//img.uscri.be/pth/c702bf76a9080763fd1ba32e6eca80f8ea9bcaee
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Les Highlanders (Tome 4) - Une passion hors du temps

De
324 pages
En dépit de la beauté des paysages, ce voyage en Écosse en compagnie de couples du troisième âge n’est guère passionnant pour Gwen Cassidy. Jusqu’au moment où, en voulant rattraper son sac tombé dans une crevasse, elle bascule dans le gouffre. Sa chute réveille un mystérieux Highlander, qui dormait au fond de l’anfractuosité ! De fait, un sort jeté cinq siècles plus tôt a plongé Drustan McKeltar dans un sommeil surnaturel. Lorsqu’il reprend conscience, Drustan n’a pas la moindre idée de ce qui lui est arrivé. Mais la délicieuse créature face à lui est tout à fait fascinante, avec ses vêtements si impudiques…
Voir plus Voir moins
Une passion hors du temps
u même auteur aux ditiONs Jai lu
LES HiGHLANDERS -LA MAléDICTON dE 'elFE nOiR w 98 2 -LA rédEMPTIOn DE BErSEKER w 98 3-LA TEnTATOn DE lMMOrTEl w 9889 UnE PASSON HOrS DÛ TEMPS W0 5-LE paCTE dE mckETAR W8 6-LA PuNTIO DĀDAM BlACK W809 7-LA VEnGEACE DE CkETAR W88
LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE -fïÈVrE noîÉ 2 -fÈVRE rOÛGE 3fÈVRE fAË -fÈVRE FATAlE 5fÈVRE dOMbRES
aREN MARIE MONING
LES HIGHLANDERS4 Une passion hors du temps
rauit de lamriçaiN ar iONel vrard
POURèÛ
Vous soUhaitez être informé en avat-première de nos programMes, nos couPs de cœur ou encore de l'actualité de notre site Jai u pour elle?
AbonnezvousÀnotreewsletteen ous connectant surwjĀùCÔ
Retrouveznous égaement sur Facebook pour avoir des informations excusives.
Tître orîgînal K!SS OF THE hIGLANDER
Édîtéu oîgîal DeLl Publishing, a diviSio of Raom House, Ic., New York
© Kae Maie Moig,2001
Pour la tràducïo fraçaïsé © Éditios J'ai lU,2003
Pour toi, maman
QUi às sû 'ÈcouTer quaNd 'ÈTaIs e Colère Me consoler lorSque je pleuraîs Venir e chercheR quâd Je m'enfuyaîs Éne pás rire lorsqué e rêvaîs. Femme de grAce et d'ÈLÈganCe ûaŝ ÈT TouT Ce Û'unÉ ère eu êre E lus encore
ProlOgue
É HighlandS coSSe 1 5 1 8
eiat dioreR l a préseCe d e ŝ a ère das la pièCe , evi ALexader ReaRdait paR La feêtRe lheRbe haute oduler derière leur masuRe , das la lumière rasate du petit mati . Ne fois de pLuŝ , esseta sétait lancée daŝ la coŝuLtatio deŝ tieŝ de bois d'if qui lui sevaiet À LiRe L'aveiR. Auŝsi Ývaitil déCidÉ, de peuR de pRêter le aC â L'unede ses sombres prophétis de se faiRe discRet.  l te faut pRedRe arde .   roateLLe das so doŝ . Çe acÚeLtar Repréŝete u rave deR pour toi. es facultés metaleŝ de esŝeta ALexader, depuis Lotemps amoidRies, décLiaiet de jouR e jouR, mises À maL paR leŝ Ravaes de cRaintes imaiaires Elle avait d'autat pLus peuR de perdRe ŝo filŝ cadet que le deŝti lui avait dé À beaucoup pRis, tout au lo de sa vie .  e laiRd ? ŝ'exclaa evi  , oubliat ŝeŝ bon es résolutios. uestŇce que tu Racotes . . . e fois ecoRĢ , ŝoeat½il aveC aaceet, Il ŝ'était laisŝé pRendre .ÀpRéset, pour se dépêtRer des iffes de sa vieille sorcièRe de mèRe, iL alLait devoir faiRe pReuve d'autat de patieCe et dHabileté que loRsqu'il accrochait s Robe de buRe das Les RoCeŝ
1.PopïTáIRE D'UnE TERRé ET D'Un MAôîR, Èn coSŝE.
en cOupan À raVers la lande  ésisan À lenVie de sOir pOur se fOndre dans la paix maiale des iGlands, il se Ourna Vers elle e repri  ñ us an acÚelar nes pas un danGer pOur mOi  Çes un laird aVisé e  use  e suis ier quil mai chOisi cOmme Guide spiriuel de sOn clan. es lVres remBlanes, les Yeux emplis de cOlre , sa mre le déVisaGea uremen, secOuan la êe dun ar ê ñ es Yeux ne VOien que ce quun prêre VeuT VOir Ği Tu VOYais À raVers les miens, u craindrais pOur a Vie    epuis la feêre , eVin lui adressa un sOurire ras suran  En dépi de sOn eune áGe , ce sOuire aVaiT déÀ apaisé láme Ourenée de nOmbreux péCheurs  e de plus nOmBreuses pécheresses encOre .  uand dOnc cesseras-Tu de Tinquiéer ? Çhaque fOis quune nOuVelle pOsiiOn sOe À mOi, u e précipies sur es iGes diViaOires e es char­ mes, pOur me prédire ls pires ennuis Ŋ ueµ Genre de mre serais e , si  e ne me sOu ciais pas de On aVenir ? edrï , eVin chassa une lOnGue mche BlOnde de sO VisaGe eT raVersa la piCe pOur la re Oindre  prs aVOir dépOsé un Baiser s u r sa  Oue parChemi née, il renVersa lencheVêremenT de iGes de BOis sur la aBle ñ aienan que On fils es un hmme de ieu, lui mururail À lOreille, Tu dOis renOncer À ces paiques impie  uel crédi puis e aVOir auprs des VillaGeOis supersiieux, si ma prOpre mre sadOnne aux ries paìens ? Sans ménaGemenT, essea repOussa la main de sOn ils   un Gese rapide, elle rasseBla les BaGuees das sO pOinG ñ u nas pas le drOi!prOesaelle aVec véhé Mence  Our On Bien,  e e cOnseille de ne pas épriser les siGnes du desin
8