington n'a plus d'argent ? Qu'importe ! Warrick prendra sa fille...
Publié le : mardi 29 juillet 2014
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290062579
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les brUmes de Cornouailles
û même àûeû àûx éiiôs Jài û
L'ÉTranGE Dr ColE N" 9137 ÉTranGE SEIGnEUr du CHÂTEau N° 930
EVE SILVER
les brumes
de Cornouaies
ROMAN
tàûi e àmÈiçài pà càheie Behe
Tire original DARK PRINCE
Éditeur originaL Zébra Books publîshéd by Késïgto PublisHîG Co., néw York
©evÉ SîlvÉr,2007
Pour la raducion fRançaisE ©Èîtïos J'aï lu2010
1
e désespoîr étàît un îen pîètre compàgnon de route es yeux pleîns deroî, àne H eàtherîngton oserVàît lhorîzon. es nuàges grîs sàmonce làîent et formàîent une màsse de plom àu dessus de locéàn. es Vàgues àttàîent le rîVàge àVec Une fùreur quî ànnonçàît loràge prochàîn ïnhàlànt odeur forte et îodée de là mer, àne serrà les poîngs es ords du délîcàt coquîllàge rose quele tenàît À là màîn senfoncèrent dàns ses pàumes, tàndîs quelle seorçàît de réprîmer son chàgrîn à Vîe étàît une constànte tràgédîe. Élle àVàît été îen nàVe de croîre que le destîn àVàît fînî de sàchàrner àne secouà là tête Non non ce nétàît pàs le destîn. On ne pouVàî lmer per­ sonne dàutre que celu quî étàît responsàle de ce quî sétàît pàssé Son propre père les àVàîtcondàmnés tous deux À lîncertîtude et àu déses­ poîr.  Cobie ? - Ciq cets livres
7
Moins dunE hEurE àupàràVànT, àLors QuE LàubE TEinTàiT LE ciEL dE couLEurs grisEs ET oidEs, ànE àVàiT QuiTTé LàubErgE dE son pèrE. ÉLLE àVàiT bEsoin dE QuELQuEs momEnTs dE soLiTudE pour comprEndrE, pour àccEpTEr LEs TErribLEs choix QuiL àVàiT fàiTs, ET LEs TErrifiànTEs conséQuEncEs Qui En découLàiEnT pour Eux. ÉLLE àVàiT màrché LE Long dE Là pLàgE, sàns buT précis, nE chErchànT QuÀ àpàisEr sEs pEurs ET sEs inQuiéTudEs . ànE Rissonnà E n obsErànT LEs dEux hommEs Qui sE TEnàiEnT àu bord dE LEàu. ïLs àTTEndàiEnT QuE LEs VàguEs ràmènEnT VErs Eux Là formE sombrE bàLLoTTéE àu gré dEs courànTs. Én VériTé, LE désEspoir éTàiT un pièTrE compà gnon dE rouTE, màis Là mort éTàiT pirE EncorE. CroisànT LEs bràs sur sà poiTrinE, ànE rEgàrdà cETTE màssE Qui fLoTTàiT ET sE ràpprochàiT du riVàg E . On rEconnàissàiT À présEnT un corps, LE VisàgE immErgé dàns LEàu, LEs bràs écàrTés, dE LonguEs mèchEs EmmêLéEs séTàLànTcommE un hàLo cuiVré. CéTàiT unE fEmmE, ELLE éTàiT mortE. E cœur bàTTànT À TouT romprE, ànE fiT un pàs En àVànT, Tàndis QuE LEs hommEs TEnTàiEnT dàr ràchEr LEur horribLE découVErTE À Locéàn gris ET gLàcé ÉLLE conTEmpLà LE TErribLE TàbLEàu ET LuTTà conTrE Là sEnsàTion dE nàuséE Qui Lui souLEVàiT LEsTomàc. CE néTàiT pàs unE curiosiTé morbidE Qui Là gEàiT sur pLàcE, màis LE sEnTimEnT dE com pàssion Qui Lui sErràiT LE cœur. Én TEmps normàL, ELLE pouVàiT àdmirEr Locéàn dE LonguEs hEurEs sàns En éprouVEr unE QuEL­ conQuE LàssiTudE. Màis pàs àuj ordhui Auj ourdhui, iLyàVàiT dEs nuàgEs inQuiéTànTs ET Là brumE gLàciàLE séTEndàiT ET commEnçàiT À rongEr Là côTE ànE nE cEssàiT dE pEnsEr À cE
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'enfant du lac

de presses-de-la-cite

Coup de grisou à Pleumeur-Bodou

de editions-alain-bargain54265